Événements

Les Nuits de l’Ain Star – Épisode 1 : une première réussie, rendez-vous en février pour l’Acte II !

Ain Star 3x3

Gagner l’Ain Star à domicile, le rêve d’une vie.

Source : TrashTalk

Hier se déroulait donc la première Nuit de l’Ain Star, première étape d’un “Tour” qui vous emmènera tranquillement jusqu’en juin et à un feu d’artifice final – vous en avez pris l’habitude – en notre compagnie. Dix équipes s’étaient ainsi rassemblées au Gymnase de Domagne, quarante joueurs avec un seul et unique but, se la donner vénère afin de s’offrir une qualification pour le tournoi central de fin d’année. La suite ? C’est juste en dessous Tonton.

Il est 18h30 et les premiers participants arrivent au compte-goutte. Un écran géant balance pêle-mêle les dernières actions de Kobe le 13 avril dernier, les highlights d’Uncle Drew ou même de CourtCuts pour ceux qui préfèrent le saucisson au cheddar. Les images des éditions précédentes sont aussi là pour rappeler à la communauté que l’Ain Star 3×3 commence à être un beau bébé, qui ne demande bien sûr qu’à grandir. La table centrale est décorée, le photographe est là et après une brève introduction pour rappeler au mic’ l’organisation de la soirée, on peut enfin commencer à voir du basket…

Ain Star 3x3

Nos gars sûrs nous viennent cette fois-ci de Villeurbanne, Dijon ou même de Suisse, et ceux ayant fait plusieurs heures de route se mêlent à des joueurs plus locaux, tout heureux de se la donner contre des joueurs dits “plus référencés”. Parce que c’est aussi ça le 3×3, personne n’est LeBron, personne n’est Curry, juste des joueurs avec un panier, un ballon et le sourire jusqu’aux oreilles. Quelques backdoors estampillés EDF et quelques grenades du parking plus tard, quatre heures plus tard pour être précis, les demi-finales rassemblaient encore pas mal de courageux en tribunes. D’un côté, notre équipe Suisse montait en régime et tapait les Mustards de Dijon, probablement pour les punir de n’avoir pas plus creusé pour trouver un pur nom d’équipe. De l’autre ? Un trio de rookies décomplexés donnaient un peu de fil à retordre aux locaux de Ceyzériat mais finissaient par craquer devant l’expérience de leur adversaire. Ce qui nous donnait donc un bon gros derby France-Suisse en finale, devant des yeux qui commençaient à briller et des bouches qui baillaient depuis un moment déjà.

A l’arrivée une belle victoire des hôtes, qui valident donc leur présence pour le Tournoi Régional fin juin, ultime étape avant l’Open de France qui nous apprendra qui est la meilleure équipe de 3×3 en France cette année.

Prochain rendez-vous ? Février, autour du All-Star Game, et on accueillera cette fois-ci les gars ET les meufs histoire de s’ambiancer deux fois plus. On retiendra pour cette fois-ci une première réussie, sans bobo, sans embrouille et blindée de bonne humeur. To be continued, ayé l’Ain Star est lancé, et Trashtalk ne sera jamais loin…


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top