Pacers

Les Pacers veulent conserver Bojan Bogdanovic la saison prochaine : pourquoi changer une équipe qui gagne ?

Bojan Bogdanovic
Source image : Youtube

Après une première saison sans Paul George qui a surpassé toutes les attentes, les Pacers semblent décidés à conserver la même alchimie. Pour cela, Indianapolis va garder son ailier shooteur tout droit venu des Balkans, Bojan Bogdanovic. 

Les Pacers ont surpris tout les observateurs en se hissant à la cinquième place de la Conférence Est. Pourtant tout ne s’annonçait pas rose à l’été 2017. Lassé de ses défaites face à LeBron, Paul George réclamait son transfert. Il rejoindra finalement Oklahoma City pour former une Big Three avec Carmelo Anthony et Russell Westbrook. En échange, c’est Domantas Sabonis et Victor Oladipo font le chemin inverse. La carrière de l’ancien du Magic décolle sous les ordres de Nate McMillan dans un décor qu’il connaît parfaitement bien puisqu’il avait joué pour l’Université d’Indiana avant de rejoindre la Grande Ligue. Totor a pu compter sur un effectif assez homogène, sans réelle faiblesse, jouant un basket varié. En effet, fini l’attaque statique, place au spacing. Lance Stephenson, Victor Oladipo, Darren Collison et Bojan Bogdanovic assurent la création sur les lignes arrières tandis que Domantas Sabonis, Al Jefferson, Myles Turner et Thaddeus Young font le ménage dans la raquette. Un bon compromis entre talent et sens du dévouement qui emmène Indiana défier Cleveland fin avril. Le belle épopée des Pacers sera finalement stoppée par un LeBron trop fort au premier tour notamment auteur d’un buzzer-beater retentissant au Game 5. Une défaite cruelle dans le septième match décisif  à Cleveland aura finalement raison de la troupe d’un Oladipo calibre All-Star.

Alors que l’effectif reste à remodeler pour la saison prochaine car des contrats arrivent à expiration, les Pacers pourront compter sur Bojan Bogdanovic la saison prochaine. Débarqué de Washington où son passage n’a pas marqué les esprits, double-B s’est éclaté cette saison dans le jeu up-tempo des Pacers. Titulaire à l’aile, le Bosnien a disputé 80 matchs cette saison pour en moyenne 34 minutes passé sur le parquets. Il a tourné à 3,4 rebonds, 1,9 passes décisives et 12,4 points par match à 39,5% de réussite au shoot. Sa capacité à faire ficelle derrière l’arc (37,8%) a contribué à la belle saison d’Indiana. Souvent servi lors des kick-out de Vico ou dans les corners en fin de montée de balle, l’ancienne gloire du Fenerbahçe a enchaîné les filoches et semble enfin s’épanouir en NBA. Malgré des qualités de shooting et d’adresse intéressantes montrées à l’époque de Brooklyn, Bogda n’a pas réussi à trouver sa place dans l’effectif de Washington, un peu oublié parfois par le duo Wall-Beal. Son contrat à hauteur de 10,5 millions de dollars la saison était partiellement garanti sur la saison 2018-19. Toutefois, selon Ben Gibson de 8 points 9 seconds, Bogdanovic a convaincu le front-office de son importance au sein du roster et son engagement avec la franchise deviendra garanti à compter du 29 juin. D’autres franchises s’étaient d’ailleurs positionnées pour le récupérer s’il n’était pas conservé.

Bojan Bogdanovic sera toujours un membre des Pacers l’an prochain et tentera avec ses copains de confirmer leur magnifique performance de la saison passée. Toutefois, fini l’effet de surprise, Indiana sera attendu l’année prochaine dans la Conférence Est. Une conférence peut-être orpheline de LeBron James, lui qui a tant barré la route d’Indiana ces dernières années…

Source texte : 8 Points, 9 Second, Ben Gibson

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top