Frank Ntilikina
One-on-One

Le journal de Franky – Episode #5 : Frank Ntilikina a repris du poil de la bête !

En difficulté fin novembre, Franky a bien rebondi lors des deux dernières semaines !

Source image : NBA League Pass

Le 22 juin 2017, Frank Ntilikina est officiellement entré dans une nouvelle dimension. Sélectionné par les Knicks en huitième position de la Draft, un record pour un Frenchie, le jeune meneur de 19 ans a réalisé son rêve d’atteindre la NBA. Il est passé de Strasbourg à New York, du Rhénus au Madison Square Garden, le tout avec la maturité qui le caractérise si bien. Bref, Franky est dans le grand bain, et TrashTalk a décidé de le suivre durant toute sa saison rookie à travers cette rubrique bimensuelle qui lui est dédiée. Voici sans plus attendre le cinquième épisode. 

# RETOUR SUR SES DERNIÈRES PERFORMANCES

  • 3 décembre vs. Orlando Magic (défaite 100-105) : 16 minutes de jeu, 9 points (à 4/9 au tir dont 1/2 du parking), 2 rebonds, 1 passe décisive, 1 perte de balle, 3 fautes
  • 4 décembre @ Indiana Pacers (défaite 97-115) : 27 minutes de jeu, 7 points (à 2/11 au tir dont 0/3 du parking et 3/3 aux LF), 3 rebonds, 2 passes décisives, 1 perte de balle, 4 fautes
  • 6 décembre vs. Memphis Grizzlies (victoire 99-88) : 21 minutes de jeu, 8 points (à 1/3 au tir et 6/8 aux LF), 2 rebonds, 2 passes décisives, 3 interceptions, 3 pertes de balle, 3 fautes
  • 9 décembre @ Chicago Bulls (défaite 102-104) : 21 minutes de jeu, 10 points (à 4/6 au tir dont 2/3 du parking), 2 rebonds, 7 passes décisives, 1 interception, 4 pertes de balle, 2 fautes
  • 10 décembre vs. Atlanta Hawks (victoire 111-107) : 26 minutes de jeu, 8 points (à 2/7 au tir dont 1/2 du parking et 3/4 aux LF), 3 rebonds, 1 passe décisive, 3 interceptions, 1 perte de balle, 1 faute
  • 12 décembre vs. Los Angeles Lakers (victoire 113-109) : 29 minutes de jeu, 13 points (à 5/11 au tir dont 3/4 du parking), 5 rebonds, 5 passes décisives, 1 interception, 1 perte de balle, 2 fautes
  • 14 décembre @ Brooklyn Nets (victoire 111-104) : 27 minutes de jeu, 7 points (à 3/9 au tir dont 1/4 du parking), 5 rebonds, 8 passes décisives, 2 interceptions, 2 pertes de balle, 2 fautes
  • 16 décembre vs Oklahoma City Thunder (victoire 111-96) : 13 minutes de jeu, 0 point (à 0/2 au tir), 1 rebond, 1 interception, 4 fautes

Statistiques sur la saison : 20,1 minutes de jeu, 5,7 points (à 35,0 % au tir dont 32,0 % du parking et 72,4 % aux LF), 2,1 rebonds, 3,3 passes décisives, 0,1 contre, 1,4 interception, 1,9 perte de balle, 2,6 fautes

Frank Ntilikina a relancé la machine ! En difficulté durant la fin du mois de novembre, le French Prince a rebondi ces deux dernières semaines. Mis à part la rencontre d’hier soir contre Oklahoma City où il a été peu en vue à cause notamment d’un problème de fautes, le jeune Français a bien contribué à la bonne période actuelle des Knicks.

A nouveau en pleine possession de ses moyens, Franky a vu son temps de jeu augmenter de manière importante, et il en a plutôt profité. On pense notamment à ces deux matchs contre les Bulls et les Lakers, où il s’est montré particulièrement inspiré (coucou Lonzo Ball). C’est d’ailleurs face à Los Angeles qu’il a battu son record en carrière au niveau des points (13) et des minutes (29). Plus agressif, plus confiant, Ntilikina a montré des signes encourageants en attaque, même si ses pourcentages au tir peinent à décoller. On le sait, c’est dans ce secteur qu’il doit surtout progresser pour avoir un impact encore plus important et devenir un joueur solide des deux côtés du terrain. Son coach, Jeff Hornacek, le pousse à prendre des initiatives et à se lâcher (via le NY Post).

