Frank Ntilikina
One-on-One

Le journal de Franky – Episode #6 : lentement mais sûrement, Frank Ntilikina avance

De plus en plus à l’aise, Franky poursuit son petit bonhomme de chemin…

Source image : NBA League Pass

Le 22 juin 2017, Frank Ntilikina est officiellement entré dans une nouvelle dimension. Sélectionné par les Knicks en huitième position de la Draft, un record pour un Frenchie, le jeune meneur de 19 ans a réalisé son rêve d’atteindre la NBA. Il est passé de Strasbourg à New York, du Rhénus au Madison Square Garden, le tout avec la maturité qui le caractérise si bien. Bref, Franky est dans le grand bain, et TrashTalk a décidé de le suivre durant toute sa saison rookie à travers cette rubrique bimensuelle qui lui est dédiée. Voici sans plus attendre le sixième épisode. 

# RETOUR SUR SES DERNIÈRES PERFORMANCES

  • 18 décembre @ Charlotte Hornets (défaite 91-109) : 23 minutes de jeu, 10 points (à 4/7 au tir et 2/2 aux LF), 2 rebonds, 3 passes décisives, 1 interception, 2 pertes de balle, 1 faute
  • 21 décembre vs. Boston Celtics (victoire 102-93) : 25 minutes de jeu, 8 points (à 3/5 au tir dont 2/2 du parking), 1 rebond, 1 passe décisive, 2 interceptions, 4 pertes de balle, 1 faute
  • 22 décembre @ Detroit Pistons (défaite 101-104) : 20 minutes de jeu, 5 points (à 2/3 au tir dont 1/2 du parking), 2 rebonds, 3 passes décisives, 1 perte de balle, 1 faute
  • 25 décembre vs. Philadelphia 76ers (défaite 98-105) : 27 minutes de jeu, 4 points (à 2/8 au tir dont 0/2 du parking), 2 rebonds, 3 passes décisives, 1 perte de balle, 4 fautes
  • 27 décembre @ Chicago Bulls (défaite 87-92) : 28 minutes de jeu, 6 points (à 3/10 au tir dont 0/3 du parking et 0/1 au LF), 5 rebonds, 4 passes décisives, 1 interception, 1 contre, 1 perte de balle, 6 fautes
  • 28 décembre @ San Antonio Spurs (défaite 107-119) : 32 minutes de jeu, 9 points (à 4/11 au tir dont 1/2 du parking), 3 rebonds, 11 passes décisives, 3 interceptions, 1 perte de balle, 4 fautes
  • 30 décembre @ New Orleans Pelicans (victoire 105-103) : 29 minutes de jeu, 8 points (à 4/10 au tir dont 0/3 du parking), 5 rebonds, 4 passes décisives, 1 interception, 1 perte de balle

Statistiques sur la saison : 21,4 minutes de jeu, 6,0 points (à 36,5 % au tir dont 31,3 % du parking et 71,9 % aux LF), 2,3 rebonds, 3,5 passes décisives, 0,1 contre, 1,3 interception, 1,8 perte de balle, 2,6 fautes

A son rythme, Frank Ntilikina continue de faire son trou. Depuis le début du mois du décembre, le French Prince gagne des minutes et cela s’est confirmé lors de la dernière quinzaine. Mais outre l’augmentation de son temps de jeu, c’est surtout dans sa façon de jouer que Franky montre des progrès intéressants en cette fin d’année 2017.

En effet, malgré des résultats collectifs pas fameux (cinq défaites lors des sept derniers matchs), Ntilikina donne l’impression d’être beaucoup plus à l’aise au sein du collectif des Knicks. Comme un symbole, il a établi son record de passes décisives (et de minutes) face aux Spurs il y a trois jours, avec pas moins de 11 caviars distribués ! Mature dans le jeu, inspiré pour servir ses potes tout en évitant les pertes de balle, Frank fait actuellement du bon boulot à la tête de l’attaque new-yorkaise, surtout pour un gamin de 19 ans. De plus, il prend des initiatives personnelles avec moins d’hésitation qu’auparavant. Et ça, c’est un signe qui ne trompe pas, même si ça reste brouillon au niveau du scoring et de la réussite au tir.

