La semaine de Gérard

La J.R. Week (une semaine avec Gérard) #04 : stop les conneries, le franchise player is BACK !

J.R. Smith

L’homme.

Source image : Makemefeed

‘A la rédac’ de Trashtalk, vous le savez, on est des grands fans de J.R. Smith, alias Gérard pour les intimes. Gérard, c’est une grande histoire d’amour. Gérard, c’est notre MVP à nous, le number one dans nos coeurs, celui qui donne envie d’être fan des Cavaliers et de suivre la NBA quoi qu’il arrive. Cette rubrique lui est 100 % dédiée et revient, de manière hebdomadaire, sur ce que nous a offert le mec le plus généreux de la NBA sur et en dehors des parquets. Parce que la flamme se doit d’être entretenue. J.R. 4ever.’ Par Maxime Claudel.

___ 

# Les perf’ de la semaine

Bon, très franchement, on a frôlé la catastrophe chez les Cavaliers la semaine dernière. Face aux Raptors, il a fallu accoucher d’une performance de champion pour s’imposer sans Gérard, encore blessé. L’arrière a encore manqué face aux Pacers et, on ne va pas se mentir, il fallait bien que ça arrive un jour. Sans son Franchise Player, le vrai hein, pas celui qui a gagné quatre trophées de MVP (un grain de sable) et qui est triple champion NBA (un autre grain de sable), Cleveland n’est plus vraiment la même équipe. Donc, normal que ça finisse par perdre, très honteusement, face à une équipe d’Indiana pourtant pas tip top cette saison.
Mais, ALLELUIA ! Gérard était de retour face aux Pistons de Detroit, une équipe de durs à cuire ayant posé des soucis en Playoffs il y a quelques mois (un sweep trompeur). Après trois matches ratés, il était énervé et nous a sorti sa meilleure évaluation du mois : un joli +26 avec trois tirs depuis le parking réussis et une victoire à la clef. Les Cavaliers devaient se ressaisir alors heureusement que papa était là pour booster tout le monde ! Dans ce choc de la conférence Est, seul Jean-Kevin Love a fait mieux que lui : +31. Tout ça pour dire : Gérard est de retour, finie la rigolade, adios amigos, c’est tipar pour le 74/8 en fin de régulière.

# Les stat’ de la semaine

  • Face aux Raptors (victoire) : DNP
  • Face aux Pacers (défaite) : DNP
  • Face aux Pistons (victoire) : 25 minutes, 9 points (3 sur 7 FG, 3 sur 6 à 3 points), 1 rebond, 2 passes, 2 interceptions, 1 contre, 0 faute, +26 en éval

# La décla’ de la semaine : top 10 pépère, croix rouge dans le calendrier Playboy

« Je me suis toujours considéré comme l’un des meilleurs shooters mais là, j’ai les chiffres qui le prouvent, je veux dire, je n’y ai jamais trop pensé. Surtout quand je vois James battre des records tous les soirs. » confie J.R. Smith quand on lui dit qu’il a passé Dirk Nowitzki au classement des tireurs depuis le parking les plus prolifiques.  Avec 1,706 ficelles, le joueur des Cavaliers n’est plus qu’à 13 longueurs de la quatorzième place all-time. Avec une saison à 150 tirs primés, il finirait devant Kobe Bryant (1,827) dans quelques mois, soit la onzième place. Seul hic ? Stephen Curry (1,647) arrive comme un boulet de canon… Comme Mel Gibson avant lui, Gérard se dirait : « il peut ôter mon record mais il ne m’ôtera jamais ma liberté ! »

# Le shoot de la semaine : J.R. passe Dirk au classement des meilleurs shooters à 3 points (sans le savoir en plus)

# La photo de la semaine : le petit Gérard sans tatouage est demandé à l’accueil

#FBF

Une photo publiée par JR Smith (@teamswish) le

Bon, on va briser un mythe, franchir des barrières, entrer dans l’intimité, sans chichi, en cette quatrième semaine avec Gérard. Hélas, notre arrière préféré n’est pas né avec ses tatouages. Avant de se remplir le corps d’encre et de faire peur aux présidents (tremble Donald Trump), J.R. était un adolescent comme les autres, propre sur lui, presque gendre idéal. Preuve en est avec ce cliché partagé par madame Gérard sur Instagram, en mode « je tape l’affiche à mon mec » sans pression. Là comme ça, on pourrait presque l’inviter à un repas dominical avec mamie et papy. 

# Le Tweet de la semaine : des tirs contestés, tu prendras

On le sait, J.R. Smith n’aime pas trop les tirs ouverts. Il préfère quand c’est contesté, parce que c’est quand même plus la classe pour les vidéos YouTube. Du coup, on se dit qu’il doit posséder une sorte de voix intérieure lui indiquant quand shooter, quand ne pas shooter… Et s’il n’a personne devant lui, il fera sans doute l’extra passe. C’est pour cette altruisme et cette prise de risque incessante qu’on l’aime…

# Le petit bonus “ce n’est que du bonheur” de la semaine : BREAKING NEWS, BronBron et J.R. seront les stars de Men in Black 4 !

 

How do you struggle to get dress when you bought it? #FashionIsEasyItsYou

Une photo publiée par JR Smith (@teamswish) le

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top