frank_ntilikina
One-on-One

Le journal de Franky – Episode #7 : Frank Ntilikina débute 2018 sur la pointe des pieds

S’il a bien terminé 2017, Franky a eu plus de mal lors des deux premières semaines de la nouvelle année…

Source image : YouTube

Le 22 juin 2017, Frank Ntilikina est officiellement entré dans une nouvelle dimension. Sélectionné par les Knicks en huitième position de la Draft, un record pour un Frenchie, le jeune meneur de 19 ans a réalisé son rêve d’atteindre la NBA. Il est passé de Strasbourg à New York, du Rhénus au Madison Square Garden, le tout avec la maturité qui le caractérise si bien. Bref, Franky est dans le grand bain, et TrashTalk a décidé de le suivre durant toute sa saison rookie à travers cette rubrique bimensuelle qui lui est dédiée. Voici sans plus attendre le septième épisode. 

# RETOUR SUR SES DERNIÈRES PERFORMANCES

  • 2 janvier vs. San Antonio Spurs (défaite 91-100) : 16 minutes de jeu, 3 points (à 1/4 au tir dont 1/2 du parking), 2 rebonds, 1 passe décisive, 2 pertes de balle, 2 fautes
  • 3 janvier @ Washington Wizards (défaite 103-121) : 20 minutes de jeu, 7 points (à 3/7 au tir dont 1/3 du parking), 1 rebond, 1 passe décisive, 1 interception, 1 perte de balle, 1 faute
  • 5 janvier @ Miami Heat (défaite 103-107) : 25 minutes de jeu, 2 points (à 0/3 au tir dont 0/1 du parking et 2/4 aux LF), 1 rebond, 4 passes décisives, 1 contre, 1 perte de balle, 5 fautes
  • 7 janvier @ Dallas Mavericks (victoire 100-96) : 25 minutes de jeu, 7 points (à 3/8 au tir dont 1/2 du parking), 7 rebonds, 5 passes décisives, 1 interception, 2 contres, 2 pertes de balle, 3 fautes
  • 10 janvier vs. Chicago Bulls (défaite 119-122) : 18 minutes de jeu, 0 point (à 0/3 au tir), 1 rebond, 3 passes décisives, 3 pertes de balle, 4 fautes
  • 12 janvier @ Minnesota Timberwolves (défaite 108-118) : 15 minutes de jeu, 2 points (à 1/3 au tir), 2 passes décisives, 3 pertes de balle

Statistiques sur la saison : 21,1 minutes de jeu, 5,6 points (à 35,6 % au tir dont 31,9 % du parking et 69,4 % aux LF), 2,2 rebonds, 3,4 passes décisives, 0,2 contre, 1,2 interception, 1,8 perte de balle, 2,6 fautes

Frank Ntilikina n’a pas commencé 2018 de la meilleure des manières. Plutôt convaincant durant la deuxième partie du mois de décembre, le French Prince galère un peu depuis début janvier. Mis à part la rencontre face aux Dallas Mavericks où il a brillé, le meneur formé à Strasbourg a été très discret, en particulier offensivement. Comme un symbole, Franky a vu son nombre de minutes se réduire alors qu’il tournait à quasiment trente minutes par match fin 2017. Dans le même temps, le vétéran Jarrett Jack a retrouvé une seconde jeunesse avec notamment un triple-double face aux Bulls et une belle performance contre Minnesota. Du coup, on imagine mal Ntilikina prendre la place de titulaire dans un futur proche, même si cela reste d’actualité du côté de la Grosse Pomme.

D’un point de vue collectif, Frank et les Knicks sont dans une période moisie avec cinq défaites lors des six derniers matchs. Résultat, New York se retrouve dixième à l’Est avec trois matchs de retard sur les Pacers, actuellement huitièmes et donc derniers qualifiés pour les Playoffs. Pour essayer de remédier à cette mauvaise passe, la franchise de Gotham City a décidé de modifier un peu son effectif, et cela concerne directement Ntilikina puisque c’est sur le poste de meneur qu’il y a du changement.

Exit Ramon Sessions, welcome Trey Burke. Le joueur formé à Michigan vient d’être signé par New York après avoir joué 26 matchs sous les couleurs de Westchester, l’équipe de G League affiliée aux Knicks. Avec 26,6 points et 5,4 passes décisives par rencontre, Burke s’est fait plaiz et a fait étalage de son talent offensif. Pour le moment, difficile de dire comment il va être utilisé par le coach Jeff Hornacek, mais il prendra le rôle de troisième meneur derrière Jack et Franky. Capable de pénétrer dans la raquette et scoreur avant tout, Burke peut apporter un peu de folie en sortie de banc, ce qui manque actuellement à New York. Cependant, il représente aussi un plot en défense à cause notamment de sa petite taille (1m85). Bref, vous l’avez compris, il possède un profil diamétralement opposé à celui de Ntilikina. Les deux joueurs sont donc assez complémentaires et pourraient même être alignés ensemble sur le terrain.