“Au début, il cherchait juste à faire la passe. Et puis, nous avons essayé de lui parler pour qu’il soit plus agressif. Il pensait alors surtout à shooter et marquer. […] Parfois il attaquera, parfois il passera. En tant que jeune joueur dans cette ligue, il essaye de trouver la solution : ‘Où sont mes opportunités pour attaquer ? Quand faut-il faire la passe ?’ Je pense qu’il apprend chaque jour et va continuer de grandir par rapport à ça. »

Vous l’avez compris, Frank doit trouver cet équilibre toujours important pour un meneur de jeu. Sur ce poste-là, la transition en NBA peut être particulièrement chaude, mais Ntilikina progresse à son rythme.

“Je pense qu’il est au niveau attendu, et il va devenir meilleur. Nous avons presque joué toutes les équipes, et je l’ai vu aussi chez d’autres rookies, c’est toujours difficile la première fois si vous ne connaissez pas les joueurs. Frank est un joueur intelligent, il va trouver la solution et progresser” a ajouté Hornacek.

L’autre gros point positif de la dernière quinzaine, ce sont les responsabilités accordées à Franky dans le money-time. Quand vous êtes rookie et que vous avez le droit d’évoluer sur le parquet au moment où tout le monde flippe dans les tribunes, c’est que le coach possède une grande confiance en vous. Ntilikina a parfaitement saisi l’opportunité en assurant dans les moments clutch, notamment contre les Lakers et les Nets.

Bref, il y a donc beaucoup de positif sur ce mois de décembre, et c’est de bon augure pour la suite. Cependant, le French Prince a aussi eu ses moments de solitude, comme sur cette séquence face à Lance Stephenson, aka Born Ready. Désolé Franky, on était obligé !

# BIENTÔT UNE PLACE DANS LE CINQ ?

On s’enflamme peut-être un peu, mais la question mérite d’être posée. Au vu du temps de jeu gagné récemment et de ses performances intéressantes, Frank Ntilikina est-il en passe de devenir le meneur titulaire des Knicks ? Depuis le début de saison, c’est le papy vétéran Jarrett Jack qui démarre dans le cinq. Avec ses 34 balais, il fait plutôt le taf grâce à son expérience, mais il ne représente évidemment pas l’avenir de la franchise.

Interrogé par rapport à ça, le coach Jeff Hornacek a un peu esquivé la question, mais on sent bien que c’est encore un peu tôt (via northjersey.com).

“Je pense que Frank a le temps de jeu adapté. Il a beaucoup joué durant les fins de matchs. Jarrett Jack a fait du bon travail pour nous. Actuellement, je pense que Frank apprend de Jarrett et l’observe beaucoup. Quand il a sa chance, il y va et joue. C’était bon jusqu’ici.”

Même son de cloche chez le manager général Scott Perry.

“Je vois quelqu’un de 19 ans avec les yeux grands ouverts. Il est comme une éponge. On parle d’un jeune gamin qui essaye de s’adapter non seulement au jeu NBA, mais aussi à un nouveau pays. Il essaye d’apprendre la position la plus difficile du jeu, à savoir le poste de meneur.”

Bref, la patience et l’apprentissage sont de mise. Mais tôt ou tard, Franky devrait prendre les commandes !

# LA SUITE

Frank Ntilikina peut-il continuer à surfer sur la vague ? C’est ce qu’il faudra surveiller durant cette fin d’année 2017. Au programme, sept rencontres, dont cinq en déplacement et cinq face à des équipes de la Conférence Est. Le French Prince va notamment croiser la route de magiciens du dribble comme Kemba Walker et Kyrie Irving, ainsi que le grand favori pour le titre de rookie de l’année Ben Simmons.

Ensuite, Franky devrait rencontrer pour la première fois le plus grand joueur de l’histoire du basket français, Tony Parker.  Rien que ça. Les deux joueurs ont souvent été comparés, à tort ou à raison d’ailleurs, mais ce sera un joli moment à vivre entre l’ancien et le petit nouveau.

# LE PROGRAMME DU FRENCH PRINCE

Deux prochaines semaines :

  • 18 décembre @ Charlotte Hornets
  • 21 décembre vs. Boston Celtics
  • 22 décembre @ Detroit Pistons
  • 25 décembre vs. Philadelphia 76ers
  • 27 décembre @ Chicago Bulls
  • 28 décembre @ San Antonio Spurs
  • 30 décembre @ New Orleans Pelicans

On se retrouve le dimanche 31 décembre, pour le sixième épisode du journal de Franky.


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top