Thunder

Le speech de Russell Westbrook MVP traduit : pour tous les fans du Brodie et de Shakespeare

Parce que nous ne sommes pas tous bilingues ou très attentifs aux cours d’Anglais, il est souvent difficile de comprendre tout ce qui se dit lors des grands moments. Pas de soucis, TrashTalk prévoit tout : le speech de Russell Westbrook, le voici en VOSTFR.

C’était ce lundi, avec beaucoup d’émotion et des coéquipiers heureux de le voir triompher. Le meneur du Thunder soulevait le trophée de MVT dans un style impeccable, avant de délivrer un speech plein d’amour et de reconnaissance. Pour ses copains, sa famille, ceux qui l’ont aidé à en arriver là. Habituellement connu sous son angle agressif, rageur, criant en se tabassant le pectoral, Westbrook laissait cette fois le grand public découvrir un autre personnage : Russell, l’homme de famille. Un gamin devant ses parents, obligé de verser quelques larmes devant l’immensité du moment. Un père heureux devant sa femme, ne pouvant cacher le bonheur partager avec celle qu’il aime plus que tout. