Wizards

John Wall a un message pour Boston : “Ne venez pas dans ma ville, habillés en noir, à parler de funérailles”

Comme mentionné précédemment, les Celtics se sont ramenés habillés en noir pour ce Game 6 qu’ils espéraient remporter. Seul problème ? John Wall a décidé d’en finir autrement, avec un shoot dont on parlera pendant longtemps.

Le trashtalking continue entre les deux franchises, que ce soit avant, pendant ou après chaque rencontre. On avait déjà narré pas mal de petites piques au fil des jours, que ce soit Marcin Gortat, le public du TD Garden, ou Gerald Green qui affirmait que Boston allait botter le cul des Wizards au Game 4. Cette fois, la température était encore plus élevée, car c’était publiquement que le message avait été envoyé. Des Celtics en noir, pour enterrer Washington ? Pourquoi pas. Sauf qu’au finish, c’est bien Jean Mur qui a retourné le scénario, demandant à Boston de rentrer à poil dans le Massachusetts suite à ce dernier tir venu d’ailleurs. Après l’exploit, Wall sautait évidemment sur la table de marque pour se nourrir des applaudissements de son peuple et rappeler qui était le patron dans la capitale, mais il devait surtout respecter l’interview protocolaire d’après-match. Lisa Salters d’ESPN au micro, John pour décrire ses sentiments, nouvelle page piquante dans la catégorie blabla de la série Celtics – Wizards.

Je refuse de me faire éliminer. Ne venez pas dans ma ville, habillés en noir, en parlant de funérailles. On bosse beaucoup trop pour ça. On voulait un Game 7, maintenant c’est du 50-50 et c’est tout ce qu’on demandait. On l’a fait pour ces incroyables fans, sans eux on l’aurait pas remporté ce match.

J’étais ouvert (sur son dernier tir). C’était fait pour que Bradley Beal soit ouvert à la base. J’ai placé un move d’hésitation et pris un shoot sur lequel je bosse chaque jour, c’est rentré. Je refuse d’abandonner sans m’être battu. Si je suis à 0/30 au tir, qu’on perde ou qu’on gagne, j’ai trop de coeur et ai trop bossé pour en arriver là. Double-opération aux genoux, regardez ce public, on peut pas demander plus.

Le Game 7, c’est ma vie. C’est ma vie, c’est ce que j’ai toujours voulu. Qu’on se batte en étant menés 2-0, qu’on gagne, tout ce qu’on a à faire c’est remporter ce prochain match pour aller en finale de conférence, je peux rien demander de plus.

Pour ceux qui se poseraient d’ailleurs la question, la suite en conférence de presse a été encore plus fun : Isaiah Thomas a affirmé qu’il s’habillait tous les jours en noir, et que c’était une pure coïncidence. D’accord, et Chris Paul est déjà allé en finale de conférence, pendant que les Hawks ont le meilleur public de toute la Ligue. Après tant de punchlines tout au long de cette demi-finale, le moment est venu de régler des derniers comptes ce lundi. Ce sera évidemment à Boston, dans un Game 7 immanquable, et avec des droites qui seront très certainement envoyées encore une fois avant, pendant, et après le match.

La parole est à John Wall pour aujourd’hui, maintenant il va falloir assumer en offrant un bien meilleur match que celui de ce vendredi dans le Massachusetts. Car si les Wizards se font sortir, il faudra s’attendre à une bonne douche de la part des Celtics sur la tête du All-Star…

Source : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top