Frank Ntilikina
One-on-One

Le journal de Franky – Episode #11 : ça y est, Frank Ntilikina est passé du côté des titulaires !

Pour la première fois de la saison, le French Prince a intégré le cinq des Knicks !

Source image : NBA LEAGUE PASS

Le 22 juin 2017, Frank Ntilikina est officiellement entré dans une nouvelle dimension. Sélectionné par les Knicks en huitième position de la Draft, un record pour un Frenchie, le jeune meneur de 19 ans a réalisé son rêve d’atteindre la NBA. Il est passé de Strasbourg à New York, du Rhénus au Madison Square Garden, le tout avec la maturité qui le caractérise si bien. Bref, Franky est dans le grand bain, et TrashTalk a décidé de le suivre durant toute sa saison rookie à travers cette rubrique bimensuelle qui lui est dédiée. Voici sans plus attendre le onzième épisode. 

# RETOUR SUR SES DERNIÈRES PERFORMANCES

  • 26 février vs. Golden State Warriors (défaite 111-125) : 28 minutes de jeu, 13 points (à 6/12 au tir dont 1/3 du parking), 5 rebonds, 1 passe décisive, 1 perte de balle, 3 fautes
  • 2 mars @ Los Angeles Clippers (défaite 105-128) : 20 minutes de jeu, 6 points (à 2/7 au tir dont 1/3 du parking et 1/1 au LF), 1 rebond, 4 passes décisives, 1 interception, 1 perte de balle, 4 fautes
  • 4 mars @ Sacramento Kings (défaite 99-102) : 23 minutes de jeu, 7 points (à 2/7 au tir dont 1/2 du parking et 2/2 aux LF), 1 rebond, 5 passes décisives, 1 faute
  • 6 mars @ Portland Trail Blazers (défaite 87-111) : 28 minutes de jeu, 6 points (à 2/7 au tir dont 0/1 du parking et 2/2 aux LF), 2 rebonds, 2 passes décisives, 1 contre, 3 fautes
  • 9 mars @ Milwaukee Bucks (défaite 112-120) : 33 minutes de jeu, 2 points (à 1/4 au tir dont 0/1 du parking), 3 rebonds, 3 passes décisives, 1 perte de balle, 2 fautes

Statistiques sur la saison : 20,8 minutes de jeu, 5,4 points (à 35,5 % au tir dont 32,1 % du parking et 72,4 % aux LF), 2,1 rebonds, 3,1 passes décisives, 0,2 contre, 0,9 interception, 1,7 perte de balle, 2,4 fautes

On attendait ça depuis toute la saison. Le 6 mars dernier, à Portland, Frank Ntilikina a connu sa première titularisation en carrière, le tout à seulement 19 piges ! Il a également débuté le match suivant vendredi soir du côté de Milwaukee, où il a joué pas moins de 33 minutes, soit un nouveau record personnel. Même si l’arrivée du French Prince dans le cinq majeur des Knicks a été favorisée par l’absence du vétéran Courtney Lee, cela reste une étape importante pour l’ancien meneur de Strasbourg, qui voit son rôle s’élargir de plus en plus en cette fin de saison. Justement, concernant son rôle, il semble que le coach Jeff Hornacek soit décidé à le faire jouer au poste 2. En effet, au cours des dernières rencontres, Franky a davantage été utilisé en tant qu’arrière, avec Emmanuel Mudiay ou Trey Burke sur le poste 1. Fidèle à lui-même, Ntilikina n’a pas bronché face à ce changement et il essaye de s’adapter du mieux possible. Pour Hornacek, il ne s’agit pas de révolutionner le jeu de son poulain, mais de l’adapter selon ses qualités (via le NY Post).

« Il a joué meneur, donc quand il change de poste, nous n’allons pas lui demander de shooter à trois points en sortie d’écran. Nous savons que ce n’est pas son jeu. »

Interrogé par rapport à cette mutation, Frank a déclaré que c’était surtout défensivement qu’il fallait s’ajuster (via le NY Post).

« Défensivement, c’est différent. Il y a moins de situations de pick & roll, mais il faut se battre pour éviter les écrans, notamment ceux loin de ballon près de la ligne de fond. Offensivement, c’est relativement similaire car nous partageons la balle, tout le monde touche le ballon en attaque. »

Avec ses 196 centimètres, le French Prince possède clairement la taille pour évoluer au poste d’arrière et être efficace en défense. Par contre, il perd l’avantage qu’il avait lorsqu’il jouait meneur, où il était très souvent plus grand que son adversaire direct. De plus, l’un des points forts de Ntilikina offensivement est sa capacité à prendre les bonnes décisions et à impliquer correctement ses coéquipiers, notamment en pick & roll. Autrement dit, il a l’intelligence de jeu nécessaire pour diriger une attaque sauf qu’au poste 2, il a logiquement moins le ballon, ce qui ne joue pas forcément en sa faveur. Dans le même temps, il est vrai que Frank est pénalisé par son manque d’explosivité et son shoot irrégulier, deux aspects importants pour un meneur dans la NBA actuelle. Bref, il y a des avantages et des inconvénients à ce changement de position sur le parquet. Reste à voir où est-ce qu’il sera le plus à l’aise dans la durée.

