Rockets

DeAndre Jordan retournerait bien chez lui, à Houston : on lui dit que la place est prise par un Suisse ?

DeAndre Jordan
Source image : Youtube

Apparemment, les Rockets ont toujours la cote malgré leur élimination en finale de Conférence face aux Warriors. C’est un certain DeAndre Jordan, possible agent-libre cet été qui serait intéressé pour rejoindre Houston, sa ville natale. Dédé téléphone maison !

Il y en a pour qui le soleil de la Californie ne suffit pas ou plus. Dans le cas de DeAndre Jordan, ce serait plutôt une des deux franchises de Los Angeles qui ne suffirait plus à son bonheur. Il faut dire que les Clippers n’ont pas fait grand-chose pour que DAJ se sente désiré l’an prochain… Plusieurs fois pendant la saison, le front office des Voiliers a désespérément cherché à refourguer son pivot surathlétique mais cela n’a pas abouti. Dédé a fini l’édition 2017-18 sous les ordres de Doc Rivers et a donc été spectateur de l’événement le plus WTF de l’année : le plan machiavélique de Chris Paul pour s’introduire dans les vestiaires de son ancienne maison afin de venir mettre une raclée au fiston du coach, Austin. Bien sûr, Bleacher Report n’a pas manqué de nous offrir un épisode de Game of Zones consacré à l’expédition des Rockets dans les sous sols du Staples Center. Et cette embrouille ainsi que le trade de Blake Griffin vers les Pistons en février auraient participé aux envies de départ de DeAndre the Giant. Si l’on en croit les dires de USA Today, l’homme qui a mis fin à la carrière de Brandon Knight n’aurait cessé les appels du pied aux Texans pour les rejoindre, notamment après la péripétie mentionnée juste avant. En sortie de cette célèbre altercation, Jojo serait allé dans le bus des Fusées pour se plaindre de sa situation à L.A. et témoigner de son désir d’intégrer la bande du Chef Harden pour notamment y retrouver son BFF, Chris Paul.

Franchement, si on est fan des Clippers, ce serait difficile d’en vouloir à DeAndre Jordan. On peut comprendre son choix de vouloir rallier une team qui vise la bagouze plutôt que de rester au sein d’une franchise où le meilleur ami des lancers-francs (même s’il a montré des progrès dans ce domaine) ne figure pas dans les plans de reconstruction. Big Dédé n’a pas de quoi s’inquiéter, il pourra tester le marché dès cet été en acceptant de lever sa player option et faire une croix sur les 24 millions de dollars qui lui sont promis s’il garde ses valises dans la Cité des Anges. A priori, il devrait toucher une somme à peu près équivalente de la part d’autres franchises comme Dallas qui recherche toujours un big man, trois ans plus tard. Et on ne peut pas vraiment dire que ce soit le cas de Houston. Avec un Clint Capela dans la discussion pour le MIP et qui a fait une très belle saison ponctuée par des moyennes de 13,9 pions, 10,9 rebonds et 1,8 block par match lors de la régulière, la place de pivot semble déjà prise. L’ami Jordan n’est pas à des années lumières du Suisse mais il est plus vieux et a un caractère plus compliqué que l’une des révélations de la saison. Entre les deux gros steaks, l’option la plus crédible semble celle de prolonger Clint. D’autant plus que le propriétaire des Rockets, Tilman Fertitta, s’est montré prêt à sortir le chéquier pour conserver son protecteur de cercle.

On est désolé pour Dédé mais il faudra attendre pour retourner dans son état natal, sauf s’il décide de poser ses bagages chez les Mavs qui montrent toujours de l’intérêt envers le pensionnaire de Lob City. Un séjour aux Rockets semble en effet compromis, à moins qu’il accepte de prendre un salaire bien inférieur à 20 millions.

Source texte : USA Today

1 Comment

1 Comment

  1. Jocelyn

    11 juin 2018 à 17 h 22 min at 17 h 22 min

    On ne parlait pas de Capela aux Suns ? Il n’y pas de fumée sans feu comme on dit

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top