Knicks

Embrouille entre Joakim Noah et Jeff Hornacek : New York ne réussit décidément pas à Jooks

Joakim Noah Knicks

On parle du deuxième plus gros contrat des Knicks cette saison.

Source image : YouTube / MSG Networks

Joakim Noah et les Knicks se seraient mis d’accord sur le fait qu’une petite période de décompression était nécessaire entre la franchise et le pivot suite à une embrouille avec Jeff Hornacek. Si elle n’a pas l’air très grave, cette situation symbolise malheureusement plutôt bien le passage de Jooks à New York.

Arrivé dans la Grosse Pomme à l’été 2016, et sortant pourtant d’une saison compliquée du côté de Chicago, Noah avait signé à New York un contrat pour le moins juteux de 72 millions de dollars sur quatre ans. On dit merci qui ? Merci Tonton Phil. Toujours est-il qu’avec ce nouveau contrat en poche, le pivot deux fois All-Star et DPOY 2014 était attendu de pied ferme par le Madison Square Garden. La saison 2016-17 avait pas mal commencé, puisque le Franco-américain tournait à 5 points, 8,8 rebonds et 2,2 passes en 22 minutes lors des 46 premiers matchs de cet exercice. Mais après ces débuts encourageants, une opération au genou mettra un terme à sa saison avant d’écoper d’une suspension de 20 matchs pour violation des règles anti-dopage de la Ligue. Une saison que le pivot et la franchise préféreraient donc oublier. De retour de suspension en novembre, Noah n’a joué que 40 minutes cumulées sur 7 matchs pour 1,7 point et 2 rebonds de moyenne cette saison.

Si on a compris que Noah traverse une passe difficile à New York, sa situation a encore empiré la semaine dernière. Alors que les Knicks s’entraînaient à Denver pour préparer leur match face aux Nuggets, le ton serait monté entre Hornacek et Noah, à un tel point que ce dernier a dû quitter l’équipe. Tenu à l’écart du groupe depuis, le coach avait invoqué des “problèmes personnels” pour expliquer l’absence du pivot. En réalité, le joueur se serait mis d’accord avec les dirigeant pour faire un break, le temps que tout le monde puisse décompresser, la frustration emmagasinée des deux côtés depuis plusieurs semaines ayant surement jouée dans cette altercation. Alors qu’il a déjà manqué le match gagné par les Knicks face à Phoenix, Jooks n’était pas non plus dans le groupe pour le merdico hier soir. Une situation qui met en lumière une franchise irritée d’avoir placé tant d’attentes sur un joueur qui ne fait qu’enchaîner les désillusions. Mais même si les Knicks ne sont pas satisfaits de leur pivot, ils se retrouvent pieds et points liés par le contrat, maintenant devenu fardeau, que Phil Jackson avait à l’époque offert à Noah. Engagé à New York jusqu’en 2020, on espère que la situation sportive de Jooks s’améliorera, alors que le pivot fêtera ses 33 ans en février…

Un épisode de plus dans la série “les mésaventures de Joakim”. Mais c’est malheureusement ce qui arrive lorsqu’on surpaie un vétéran, et ce n’est pas le management de Memphis, qui se coltine Chandler Parsons, qui dira le contraire. 

Source texte : The New York Times


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top