Thunder

Russell Westbrook et Kevin Durant en mode trashtalking : échange de bisous entre les deux stars

Si le petit câlin entre Andre Roberson et KD était un grand moment de la rencontre perdue par le Thunder ce samedi, celui-ci fût installé grâce à un déclic verbal signé Russell Westbrook en fin de troisième quart-temps.

Pas de regards croisés avant le match, pas d’hostilité à l’entre-deux, rien de tout ça. Si les deux anciens coéquipiers se retrouvaient sur le parquet de la Chesapeake pour la première fois avec deux maillots différents, l’ambiance était davantage électrique que portée vers le fight en tout début de rencontre. Cela se traduisait d’ailleurs assez bien dans les deux premières isolations en one-on-one de cette partie, le public se levant d’un seul homme en voyant KD défendre bras tendus devant le numéro 0 d’OKC. Des poils qui s’hérissent, des fans qui tapent du pied d’impatience, les deux premières doses d’excitation étaient grandioses mais malheureusement l’écart entre Thunder et Warriors empêchait toute nouvelle confrontation sérieuse d’avoir lieu. Car avec une équipe de Golden State qui prenait 20 points d’avance, l’atmosphère de la Chesapeake Arena était bien moins vénère qu’à l’entame, assez logiquement finalement. Sauf que dans la tentative de comeback de Westbrook et ses potes en seconde période, il fallait bien rappeler qu’ici ce n’était plus chez KD.

Deux écrans un peu appuyés pour commencer, trois paniers pour relancer le public, et soudain se déroulait la scène tant attendue : Russell retournant vers son banc avant un temps-mort, croisant le regard de Durant et lâchant quelques pépites au numéro 35. I’m coming, I’m coming, I’m coming ! La Saint Valentin approche mais Westbrook n’a pas prévu de faire de cadeau à son ex, il a un territoire à protéger. Et pendant que la foule hurle pour venir en soutien à son meneur, KD ne peut que répondre que le Thunder est à la bourre au niveau du score. Enes Kanter vole dans son superbe costard histoire d’aboyer aux côtés du pitbull en chef, mais voilà bien une des seules satisfactions des habitants d’OKC sur cette soirée. Celle d’avoir vu le leader de la franchise défier Durant, avant de logiquement s’incliner avec son équipe. On ne va pas se mentir, en tant que spécialistes de la discipline, on a kiffé ces quelques secondes de blabla.


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top