Thunder

Enes Kanter a été gentiment menacé par un coéquipier du Thunder, s’il jouait avec Kevin Durant cet été

Enes Kanter
Source image : YouTube

La belle anecdote du jour nous vient de ce bon Enes Kanter, qui vend toujours autant de rêve lorsqu’on lui tend un micro. Invité au Timeout with Taylor Rooks podcastl’intérieur moustachu d’OKC a raconté une belle petite perle.

Alors comme ça, on n’aurait pas tous tourné la page chez le Thunder ? Un an et quelques semaines après le départ de Kevin Durant vers Golden State, chacun a pu avancer à son rythme mais apparemment tout le monde n’est pas de l’autre côté du mur. Une animosité encore forte règne chez certains, qui jouent aux fléchettes sur des visages de KD et ont modifié intégralement leur répertoire afin d’écrire “SNAKE” dès que le mot Kevin apparaît. Si on peut affirmer ça, c’est notamment parce que Kanter a offert ce magnifique récit lié à ses workouts de cet été. Pour ceux qui ne sont pas au courant, de nombreux joueurs se sont rassemblés pour participer à des matchs pick-up ces deux derniers mois, avec des vidéos faisant le buzz sur les réseaux sociaux. LeBron, KD, Gérard, Melo, et plus récemment Butler, Wade, PG ou Gibson, les grands n’ont pas hésité à prendre la même salle pour taffer au mieux leur jeu. Seul problème, Enes a voulu lui aussi participer au délire, sauf qu’il a eu droit à un message particulièrement chouette venant d’un coéquipier actuellement au Thunder. Si tu oses sympathiser avec l’ennemi, ou taper le moindre geste d’affection qui soit récupéré de quelconque manière, tu peux être sûr qu’on brûlera ta piaule avant ton retour. On laisse Kanter raconter tout ça, en se marrant qui plus est.

“Dès le premier match, je vais voir mon coach et je lui demande de bien faire attention à ce que je sois dans l’équipe de LeBron. Je ne vais pas dire qui c’est, mais un de mes coéquipiers m’avait parlé quelques semaines avant cette série de matchs et m’avait dit, “si je vois une photo de toi et KD, ne revient pas à OKC.” Il savait qu’à cette occasion KD et moi vivions dans le même appartement. Je ne dirais pas de qui il s’agit, mais je vais donc voir mon coach en disant de bien faire en sorte que je joue dans l’équipe de LeBron. Premier match, on perd. Deuxième match, j’étais dans l’équipe de KD. Et j’avais un peu peur car je voyais tous ces téléphones et ces caméras qui filmaient. Mais avec lui, ça allait, c’était cool. Forcément au début c’était bizarre de le voir, dès qu’il est rentré dans la salle, mais une fois sur le terrain ça allait. On a discuté un peu quand on était dans la même équipe, on se checkait normalement, mais j’avais peur que tout ça se sache concernant mes coéquipiers…

Après ces quelques matchs, genre 45 minutes plus tard, le coéquipier en question m’appelle et me demande, “t’as parlé avec lui ?” Parce qu’il avait entendu parler de ce match. Donc il me demande si je lui ai parlé, si j’ai été sympa, si j’étais dans son équipe. Je réponds que non, j’étais pas dans son équipe. Et il me répond que je mens car il a vu sur des images de moi quand j’étais avec lui. Donc je lui dis qu’en effet j’étais dans son équipe un petit peu... Mais Kevin je le respecte en tant que gars, dès qu’on est sur le terrain c’est juste différent.

Bonjour la paranoïa, à OKC ! Il y a bien un membre du Thunder qui veut couper toute forme de contact avec Durant, un an après avoir vu l’ailier prendre ses affaires et rejoindre les Warriors. Si on devait miser le moindre sou sur un joueur ? Peut-être Andre Roberson. Faisons déjà la liste, pour voir qui est justement un gars de la franchise depuis quelques temps et pourrait agir ainsi. Nick Collison ? Trop sage et ouvert pour penser de cette façon. Steven Adams ? Peut-être bien, mais le bûcheron est plutôt du genre à tourner la page. Russell Westbrook ? Boarf, quand même pas. Tous les autres joueurs sont plutôt nouveaux ou peu proches d’Enes, donc on peut se permettre de poser des dollars sur Roberson. Le cadenas s’était d’ailleurs embrouillé avec KD lors du tout premier retour de la bête à la Chesapeake Arena, un front contre front qui aurait pu en venir aux mains si les arbitres ne s’étaient pas interposés. Sachant qu’Andre et Durant ont dû s’envoyer quelques mots doux et qu’ils sont sur un poste similaire, il y a de fortes chances pour que ce soit. Mais encore une fois, on ne sait pas, et peut-être qu’on ne le saura jamais.

Merci, Enes Kanter, de maintenir la flamme de la haine entre Warriors et Thunder. On attend justement le prochain affrontement, pour en savoir un peu plus sur qui a pu envoyer un truc pareil au moustachu.

Source : Timeout with Taylor Rooks podcast


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top