La semaine de Gérard

La J.R. Week (une semaine avec Gérard) #14 : comme dirait Austin Powers, Gérard a retrouvé son mojo

J.R. Smith
Source image : YouTube

A la rédac’ de Trashtalk, vous le savez, on est des grands fans de J.R. Smith, alias Gérard pour les intimes. Gérard, c’est une grande histoire d’amour. Gérard, c’est notre MVP à nous, le number one dans nos coeurs, celui qui donne envie d’être fan des Cavaliers et de suivre la NBA quoi qu’il arrive. Cette rubrique lui est 100 % dédiée et revient, de manière hebdomadaire, sur ce que nous a offert le mec le plus généreux de la NBA sur et en dehors des parquets. Parce que la flamme se doit d’être entretenue. J.R. 4ever. 

# Les perf’ de la semaine 

Les semaines ne suivent et ne ressemblent pas pour J.R. Smith. Catastrophique depuis son retour sur les parquets au sortir d’une blessure assortie d’une opération, l’arrière avait récemment partagé son logique mal-être du moment lié à la santé de sa fille Dakota, née prématurément. On pensait alors qu’il aurait du mal à relancer la machine, au moins avant les Playoffs, qui plus est dans une sale période pour les Cavs. Mais Gérard semble avoir retrouvé son mojo. En résulte un réel apport offensif permettant à son équipe d’enchaîner quatre victoires de rang, dont une déterminante face à Boston pour la première place de la conférence Est.

Avec une adresse légèrement supérieure à 50 % depuis le parking, Gérard permet aux Cavs de disposer d’une quatrième option offensive capable de prendre feu, après LeBron, Kyrie et Kevin. Franchement, ça change tout et c’est un véritable cauchemar pour les défenses adverses. En tout cas, le numéro 5 se met au parfum juste avant les phases finales. Comme dirait ce bon vieux Chanel, c’est plus coco que caca.

# Les stat’ de la semaine

  • Face aux Sixers (victoire) : 26 minutes, 14 points (5 sur 9 FG, 4 sur 7 à 3 points), 4 rebonds, 1 passe, 1 interception, 1 contre, 1 faute, +17 en éval
  • Face aux Pacers (victoire) : 42 minutes, 18 points (6 sur 12 FG, 6 sur 11 à 3 points), 5 rebonds, 2 passes, 2 interceptions, 0 contre, 1 fautes, -3 en éval
  • Face au Magic (victoire) : 31 minutes, 19 points (7 sur 11 FG, 5 sur 8 à 3 points), 5 rebonds, 3 passes, 0 interception, 0 contre, 1 faute, +33 en éval
  • Face aux Celtics (victoire) : 30 minutes, 12 points (5 sur 10 FG, 2 sur 7 à 3 points), 3 rebonds, 0 passe, 2 interceptions, 1 contre, 1 faute, +18 en éval

# La décla’ de la semaine : la pierre angulaire des Cavs

Quand J.R. Smith apporte ses dix pions et plus, les Cavaliers ne sont plus tout à fait la même équipe. Et ça, Tyronn Lue en a conscience. Après la victoire de Cleveland face à Orlando, le coach n’a pas tari d’éloges sur l’arrière fougueux : « Lorsqu’il rentre les tirs à trois points, c’est dur pour les autres équipes de nous battre et nous le savons. On sait que Kevin, Kyrie et LeBron vont faire leur travail chaque soir. Quand nous avons ce quatrième scoreur, que ce soit Korver ou J.R., c’est dur de nous battre. » On appelle ça un MVP non ?

# Le shoot de la semaine : J.R. « clutch » Smith

# La photo de la semaine : un petit verre de vin, le secret de la réussite ? 

Mobbing wit my Boo! @jewey808

A post shared by JR Smith (@teamswish) on

On connaît le penchant de Gérard pour le champ’, surtout les soirs de titre à Vegas. Mais on ne savait pas qu’il avait une passion pour le bon vin, chose qu’il a prouvée en partageant la photo d’un Cabernet Sauvignon de 2011 sur son compte Instagram. On ne sait pas si c’est un excellent millésime mais, en tout cas, son adresse se porte mieux depuis… Coïncidence ? Nous ne croyons pas…

# Le Tweet de la semaine : qui rattrape Kevin Love quand il prend un ballon dans la tronche ?

Kevin Love n’est pas passé loin de la catastrophe lors de l’échauffement des Cavaliers à Boston. Il a effectivement pris un ballon en pleine tronche mais, par chance, J.R. Smith était là derrière pour le rattraper. On sait que les deux stars entretiennent une relation bien particulière, disons fusionnelle, et ils ne cessent de prendre soin l’un de l’autre. Plus tôt dans la saison, Gérard avait tamponné le front saignant de son ailier fort. L’amour, c’est tellement beau… En revanche, on ne relèvera pas le fait que la victime de cette affaire porte le prénom Kevin…

# Le petit bonus « ce n’est que du bonheur » de la semaine : Boogie envoie un message fort… le 1er avril ?


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top