Kings

Les charges retenues contre Zach Randolph allégées : pas de vente de stup, le pire est évité

Zach Randolph Grizzlies

Verdict le 14 septembre au tribunal de Los Angeles.

Source image : YouTube

On avait laissé Zach Randolph bien dans la merde vers la mi-août, chopé par la patrouille en train de réaliser ce qui semblait être du trafic de Marie-Jeanne en compagnie de quelques potes. Heureusement pour le nounours, les charges retenues contre lui ont finalement été allégées.

Le vétéran de 36 ans joue gros dans cette affaire qui pourrait non seulement le mener droit derrière les barreaux mais aussi mettre un terme légèrement prématuré à sa belle carrière de basketteur professionnel. Depuis les années 80, la NBA fait la chasse aux mauvais garçons et n’a pas de pitié pour les récidivistes dont Zach Randolph mais tristement partie. Le pire était donc envisageable pour l’intérieur qui venait de signer ce qui semblait être sa dernière pige à Sacramento pour 2 ans et 24 millions de billets verts. L’affaire est passé une première fois devant le juge de Los Angeles ce jeudi 31 août et les Kings peuvent commencer à souffler un petit peu. Initialement soupçonné de vouloir vendre un peu de marchandise lui-même, cette charge n’a pas été retenue contre l’ancien binôme de Marc Gasol à Memphis qui comparaîtra devant le tribunal le 14 septembre pour détention de drogue et résistance aux forces de l’ordre durant son interpellation selon l’Associated Press.

Pour les néophytes ou ceux qui ne sont pas déjà à la bibliothèque universitaire en train de réviser leur droit pénal, l’atténuation des charges pour lesquelles Zach Randolph sera jugé devrait lui permettre d’éviter la prison et ainsi d’atténuer la sanction de la Ligue à son encontre. De gros problème il pourrait donc passer à problème et ainsi ne purger que quelques matchs de suspension au début de la saison régulière ou même se contenter d’une petite prune à payer aux secrétaires d’Adam Silver comme cela est quand même prévu dans le CBA renégocié récemment. C’est déjà une petite victoire pour l’ancien membre des Portland Jail Blazers qui avait lissé son image depuis son arrivée chez les Grizzlies. Sacramento peut donc être soulagé, le pire semble avoir été évité mais il faudra désormais surveiller le préretraité pour éviter une énième rechute qui serait cette fois-ci difficilement défendable auprès des juges et des autorités de la NBA.

Rendez-vous le 14 septembre au tribunal de Los Angeles pour la suite et la fin on l’espère, de cette affaire dont les Kings n’avaient absolument pas besoin. Le recrutement estival de Vlade Divac a été remarquable et il ne faudrait pas que l’on ne retienne que l’image d’un joueur devant le juge de cet été du côté de Sacramento.

Source texte : Associated Press


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top