En d’autres termes, le French Prince commence à avoir l’allure d’un jeune meneur titulaire en NBA. Il y a quinze jours, on s’était posé la question de savoir si Ntilikina allait intégrer le cinq cette saison. Aujourd’hui, on se demande plutôt quand est-ce qu’il va prendre la place de Jarrett Jack. C’est probablement qu’une question de temps. Pour le coach des Knicks Jeff Hornacek, ce n’est pas encore le bon moment, mais il y pense (via le NY Post).

« Pas encore, mais on essaye de lui donner plus de minutes, notamment en fin de match. Il a bien joué à San Antonio. Il a raté quelques shoots en fin de match mais à part ça, il a bien géré l’attaque. On continue de voir ce que ça donne, mais il ne sera pas titulaire pour le moment. »

Encore un peu de patience, ça devrait venir, surtout s’il continue à faire son chantier en défense. Lors des deux dernières semaines, Franky a une nouvelle fois montré ses grandes qualités de chien de garde. Et ce n’était pas face au dribbleur du coin. Non, c’était juste contre Kyrie Irving, le mec qui brise des chevilles soir après soir.

C’est avec ce genre de séquence qu’on se fait une réputation en NBA. La preuve, il a déjà gagné le respect d’Uncle Drew, ce qui n’est pas rien tout de même (via ESPN).

« C’est un super défenseur sur l’homme. Il a une grande envergure, il est très actif. Il n’a pas peur des grands moments. C’est un jeune joueur en développement. J’ai hâte de rejouer contre lui. »

# LA RENCONTRE AVEC TONY PARKER, UN MOMENT UNIQUE POUR FRANKY

Une inspiration et un leader pour beaucoup de jeunes joueurs français et internationaux, qui rêvaient de jouer en NBA…c’était un moment spécial pour moi hier soir #knicksway #moam

C’est à travers ces mots que Frank Ntilikina a raconté sa première rencontre avec Tony Parker le 28 décembre dernier. Souvent comparé à la légende du basket tricolore, le French Prince a accompli un rêve de gosse en se retrouvant sur le même parquet que TP. Malgré la défaite des Knicks contre les Spurs, Franky a livré une prestation solide face au patron, qui n’a d’ailleurs pas hésité à l’encenser et le conseiller. Bref, un moment inoubliable pour le jeune meneur formé à Strasbourg.

« Il m’a conseillé et m’a dit qu’il était heureux pour moi et pour ce que je faisais. C’est une bénédiction. J’étais excité à l’idée de défendre sur lui. Je suis excité à l’idée de défendre contre tous les meneurs que je rencontre chaque jour, mais je l’étais un peu plus face à Tony Parker. Je pense avoir fait du bon boulot sur lui, mais l’objectif est de gagner et nous avons perdu » a déclaré Frank après le match via le NY Post.

Sans aucun doute, cet instant magique restera gravé dans la mémoire de Ntilikina. Et cerise sur le gâteau, Franky va retrouver Tony très vite puisque les deux Français vont à nouveau se croiser dans deux jours avec la venue des San Antonio Spurs au Madison Square Garden. L’occasion pour le French Prince de revivre tout ça une seconde fois, mais aussi de prendre sa revanche.

# LA SUITE

Après ce remake contre les Texans, Frank Ntilikina et les Knicks vont devoir se coltiner un petit roadtrip pas évident pour démarrer l’année 2018. Direction Washington, Miami puis Dallas, à savoir trois équipes difficiles à prendre en ce moment. Franky va donc pouvoir se mesurer à des références comme John Wall ou Goran Dragic, mais aussi au rookie des Mavericks Dennis Smith Jr., qui est devenu un peu son rival depuis l’épisode LeBron James.

Derrière, New York affrontera les Chicago Bulls et les Minnesota Timberwolves. Actuellement dans le dur, la franchise de la Grosse Pomme va tenter de relancer la machine et retrouver un bilan positif (18-18 à l’heure de ces lignes). Pour le French Prince, l’objectif sera de continuer sur cette voie.

# LE PROGRAMME DU FRENCH PRINCE

Deux prochaines semaines :

  • 2 janvier vs. San Antonio Spurs
  • 3 janvier @ Washington Wizards
  • 5 janvier @ Miami Heat
  • 7 janvier @ Dallas Mavericks
  • 10 janvier vs. Chicago Bulls
  • 12 janvier @ Minnesota Timberwolves

On se retrouve le dimanche 14 janvier, pour le septième épisode du journal de Franky.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top