Frank Ntilikina
One-on-One

Le journal de Franky – Episode #8 : direction le Rising Stars Challenge pour Frank Ntilikina !

Malgré un mois de janvier difficile, Frank Ntilikina sera à Los Angeles pour le All-Star Weekend !

Source image : NBA League Pass

Le 22 juin 2017, Frank Ntilikina est officiellement entré dans une nouvelle dimension. Sélectionné par les Knicks en huitième position de la Draft, un record pour un Frenchie, le jeune meneur de 19 ans a réalisé son rêve d’atteindre la NBA. Il est passé de Strasbourg à New York, du Rhénus au Madison Square Garden, le tout avec la maturité qui le caractérise si bien. Bref, Franky est dans le grand bain, et TrashTalk a décidé de le suivre durant toute sa saison rookie à travers cette rubrique bimensuelle qui lui est dédiée. Voici sans plus attendre le huitième épisode. 

# RETOUR SUR SES DERNIÈRES PERFORMANCES

  • 14 janvier vs. New Orleans Pelicans (défaite 118-123) : 16 minutes de jeu, 0 point (à 0/2 au tir dont 0/2 du parking), 4 rebonds, 3 passes décisives, 3 pertes de balle, 1 faute
  • 15 janvier @ Brooklyn Nets (victoire 119-104) : 29 minutes de jeu, 10 points (à 3/6 au tir dont 2/3 du parking et 2/2 aux LF), 7 rebonds, 10 passes décisives, 1 interception, 2 contres, 2 pertes de balle, 3 fautes
  • 17 janvier @ Memphis Grizzlies (défaite 99-105) : 20 minutes de jeu, 0 point (à 0/6 au tir dont 0/4 du parking), 3 rebonds, 7 passes décisives, 1 interception, 3 pertes de balle, 1 faute
  • 19 janvier @ Utah Jazz (victoire 117-115) : 5 minutes de jeu, 0 point (à 0/0 au tir), 2 pertes de balle, 1 faute
  • 21 janvier @ Los Angeles Lakers (défaite 107-127) : 18 minutes de jeu, 7 points (à 3/4 au tir dont 1/1 du parking), 3 passes décisives, 1 perte de balle, 1 faute
  • 23 janvier @ Golden State Warriors (défaite 112-123) : 19 minutes de jeu, 6 points (à 3/7 au tir dont 0/1 du parking), 2 rebonds, 1 passe décisive, 1 perte de balle, 3 fautes
  • 25 janvier @ Denver Nuggets (défaite 118-130) : 19 minutes de jeu, 3 points (à 1/6 au tir dont 1/4 du parking), 1 rebond, 3 passes décisives, 1 interception, 1 contre, 2 fautes
  • 26 janvier @ Phoenix Suns (victoire 107-85) : 9 minutes de jeu, 3 points (à 1/2 au tir dont 0/1 du parking et 1/2 aux LF), 2 pertes de balle

Statistiques sur la saison : 20,4 minutes de jeu, 5,3 points (à 35,3 % au tir dont 30,7 % du parking et 70,0 % aux LF), 2,2 rebonds, 3,4 passes décisives, 0,2 contre, 1,0 interception, 1,8 perte de balle, 2,4 fautes

Des montagnes russes ! Voilà comment on pourrait décrire les deux dernières semaines de Frank Ntilikina. Outre les rumeurs de transfert liées à la mise sur le marché de Kemba Walker, le French Prince a connu des hauts et des bas et a vu son temps de jeu varier d’un extrême à l’autre. D’abord, il y a eu cette belle performance face à Brooklyn, où Franky a réalisé le premier double-double de sa carrière en l’espace de 29 minutes. Sans aucun doute, sa prestation face aux Nets est l’une des plus accomplies de sa saison rookie. A l’inverse, il y a aussi eu trois matchs avec un zéro pointé au compteur. Plus alarmant, Ntilikina était en mode chauffeur de banc face à Utah et Phoenix. L’arrivée du meneur Trey Burke a légèrement chamboulé les rotations du coach Jeff Hornacek, d’autant plus que l’ancien de Michigan est en pleine bourre actuellement. Lors des deux dernières rencontres, il a claqué 18 points en sortie de banc, le tout avec une très belle réussite au tir. Bref, Burke apporte un vrai coup de pouce offensif à la second unit des Knicks, et Frank en a fait un peu les frais. Hors de question cependant d’envisager un petit passage en G League malgré les difficultés actuelles du Français.

« On ne parle pas de ça. Frank a fait partie de la rotation toute la saison. Il n’y a aucune raison de faire cela. En tant que rookie, il y a toujours des hauts et des bas. Parfois, certains rookies perdent de la confiance lorsqu’ils ne jouent pas, mais je ne pense pas que cela soit le cas avec Frank » a assuré Hornacek via Newsday.

