Kings

Zach Randolph arrêté avec de la beuh à L.A. : don’t panic, c’est juste le bizutage habituel à Sacramento

Zach Randolph

Quand un ancien badass débarque dans un asile géant, voilà ce que ça donne.

source image : youtube

On a tout d’abord cru à une joke de mauvais goût mais c’est malheureusement la vérité vraie. Zach Randolph a donc été arrêté mercredi soir à Los Angeles en compagnie de quelques potes. La raison ? Un peu trop de bruit dans le merco à la base, mais surtout un peu de marie-jeanne et quelques guns à l’arrière du véhicule. Oups.

Tout était parti d’une petite réunion de potos regroupés autour de quelques bagnoles, probablement pour écouter et kiffer ensemble le dernier son de Jul. Sauf que ce genre de petite soirée passe toujours mieux avec le bedo du bonheur, et… les Cops de L.A. sont passés par là. Put your hands up in the air et tutti quanti, ce qui aurait pu être un simple contrôle de routine se serait rapidement transformé en mini-émeute, des bagnoles de flics auraient été caillassées et Zibo et quelques uns de ses potes ont donc terminé leur soirée au poste. La deuxième mauvaise nouvelle ? Les flics auraient trouvé dans les bagnoles une bonne grosse quantité de drogue mais également deux flingues, de quoi prendre au sérieux cette affaire qui ne fait du coup plus rire grand monde…

Rapidement les premières réactions ont fusé sur le Net, rappelant aux âmes égarées qu’avant d’être un gros nounours affectueux dans le Tennessee, Zach Randolph avait commencé par être l’un des plus gros badass du circuit, notamment avec les désormais célèbres Jail Blazers de Portland, cette affreuse bande qui enchaînait les arrestations aussi vite que les victoires au Moda Center. Alors Zibo, les vieux démons seraient-ils en train de resurgir ? Pas forcément, et on a d’ailleurs une idée pour expliquer ce peu joyeux bordel. Il s’agirait en fait d’un bizutage de la part des Kings, la nouvelle franchise de Z-Bo étant connue depuis plusieurs années pour être un sacré repaire d’esprits dérangés. L’asile de Sacto ne serait donc pas qu’une simple légende urbaine et Zachounet l’a appris à ses dépens dès son arrivée. Selon ESPN mais surtout selon le rapport de police, Gros Nounours aurait été arrêté à 23h, interrogé à 4h du mat’ parce que c’est la bonne heure et aurait été relâché hier matin contre une caution de 20 000 boules, soit le prix d’une des ses earrings.

Pas une super pub pour l’ancien bad boy devenu tout doux et on espère que cette histoire ne gangrènera pas le début de sa nouvelle expérience californienne. Rendez-vous le 30 août chez Mr ou Mme le juge, et ensuite on essaiera de passer au basket. Parce que mine de rien, on préfère quand même le Zach gentil.

 Source : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top