# LE SHOOT ET LA PUISSANCE, PRINCIPAUX AXES DE TRAVAIL POUR FRANKY

A une quinzaine de matchs de la fin de la saison régulière, on peut commencer à dresser un petit bilan de la campagne rookie de Frank Ntilikina. Evidemment, il y a eu du bon, du moins bon, et des périodes difficiles. Rien de plus normal pour un gamin en phase d’adaptation. Le positif, c’est son impact défensif. Dès son arrivée en NBA, le French Prince a montré ses belles qualités de chien de garde, que ce soit sur l’homme ou dans les rotations. De l’autre côté du terrain, il a prouvé qu’il était capable de mettre ses potes dans de bonnes dispositions en jouant juste. Par contre, dès qu’il s’agissait de créer pour soi-même, de pénétrer dans la raquette et de scorer, ça devenait plus chaud pour Franky. Avec un pourcentage au tir plutôt faible, Ntilikina doit clairement s’améliorer au shoot pour devenir une menace plus importante en attaque et ainsi se créer de nouvelles opportunités. L’entraîneur Jeff Hornacek, véritable gâchette durant sa carrière de joueur, croit beaucoup en la progression du jeune Français dans ce secteur (via le NY Post).

« Il a 19 ans. Quand j’y repense, je ne crois pas avoir bien shooté lors de ma première année. Il a la vision, il peut shooter au-dessus des adversaires. Il va continuer à travailler cet été. C’est un gamin qui veut vraiment progresser et travailler sur son jeu. Il sera en meilleure forme et plus costaud. Il sera un shooteur explosif un jour. »

Autre axe de travail important pour Frank, le physique. Sans aucun doute, et sans grande surprise, le French Prince a souffert cette saison. Le rythme NBA est hardcore, en particulier pour un rookie, et Ntilikina ne possède pas encore la carrure nécessaire pour s’imposer durablement au plus haut niveau. C’est donc là-dessus qu’il va falloir mettre le paquet, notamment durant l’été prochain.

« Avec Frank, c’est une question de puissance. Il a 19 ans et ne s’est jamais retrouvé dans un programme de musculation. Nos préparateurs physiques bossent dur avec lui. Il est devenu plus costaud. Mais cela va prendre quelques années, un peu comme pour Kristaps Porzingis. Ensuite, tout devient plus facile. Vous n’êtes plus bousculé, vous pouvez mieux conclure. Quand vous êtes plus puissant, vous pouvez travailler plus physiquement sans être fatigué. »

Jeff Hornacek, via le NY Post.

# LA SUITE

Titulaire lors des deux dernières rencontres, Frank Ntilikina va essayer de finir la saison dans le cinq, au poste 2 donc. Il faudra surveiller le retour de l’arrière Courtney Lee, qui retrouvera l’équipe ce soir contre Toronto après une absence due à un décès dans sa famille. Vu la politique actuelle des Knicks, basée sur le tanking la progression des jeunes joueurs, le French Prince ne devrait pas vraiment être impacté par cela.

Les deux prochaines semaines seront en tout cas très chargées pour Franky et New York. Au programme, pas moins de sept rencontres en treize jours. Ntilikina va notamment pouvoir se frotter à la star des Raptors DeMar DeRozan, qu’il étudie beaucoup en ce moment, avant de retrouver le rookie de Dallas Dennis Smith Jr., avec qui il possède une petite histoire personnelle. Les Knicks rencontreront ensuite les 76ers, les Hornets, les Bulls et les Timberwolves au Madison Square Garden, en faisant un détour par South Beach pour y affronter le Heat.

# LE PROGRAMME DU FRENCH PRINCE

Deux prochaines semaines :

      • 11 mars vs. Toronto Raptors
      • 13 mars vs. Dallas Mavericks
      • 15 mars vs. Philadelphia 76ers
      • 17 mars vs. Charlotte Hornets
      • 19 mars vs. Chicago Bulls
      • 21 mars @ Miami Heat
      • 23 mars vs. Minnesota Timberwolves

On se retrouve le dimanche 25 mars, pour le douzième épisode du journal de Franky.

1 Comment

1 Comment

  1. Victor B

    12 mars 2018 à 12 h 25 min at 12 h 25 min

    Bien que Frankie n’ai, assez évidemment, pas le potentiel d’un OVNI tel Ben Simmons je pense que malheureusement pour lui il est tombé dans une franchise incompétente, qui préfère essayer de jouer des playoffs qu’ils n’atteindront jamais plutôt que de développer leur jeunesse et tanker (oui je l’ai dit ahahaha) pour renforcer l’effectif. La saison de Ntilikina ne commence d’une certaine manière que maintenant, il a enfin carte blanche pour évoluer dans cet immense bordel qu’est la franchise new Yorkaise. Je pense de plus en plus qu’il lui faudrais poser les couilles sur la table pour prendre le jeu de sa franchise à son compte, il possède déjà un QI défensif extrêmement élevé il lui manque surtout un shoot (tiens, comme Simmons, ça s’invente pas quoi) ce qui lui sera bien plus aisé d’acquérir que son excellent qi défensif. Avec Hardaway, Mudiay et quelques autres (on parle de NY quand même ont va pas deconner) je pense que notre French Prince a vraiment le moyen de se développer en 15matchs plus que lors des 67 précédents. Enfin bref, on peut qu’espérer du bon pour le probable futur de l’équipe de France (hein embiid tu peux venir aussi ;p)

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top