Wizards

Preview Game 3 Wizards – Raptors : la Maison Blanche sonne l’état d’urgence, c’est maintenant ou jamais

John Wall Bradley Beal

Bradley Beal doit impérativement se réveiller dans cette série.

Source image : NBA League Pass

Huitièmes à l’Est, les Wizards n’étaient pas les favoris au moment d’attaquer ce premier tour des Playoffs. Affrontant des Raptors impériaux sur la régulière, les coéquipiers de John Wall comptaient tout même contrer les pronostics. Force est de constater que ce n’est pas le cas pour le moment. Menés désormais 2 à 0 dans la série, Washington et son backcourt talentueux doivent une revanche à leur public, cette nuit à partir de 2 heures.

Si la saison 2017-18 avait été bien compliquée avec des blessures et des résultats en dents de scie du côté de la Maison Blanche, les Wizards ne comptaient pas pour autant baisser les bras à l’amorce d’un premier tour des Playoffs contre les leaders de la Conférence Est. Après une première défaite au Canada au terme d’un match maîtrisé par les Dinos (114-106), les hommes de Scott Brooks ont plié une seconde fois face à un DeMar DeRozan des grands soirs (130-119). Désormais dos au mur, les Wizards ne peuvent pas craquer chez eux lors des deux prochains matchs de la série. Dépassés au Game 1 par le banc et un money time bien géré des Canadiens, les joueurs de la capitale ont ensuite sombré d’entrée au Game 2 (44-27 en faveur des Raptors à la fin du premier quart). Malgré une tentative de come-back initiée par Jean Mur en deuxième mi-temps (22 de ses 29 points après la pause), les Wizards ont dû rendre les armes face aux 37 points de l’arrière en provenance de Compton. Washington manque d’unité et de solidarité depuis le début de la saison, c’est un fait. L’accumulation d’individualités ne fait pas tout. Bradley Beal en méforme, son compère du backcourt assure mais cela ne suffit face au collectif des Dinos. De retour de blessure juste avant la postseason, le first pick de la Draft 2010 est agressif sur ce premier tour des Playoffs avec 26 points et 12 passes de moyenne. Problème ? Il n’arrive pas à entraîner tout le monde dans son sillage à l’image d’un BB en perte totale de confiance. Ce problème est à régler d’urgence comme en atteste une réunion relatée par ESPN entre le coach de Washington et son backcourt. Un meeting important pour Scott Brooks qui souligne que ses hommes n’iront pas très loin sans de meilleures performances de leur arrière All-Star. Il faut sauver le soldat Bradley avant ce soir !

« On a besoin de lui. Nous avons peu de chance de battre cette équipe s’il ne joue pas mieux, et il le fera. »

La clé du match : le réveil de Bradley Beal

Grand symbole des deux premières défaites des Wizards, Bradley Beal paraît dépassé dans cette série. Après un premier match moyen (19 points à 8/17), le produit de Florida a sombré le match suivant. Avec 9 points à 27% au tir, 3 passes et un affreux 1/7 dans le quatrième quart, le numéro 3 de Washington n’est que l’ombre de lui-même. Auteur d’une excellente sixième saison dans la Grande Ligue avec 22,6 points, 4,5 passes et 4,4 rebonds en 36 minutes de moyenne, le All-Star a été le leader de Washington en l’absence de John Wall, ce que confirme volontiers le meneur :

« Il a été notre MVP cette saison, il a tenu bon quand je n’étais pas là. Il ne va pas s’excuser de jouer plus de minutes ou d’être fatigué. »

Un souci de fatigue alors ? Pas une excuse pour le natif de Saint Louis qui précise toujours au micro d’ESPN que c’est avant tout une question de mental.

« Tout le monde a joué 82 matchs cette saison, c’est comme ça que l’on doit jouer ; mais en même temps ça use, tu es fatigué. Mais c’est quelque chose de mental, ce n’est pas une excuse pour moi. »

Bradley Beal devra donc se réveiller pour permettre à son équipe de survivre dans la série. Le groupe lui fait confiance à l’image des paroles de son leader et de son coach. Le All-Star aura à cœur de hausser son niveau de jeu. Le collectif aura également besoin se ressouder pour que des défaillances d’une de leurs deux stars ne soit pas irrécupérables. Des joueurs comme Otto Porter Jr. ou encore Kelly Oubre Jr. se devront d’apporter plus pour s’empêcher d’être en vacances trop tôt.

À 3-0 il sera quasiment impossible de sauver cette saison bien compliquée des Wizards. Washington n’a plus le choix et a besoin de retrouver Bradley Beal et tout son collectif. Alors victoire à la maison ? Ou les Dinos mettent un pied en demi de Conf’ ? A vos pronostics !

Source texte : ESPN.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top