Cavaliers

Cavaliers et Raptors se mettent sur leur 31 ce soir : Finale de Conférence en thème de soirée

lebron james

Qui de LeBron James ou DeMar DeRozan sera élu roi de la fête ?

Source image : YouTube

La route jusqu’à la post-saison semble tracée pour les deux franchises qui réalisent des départs canons. Cleveland et Toronto se retrouvent à 1h (heure française) pour le remake des dernières Finales de la Conférence Est. Après la Maison-Blanche, DeRozan va-t-il braquer LeBron James à domicile ? 

Tout juste auréolé du titre de meilleur joueur de la semaine à Est avec 34,7 points, 4 rebonds et 4,7 assists en trois matchs, DeMar DeRozan et sa meute se rendent à Cleveland, ce soir, pour y défier les leaders de la Conférence Est. Après une victoire facile (113-103) contre des Wizards en mille morceaux, Toronto poursuit son bon début de saison avec sept victoires et deux défaites. Adversaire de choix ce soir à la Quicken Loans Arena puisque les dinosaures y affrontent des Cavaliers plus que jamais en forme. Avec seulement un revers cette saison – coucou Atlanta – l’équipe guidée par LeBron James impressionne par son calme, sa capacité de gestion ainsi que son adresse longue distance. Les Raptors sont prévenus, l’équipe de l’Ohio a plus que jamais le compas dans l’œil avec 37% de réussite à trois points et une première place dans ce classement. Il va falloir défendre dur pour contenir des Cavs déchaînés en attaque avec 112,7 points marqués pour 100 possessions, deuxième meilleur bilan de la Ligue. De son côté, Dwane Casey bricole, et il ferait bien de postuler chez Leroy Merlin. Après le départ de Bismack Biyombo pour Orlando cet été, on craignait de voir l’équipe s’affaiblir notamment dans le secteur intérieur. Heureusement pour les Canadiens, le Brésilien Lucas Nogueira n’a pas fait que danser la capoeira cet été. Celui-ci passe de 2,7 points et 2,2 rebonds de moyenne en carrière à 8,3 points, 7,6 rebonds, 1,8 steals et 2,5 blocks. Il n’y a pas que Red Bull qui donne des ailes, le pivot des Raptors joue un rôle déterminant dans le succès des siens depuis son retour de blessure et pourrait faire mal à la raquette des Cavs en sortie de banc.

L’équipe basée au Canada met beaucoup d’énergie dans ses matchs, mais sera-t-il suffisant pour espérer renverser les champions en titre ?  En réussite cette année – 20, 6 points et 10 rebonds – Kevin Love joue juste et aligne les bonnes performances. Avec 17 points et 11 rebonds en 26 minutes contre les Hornets, il devrait peser lourd dans la balance tant sa match-up avec le rookie Pascal Siakam semble déséquilibré. Désormais plus organisateur, Kyle Lowry aura son mot à dire ce soir. Plus discret que la saison passée, il a su se mettre de côté pour laisser son pote DeMar tenir la baraque offensivement. Avec 17,3 points et 6,8 assists, il est très bon dans ce nouveau rôle de gestionnaire, ce qui apporte plus de cohérence au jeu de Toronto, où enfin les problèmes de leadership de l’année dernière semblent oubliés au vu des performances de DMDR. Enfin, la clé du match va peut être se jouer sur l’état de forme et l’implication des joueurs sur le terrain. Tyronn Lue n’a pas hésité à mettre au repos bon nombres de ses titulaires contre Charlotte avec un double objectif en tête : les préserver pour ce genre d’échéance et responsabiliser son banc. Ainsi Richard Jefferson, Channing Frye ou encore Jordan McRae gagnent du temps de jeu pour se montrer décisifs lorsqu’on fera appel à eux.

Ce duel tant attendu au sommet de la Conférence Est peut s’avérer être le second (victoire des Cavs 94 – 91 le 28 octobre) d’une longue série si les deux équipes se retrouvent encore en Playoffs. Iman Shumpert va devoir bien resserrer ses tresses s’il veut limiter au maximum le meilleur scoreur de la Ligue. Nul doute que “King James” aura à cœur de montrer ce soir que le meilleur joueur en NBA ne vit pas au Canada mais bien dans l’Ohio.


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top