Thunder

Kevin Durant et Andre Roberson, front contre front : l’ailier a voulu tenir le regard avec KD

Dans la défaite du Thunder cette nuit, avec un écart déjà bien conséquent dans le troisième quart et des efforts répétés en défense sur Kevin Durant, le jeune Andre Roberson a offert une des images de la soirée.

Il faut dire que, pour les fans du Thunder, voir un des leurs se dresser contre KD et ses potes d’Oakland, c’est tout ce qu’ils désiraient. On savait que Russell Westbrook allait respecter sa part du deal en rentrant littéralement dans la gueule des Warriors, ce qui passait notamment par des échanges avec Durant quelques minutes auparavant, mais ce qu’on ne s’avait pas, c’était plutôt quel joueur d’OKC allait agir comme le leader. En défense sur le numéro 35 pendant la majeure partie de la rencontre, et en effectuant d’ailleurs un très solide travail sur le début de match réussi des siens, Andre Roberson ne pouvait que faire plaisir à ses supporters et à ceux qui voulaient voir Durant échouer. Grâce à ses immenses bras et sa discipline, le col-bleu imposait à KD de devoir patienter avant de se mettre à scorer. Cependant, à force de se donner et en ayant Kevin dans l’oreille, la cafetière a forcément débordé.

Et sur cette faute sifflée par les arbitres sur laquelle il n’était pas spécialement d’accord, Roberson entendait Durant lui susurrer des mots d’amour en se rendant sur la ligne des lancers francs. Trop c’est trop, Andre se rapproche alors de Kevin et ce dernier penche sa tête pour montrer qui est le patron ici. Il n’en faut pas plus pour que le jeune défenseur colle son front sur celui du All-Star et fasse exploser le public. Heureusement écarté à temps par Westbrook, AR ne se fait pas expulser sauf qu’il aura tout de même offert une dose orgasmique aux fans de la Chesapeake : voir un joueur du Thunder tenir littéralement tête à KD, c’est tout ce qu’ils souhaitaient. La défaite fût certes donnée au bout des 48 minutes, mais Roberson se dressait aux côtés de Westbrook pour défendre son territoire, ce qu’il fallait faire en ce soir si particulier. Car revers ou pas, il y avait une Chesapeake à alimenter.

1 Comment

1 Comment

  1. ruisseau

    12 février 2017 à 5 h 58 min at 5 h 58 min

    J’aimerais bien savoir ce qu’ils se sont dit…on voit Roberson dire “What does that mean ?” à deux reprises mais c’est tout

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top