Documentaires

L’Ain Star 3×3 2017, l’occasion parfaite pour faire un zoom sur une discipline qui grimpe…

Ain Star 3x3

Le basket 3×3 commence à faire parler de lui et c’est tant mieux !

Source image : YouTube - Komunautary Mag

On vous en a pas mal parlé au mois de juin, l’Ain Star 3×3 2017 fait partie de ces évènements juste parfaits pour faire la promo d’un sport qui ne demande qu’à être connu. On fait le point sur les avancées du chantier, entre regard sur Tokyo 2020 et état des lieux actuel du niveau du 3×3 en France.

Tout a commencé à Lyon, Montpellier, Paris ou Nantes, sur des terrains qui parfois n’en étaient pas vraiment. Les packs de bière ont parfois remplacé les bouteilles de flotte, il n’y a pas forcément de filets aux paniers. ou alors ce sont des chaines dont on a tous entendu au moins une fois le bruit si particulier. On fait les équipe au lancer, on joue “à l’américaine” en gardant le ballon quand on marque. Un gros rythme, semblable aux séances de torture en fractionné des reprises au mois d’août. Les And One Mixtapes ont donné des idées à la plupart des joueurs de street et malgré la disparition avec le temps de ce courant aussi artistique que sportif, quelques irréductibles survivants continuent encore et encore à taper le 3×3 plutôt que le 5×5. Parce que ce n’est pas le même sport, parce qu’on a plus souvent la balle, parce qu’on s’éclate en général beaucoup plus. Les instances du basket s’en rendent alors compte petit à petit, il y a peut-être bien quelque chose à faire avec cette mode qui ne veut pas mourir. On fait bien du beach-soccer ou du futsal, on fait bien du beach-volley, les mecs viennent bien d’inventer le speed-minton alors pourquoi pas…

Le basket 3×3 va ainsi émerger en France au début des années 2010, un peu de retard sur nos voisins suisses ou belges mais là n’est finalement pas le plus important. Des règles différentes pour donner ce fameux rythme (12 secondes de possession, un point pour un tir marqué et deux pour un shoot du parking par exemple). Un circuit fédéral est mis en place (celui dont fait partie l’Ain Star 3×3), une fédération est évidemment mise en avant et, ô surprise, les Français sont loin d’être les plus dégueulasses à ce petit jeu. Chez les mecs ou dans la catégorie mixte, car oui on peut jouer avec des dames et c’est vraiment très cool, les Français grattent ça et là quelques médailles et commencent à se faire un nom sur la scène internationale. Angelo Tsagarakis, Charles-Henry Bronchard ou Dominique Gentil viennent peut-être tous du 5×5 mais sont aujourd’hui des joueurs plus que respectés sur les demi-terrains.

Puis vient l’été 2017, celui de tous les changements…

Un changement dans le fond pour commencer, puisque le basket 3×3 est aujourd’hui officiellement un sport olympique, parfait pour donner un écrin énorme à ce sport qui le mérite tellement. Puis un changement dans la forme et dans les esprits, la Coupe du Monde à Nantes (médaille de bronze pour les Français) ayant fait comprendre au public français qu’il se passait quelque chose autour du 3×3. Cette intensité, ce niveau d’engagement physique tout en gardant un énorme niveau tout court, cette ambiance estivale autour de six gars et un ballon, faîte de gros son et de mise en avant de la culture urbaine… c’est tout ça que le Français moyen – celui qui n’était pas informé – a découvert ces derniers mois autour du 3×3.

Aujourd’hui l’Équipe de France dispute les Championnats d’Europe en Hollande, demain (le 29 juillet en réalité) une partie de la Team TrashTalk sera Place Bellecour pour vous faire vivre l’Open de France, mais c’est plus globalement un petit saut que le 3×3 français a réalisé ces derniers mois. A confirmer très vite, mais la direction est la bonne…

Cadeau ultime, on vous offre ce week-end le reportage des copains de Komunautary Mag, présents le mois dernier à l’Ain Star 3×3 pour tenter comme nous de mettre un peu de lumière sur un sport qui mérite de grimper beaucoup plus haut. Big up aux deux acolytes pour ces deux jours de tournage en plein soleil, mais nul doute que les souvenirs en valent la peine…


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top