Spurs

Le dossier Kawhi Leonard sera à surveiller cet été : les vautours sont à l’affût si ça se passe mal avec les Spurs

Kawhi Leonard

Du dossier Kawhi, personne ne connait rien. Mais autour, ça s’agite en attendant l’été.

Source image : Youtube

Les informations contradictoires se succèdent depuis des mois sur Kawhi Leonard. Le problème, c’est le temps qui court, court, qui nous rend sérieux et même plus qu’inquiets pour les Spurs. Au vu de la complexité du dossier, il apparaît de plus en plus probable qu’on ne revoit pas The Claw sous le maillot de San Antonio cette saison. Et si ça venait à mal se passer, Kawow en silver and black, cela ne pourrait être qu’un souvenir, car l’ailier attise les convoitises des GM de la Ligue.

Depuis plusieurs mois, Kawhi Leonard est un vagabond : il enchaîne les aller-retours entre le sud du Texas et New York, pour enfin essayer de diagnostiquer correctement, puis de régler, son problème au quadriceps qui le handicape depuis la pré-saison. Ce qui semblait être une blessure somme toute normale, sans trop de complications, s’est avérée être un véritable poison. De fait, on n’a pas vu le MVP des Finales 2014 fouler le parquet du AT&T Center depuis un match très réussi (19 points, 8 rebonds, 4 assists, 1 steal, 4 blocks en 28 minutes) le 13 janvier contre Denver. En convalescence permanente depuis le début de la saison, le double DPOY n’a disputé que neuf rencontres avec ses coéquipiers, un chiffre ridicule par rapport à ses 74 matchs de l’exercice 2016-17. On ne sait plus où donner de la tête dans ce dossier : en octobre, on nous annonçait Kawow out, simplement pour les oppositions d’avant championnat. Finalement, on a revu l’ailier que courant décembre, où il a joué quelques affiches, par intermittence, avec un temps de jeu limité. Alors qu’on le pensait en train de préchauffer, une blessure à l’épaule est annoncée le 8 janvier. À peine dix jours plus tard, une absence à durée indéterminée est programmée pour le franchise player des Spurs. Le 22 février, on craint même le pire pour les Éperons, puisque le drapeau blanc est agité, synonyme d’une fin de saison précoce.

Cinq jour après, retournement de situation, Kawhi Leonard annonce qu’il sera de retour cette saison ! C’est à n’y rien comprendre, puisqu’il est annoncé tout proche d’un come-back sur les parquets, mais ne s’entraîne pas, et ne joue donc pas… Tant et si bien que le 22 mars, Manu Ginobili annonce qu’on ne reverra pas son coéquipier cette année. La prophétie de l’Argentin se réalise, The Hand repart vers New York pour, a priori, se soigner. Le temps passe, il ne reste que quatre matchs aux Texans dans la phase régulière, et toujours pas de trace des grandes mains du numéro 2 local. Et même si Gregg Popovich se veut rassurant sur le motif de l’absence de son go-to-guy, ça s’agite. Ainsi, les rumeurs sur le fait qu’il n’y aurait pas que sa blessure qui empêcherait Kawhi de jouer avec les Spurs se diffusent comme du pollen l’été. Les idées en vue de cette période de l’année font leur chemin dans la tête d’opportunistes GM, qui voient dans cette situation un espoir pour essayer d’attirer The Claw autre part qu’à San Antonio. C’est ce qu’a annoncé Brian Windhorst dans le podcast Outside The Lines d’ESPN :

« J’ai déjà discuté avec plusieurs General Managers de NBA. À la fin de la saison, les équipes vont appeler les Spurs afin de se renseigner sur la disponibilité de Kawhi Leonard. »

Des propos confirmés par Zach Lowe, journaliste pour ESPN, sur son Twitter :

(Ka)Wow, on ne l’avait pas vu venir celle-là. Un double All-Star, qui paraît être en conflit avec son équipe, à quelques mois de l’intersaison, ça intéresse du monde, quelle surprise. Bien évidemment, nombreux sont les GM qui vont essayer de renseigner pour voir s’il y a une ouverture pour l’ailier catalogué meilleur two-way player de la Ligue. Il est important de rappeler la situation contractuelle de Kawhi Leonard. À la fin de cette saison, il lui restera encore une année garantie avec les Spurs à quasiment 21 millions de dollars, plus une saison en player option d’un montant légèrement supérieur. Autant dire que cet été, The Claw sera éligible à une prolongation maximale de contrat, à hauteur de 200 millions de dollars, au rabais. Il peut très bien accepter cette offre incroyable, ou prendre le temps d’honorer la dernière année assurée de son deal actuel, pour laisser ses options ouvertes, et éventuellement être un agent-libre à l’été 2019.

Ceci dit, il y a peu de chances que l’on attende autant dans le clan du taiseux dreadeux. Si ça roule avec les Spurs, et que le problème ne vient que de sa récurrente blessure, il signera cette extension maximale sans douter. S’il y a également un souci d’ordre relationnel entre le joueur et sa franchise, il y a fort à parier que de nombreuses équipes vont proposer des offres pour obtenir Kawow dans un trade. En effet, ils ne pourront l’obtenir que comme cela cet été, l’ailier n’étant pas agent-libre. Autant dire qu’il faudra en mettre, des tours de Draft et des bons joueurs pour ne serait-ce que tenter de décrocher la timbale. On connaît Pop et R.C. Buford, ils ne laisseront pas partir leur pépite comme ça, même si l’entente n’est plus cordiale entre eux et leur franchise player. Un gros lottery pick, un All-Star et quelques joueurs de complément, il faudra au moins présenter ça sur le tapis pour espérer être crédible et rafler la mise.

Cependant, nous n’en sommes pas encore là. Autant, tout va bien dans le meilleur des mondes pour Kawhi Leonard à San Antonio, il essaie simplement de soigner ce maudit quadriceps. Mais il n’est pas impossible que d’autres problèmes existent, pouvant pousser The Claw vers un départ des Spurs. Auquel cas, ce serait la cohue pour obtenir un des meilleurs joueurs de la Ligue. Si l’on ne revoit pas l’ailier de 26 ans sur le terrain cette saison (c’est encore possible), il faudra attendre cet été pour avoir le fin mot de l’histoire qui aura duré des mois. On veut tous savoir, mais les Texans sont comme Kawhi, ils restent silencieux. Allez, patience et longueur de temps font plus que force ni que rage.

Source texte : ESPN/Outside The Lines

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top