Interrogé par rapport à cette période un peu difficile, Ntilikina ne cède pas à la panique, au contraire. Il a confiance en ses capacités, même s’il avoue que le rythme NBA est parfois difficile à suivre (via Newsday).

« C’est un petit ajustement, on voyage beaucoup et je joue beaucoup plus de matchs que lorsque j’étais en France. Il faut juste s’y habituer. Au fur et à mesure, j’ai vu beaucoup de joueurs NBA qui n’étaient pas tellement bons durant leur première saison avant d’exploser la saison suivante. Je sais que c’est un processus, je sais qu’il faut être patient, qu’il faut beaucoup travailler et ça va venir. Certains joueurs prennent cinq ans. Je sais que je ne vais pas prendre autant de temps. J’ai confiance par rapport à où je vais. »

La patience, voilà le maître-mot.

# FRANKY VA GOÛTER AU ALL-STAR WEEKEND !

C’était le gros kiff de la semaine. Mercredi, Frank Ntilikina a appris qu’il allait participer au Rising Stars Challenge avec la Team World le 16 février prochain. Il sera donc à Los Angeles pour vivre l’expérience toujours très particulière d’un All-Star Weekend. C’est le coach des Knicks Jeff Hornacek qui lui a annoncé cette grande nouvelle après une séance d’entraînement. Un superbe moment !

« C’est un jeune joueur avec beaucoup de potentiel. Il est arrivé chez nous et a bien joué, surtout pour un gamin de 19 ans. Donc je suis content pour lui. Je suis heureux qu’il y soit avec KP, il va beaucoup s’amuser » a notamment déclaré Hornacek via Newsday.

Evidemment, cette sélection au Rising Stars Challenge est une belle récompense pour Franky. Mais surtout, cela montre à quel point le French Prince a la cote auprès des coachs assistants (qui ont choisi les joueurs), et ce malgré des statistiques plutôt faibles et un jeu pas forcément très spectaculaire.

« Ils regardent les jeunes joueurs, ils regardent les statistiques, mais aussi le côté défensif. La plupart des entraîneurs regardent si ce gars sait défendre. Ils comprennent qu’on marque des points lorsqu’on prend assez de tirs, mais est-ce que ce gars a un impact des deux côtés du terrain ? C’est probablement pour cette raison qu’ils ont voté en faveur de Frank » a ajouté le coach de New York.

En étant sélectionné pour cette rencontre qui regroupe les meilleurs rookies et sophomores de la ligue, Ntilikina succède au patron Tony Parker et à la Tour Eiffel Rudy Gobert, les deux autres Français à avoir participé à ce type de match. Et ça, ce n’est quand même pas rien.

« Je ne savais pas vraiment si j’allais être sélectionné. Le fait d’être sélectionné est une bénédiction. C’est un truc énorme pour moi. Faire partie des meilleurs rookies me donne beaucoup d’objectifs et de motivation pour travailler encore plus dur. Tout d’abord, le All-Star Weekend est quelque chose que je regardais toujours quand je jouais en France, depuis que je suis jeune. Ça va être super d’y participer et j’en suis reconnaissant. » – Frank Ntilikina (Newsday).

Aux côtés de Joel Embiid, Ben Simmons, Lauri Markkanen ou encore Jamal Murray, Frank devrait se faire plaisir et prendre du bon temps. Incontestablement, la Team World est très séduisante sur le papier, mais les Américains auront sans doute à cœur de prendre leur revanche par rapport à l’année dernière, où ils s’étaient fait taper 150-141.

# LA SUITE

Au cours des deux prochaines semaines, il faudra particulièrement surveiller les rotations de Jeff Hornacek et le temps de jeu accordé à Ntilikina. On a vu que ses minutes pouvaient beaucoup varier selon la concurrence, la physionomie du match et l’adversaire.

Le point positif, c’est que les Knicks vont prochainement affronter des franchises plutôt bien équipées en terme de meneur de jeu. Kyrie Irving, Eric Bledsoe, Dennis Schroder et Kyle Lowry sont notamment au programme, et les qualités défensives de Franky seront donc très utiles pour ralentir au maximum ces joueurs très dangereux.

D’un point de vue collectif, New York va essayer de réaliser enfin une série de victoires. Depuis le début de l’année 2018, les Knicks n’ont jamais réussi à remporter deux succès d’affilée ! Autrement dit, ils galèrent sévère et s’éloignent progressivement des Playoffs. A l’heure de ces lignes, ils sont dixièmes à l’Est avec un bilan de 22 victoires pour 28 défaites.

# LE PROGRAMME DU FRENCH PRINCE

Deux prochaines semaines :

  • 30 janvier vs. Brooklyn Nets
  • 31 janvier @ Boston Celtics
  • 2 février @ Milwaukee Bucks
  • 4 février vs. Atlanta Hawks
  • 6 février vs. Milwaukee Bucks
  • 8 février @ Toronto Raptors

On se retrouve le dimanche 11 février, pour le neuvième épisode du journal de Franky.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top