# DENNIS SMITH JR. VS. FRANK NTILIKINA, ROUND 1

Si Frank Ntilikina a connu un début d’année difficile, il n’a par contre pas raté son rendez-vous avec Dennis Smith Jr., le meneur rookie des Mavericks. Pour rappel, une mini-rivalité s’est installée entre les deux jeunes joueurs depuis les propos de LeBron James il y a deux mois. Alors forcément, la rencontre du 7 janvier dernier entre New York et Dallas était entourée en rouge sur le calendrier, et Franky n’a pas déçu.

En mode chien de garde et actif dans les autres secteurs du jeu, le French Prince a livré une prestation complète et a ainsi bien aidé les Knicks, qui sont repartis du Texas avec la victoire en poche. Le coach de Dallas Rick Carlisle, qui a dit beaucoup de bonnes choses sur Ntilikina avant la rencontre (via le NY Post), a pu voir de près les qualités et le potentiel de l’ancien Strasbourgeois.

« Je l’aime vraiment beaucoup. J’adore son côté compétitif. Il est jeune et grandit vite. Défensivement, il est en avance pour un rookie grâce à son envergure, son intensité et son sens de l’anticipation. Je comprends pourquoi New York l’a drafté. »

Quant à Dennis Smith Jr, il n’a pas démérité avec ses onze points et cinq passes décisives, mais il a surtout brillé face au papy Jarrett Jack. Le rookie des Mavericks et celui des Knicks ont rarement été en opposition directe pendant la partie, et il est donc difficile de donner définitivement l’avantage à l’un des deux. Cependant, Smith Jr. n’a pas hésité à complimenter Frank après le match (via le NY Post).

« Je savais déjà avant le match qu’il était un très bon joueur. Il a un avenir brillant, il comprend le jeu et est très bon en défense. Il y a eu peu d’actions de un-contre-un entre lui et moi, mais c’est un très bon défenseur. Il a déjà trouvé sa place dans cette ligue. Je n’ai que du respect pour lui. Je suis très excité pour lui. »

Egalement interrogé sur ce duel, Ntilikina a semblé satisfait de sa performance (via le NY Post).

« Pendant la rencontre, nous n’étions pas souvent en un-contre-un mais lorsque c’était le cas, je pense avoir fait du bon boulot pour le contenir. Il est très athlétique, il est très bon pour attaquer le panier et est plus explosif que la moyenne. C’est ce que je voulais contenir. Je pense avoir fait du très bon boulot, donc je suis content et j’ai hâte de rejouer contre lui. »

Le prochain rendez-vous entre les deux rookies, ce sera le 13 mars prochain, au Madison Square Garden.

# LA SUITE

Frank Ntilikina et les Knicks vont beaucoup voyager au cours des deux semaines qui viennent. Au programme, un match face aux Pelicans ce dimanche au Madison Square Garden, puis un gros roadtrip qui débute à Brooklyn et se poursuit sur la côte ouest. Pas forcément idéal pour repartir de l’avant, même si le retour de Tim Hardaway Jr. devrait faire du bien à New York.

Concernant le French Prince, on espère qu’il arrivera à retrouver des couleurs lors des prochaines rencontres, où il devrait notamment croiser la route de Lonzo Ball et Stephen Curry. Evidemment, pour un gamin de 19 ans, il est normal d’avoir des périodes creuses durant la saison. Cela arrive chez tous les rookies. Mais on sait aussi ce qu’il est capable de faire, on sait à quel point il peut impacter le jeu. Les Knicks ont besoin de lui pour retrouver le goût de la victoire.

# LE PROGRAMME DU FRENCH PRINCE

Deux prochaines semaines :

  • 14 janvier vs. New Orleans Pelicans
  • 15 janvier @ Brooklyn Nets
  • 17 janvier @ Memphis Grizzlies
  • 19 janvier @ Utah Jazz
  • 21 janvier @ Los Angeles Lakers
  • 23 janvier @ Golden State Warriors
  • 25 janvier @ Denver Nuggets
  • 26 janvier @ Phoenix Suns

On se retrouve le dimanche 28 janvier, pour le huitième épisode du journal de Franky.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top