Old-School

Le pire souvenir en Playoffs des Raptors : 2001, le diplôme de la discorde de Vince Carter

Les Playoffs approchent à grands pas, et s’ils sont très souvent synonymes de belles histoires à raconter à ses gosses, ils peuvent aussi réserver de superbes cauchemars de derrière les fagots. Pendant 30 jours, TrashTalk vous fait revivre ces tragédies qui hantent encore les têtes des fans de chaque franchise. Cette fois, c’est au tour des Raptors de Toronto de grincer des dents et de se souvenir de l’époque où la réussite universitaire de Vince Carter surpassait l’enjeu d’un Game 7 crucial.

Consulter les autres cauchemars :
Nets / Lakers / Sixers / Suns / Magic / Kings / Knicks / Wolves / Hornets / Pelicans
Bulls / Mavericks / Pistons / Heat / Nuggets / Blazers / Pacers / Grizzlies / Bucks
 Thunder / Hawks / Clippers / Wizards / Jazz

Le contexte

On est en 2001, les Raptors sont opposés aux Sixers en demi-finale de conférence à l’Est. Deux des joueurs les plus spectaculaires de leur époque s’opposent : Allen Iverson et ses dribbles capables de saboter n’importe quelle cheville, n’importe quand et n’importe comment, face à Vince Carter et son constant défi des lois de la gravité et de la lévitation. Les deux bougres se battent pour une place en Finale de Conférence. A cette époque, Chris Childs avait déjà envoyé ses phalanges dans la dentition de Kobe Bryant, Dell Curry ne sait pas encore que sa progéniture va uriner sur la ligue 15 ans plus tard, et Kevin Ollie possède déjà la moustache la plus fat de la NBA. Les deux équipes se livrent un beau duel malgré un relatif déséquilibre au niveau du classement (Philly est 1er de la conférence, comme quoi… Toronto est 5ème) et se rendent coup pour coup dans cette série. Seul Philly parviendra à remporter deux matchs d’affilée (le 3 et le 4), les Dinos et les « Soixante Seize Heures » se retrouvent dos à dos et doivent disputer un ultime Game 7 à Philadelphie qui sera serré jusqu’au bout. Philadelphie mène d’un point à 3 secondes de la fin mais Toronto a l’ultime possession pour passer devant et se hisser aux premières finales de conférence de son histoire. A cet instant précis, on se dit que les Raptors ne sont pas favoris et que rien n’est joué, mais que l’occasion pour réaliser un braquage est juste énorme.

La suite des évènements

Sauf que tout ne va pas réellement se passer comme prévu. Les Raptors vont effectivement jouer cette dernière possession, et c’est Vince Carter qui se chargera de cet ultime shoot. Vinsanity affirme avoir demandé à ses coéquipiers pendant le temps-mort s’ils étaient OK pour qu’il prenne le dernier tir, réponse affirmative de ses copains et de son staff. Dell Curry effectue la remise en jeu pour Carter qui reçoit le ballon, il se retourne, fait sortir Tyrone Hill de son short comme on fait sortir un toast du grille-pain, puis dégaine à mi-distance. La salle est en apnée pendant que la balle est en lévitation, mais malheureusement le shoot est trop long et le score en reste là : 88-87, victoire des Sixers. Pas de finale de conférence pour les Raptors qui n’ont que leurs yeux pour pleurer. Sauf que les fans ne sont pas au bout de leurs surprises : ils apprennent par la suite que Vince Carter avait insisté pour se rendre le matin même sur le campus de l’université de Caroline du Nord, pour y récupérer son diplôme. Conscient des critiques qui vont lui tomber dessus en cas de défaite, VC n’est pas avec ses gars pour préparer le match le plus important de sa carrière, pas idéal. Mais Vince est bien là au match et malgré un pourcentage aléatoire (6/18 au tir), il cumule 20 points 7 rebonds, 9 passes et aucune perte de balle. Cependant, certains fans et même certains coéquipiers ne lui pardonneront pas cet écart, estimant que le shoot serait rentré avec une préparation convenable et ont même écorné sa réputation dans la presse par la suite. Allez, whisky.

L’arrêt sur image

Bah non

C’est flou mais c’est quand même loupé. (source : YouTube)

Le pire souvenir de chacun peut inévitablement changer, certains penseront au sweep encaissé face aux Wizards au premier tour en 2015 ou le contre de Pierce sur Lowry en 2014, mais dans la majeure partie des cas, pour les fans des Raptors, le plus grand cauchemar qui refait surface à l’approche de la post-season est inévitablement ce tir post-diplôme manqué de Vince Carter. On se retrouve demain pour faire le point sur un nouvel événement qui rappellera de mauvais souvenirs à une nouvelle franchise.

Consulter les autres cauchemars :
Nets / Lakers / Sixers / Suns / Magic / Kings / Knicks / Wolves / Hornets / Pelicans
Bulls / Mavericks / Pistons / Heat / Nuggets / Blazers / Pacers / Grizzlies / Bucks
 Thunder / Hawks / Clippers / Wizards / Jazz


1 Comment

1 Comment

  1. VinceR

    7 avril 2017 à 14 h 03 min at 14 h 03 min

    La rubrique se nommera-t-elle aussi “old school” pour le pire des Warriors ? car pour moi le souvenir est encore bien frais… lol

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top