La semaine de Gérard

La J.R. Week (une semaine avec Gérard) #03 : ça y est, Obama a rencontré son idole

Gérard

Legends.

Source image : The Scoop

‘A la rédac’ de Trashtalk, vous le savez, on est des grands fans de J.R. Smith, alias Gérard pour les intimes. Gérard, c’est une grande histoire d’amour. Gérard, c’est notre MVP à nous, le number one dans nos coeurs, celui qui donne envie d’être fan des Cavaliers et de suivre la NBA quoi qu’il arrive. Cette rubrique lui est 100 % dédiée et revient, de manière hebdomadaire, sur ce que nous a offert le mec le plus généreux de la NBA sur et en dehors des parquets. Parce que la flamme se doit d’être entretenue. J.R. 4ever.’ Par Maxime Claudel.

___ 

# Les perf’ de la semaine

L’arrière des Cavaliers a dû passer par tous les états ces derniers jours. Car sa semaine a été marquée par une petite visite à la Maison Blanche, permettant à Barack Obama de rencontrer son idole – torse poil – tatoué préféré (rayez la ou les mentions inutiles). Mister President n’a pas manqué de saluer Gérard, non sans humour, « Je veux spécialement remercier la chemise de J.R. Smith pour être là. Je n’étais pas sûr qu’elle soit là aujourd’hui. Je suis content que tu sois venue. Tu es une très belle chemise ».
Côté basket, c’était plutôt l’ascenseur émotionnel car l’ex-Knick a enchaîné la pire performance de son début de saison avec sa meilleure. Catastrophique offensivement face à Atlanta avec un pourcentage digne d’une première mi-temps d’un BronBron en-dedans, il avait sans doute la tête aux élections présidentielles qui se déroulaient en parallèle. Dans le match suivant, sans doute énervé par l’élection de Donald Trump et boosté par Obama, Gérard s’est énervé en livrant un match plein. On fire, il a même passé la barre des 1 700 ficelles en carrière : une belle marque dans l’histoire. Et s’il n’a pas joué face à Charlotte à cause d’une douleur à la cheville droite contractée à Washington, il a visiblement pris possession des corps d’Iman Shumpert et, surtout, de Channing Frye vu ô combien les deux étaient chauds comme la braise. Du reste, vivement qu’il revienne hein, parce que Mike Dunleavy, ce n’est pas encore ça…

# Les stat’ de la semaine

  • Face aux Hawks (défaite): 31 minutes, 6 points (2 sur 13 FG, 2 sur 10 à 3 points), 2 rebonds, 3 passes, 2 interceptions, 0 contre, 1 faute, -4 en éval
  • Face aux Wizards (victoire) : 34 minutes, 17 points (5 sur 11 FG, 5 sur 9 à 3 points), 4 rebonds, 0 passe, 1 interception, 0 contre, 4 fautes, +21 en éval
  • Face à Charlotte (victoire) : DNP

# La décla’ de la semaine : son fantôme à lui, c’est Ray Allen

On connaît le fantôme après lequel LeBron James court depuis son arrivée dans la Ligue : Michael Jordan et son 6 sur 6 en finales NBA. Du côté de Gérard, on est logiquement plus humble et c’est un shooter légendaire qui est dans le viseur, à savoir le néo-retraité Ray Allen. Après son joli 5 sur 9 depuis le parking face aux Wizards, J.R. Smith en est à 1 703 tirs primés en carrière. Vu son rythme de croisière actuelle (204 ficelles la saison dernière), il pourra titiller le top 5 all-time. Voire peut-être plus : et s’il allait chercher Jesus et ses 2 973 shoots ? L’intéressé déclare : « Je ne sais pas. Ça pourrait être dur. J’en parle parce que c’est en cours. Mais pouvoir m’asseoir et en parler, c’est déjà incroyable pour moi. C’est fou, c’est fou. » Allez Gégé, vends-nous du rêve, encore 1 270…

# Le shoot de la semaine : J.R. X Thug Life face à Marcus Thornton (bon OK, c’est pas un shoot, mais pas loin)

# La photo de la semaine : Gérard a même son sac-à-dos !

Business is business et son torse nu est visiblement devenu une marque – de fabrique. Pour preuve, c’est dans cet accoutrement qu’il pose dans le cadre de sa collaboration avec la marque Spayground. Au programme ? Un joli sac pour aller à l’entraînement avec son joueur préféré dans le dos. So swag ma gueule !

# Le Tweet de la semaine : comme un gosse à la Maison Blanche

Les gosses étaient de sortie le 10 novembre dernier, quand le Président des Etats-Unis d’Amérique a accueilli les champions NBA en titre à la Maison Blanche. Avec son costume trois pièces et son pote Tristan Thompson, Gérard s’est fendu d’une petite vidéo exprimant sa joie d’être dans la baraque d’Obama. Vu l’émotion qu’il dégage dans son selfie vidéo qu’il aurait pu partager sur périscope à la manière de Serge Aurier (quoique, c’est un peu guez quand même), on croirait qu’il a réalisé l’un de ses rêves. C’est presque mieux que de pécho Rihanna au final…

# Le petit bonus “ce n’est que du bonheur” de la semaine : le mannequin challenge à la Maison Blanche

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top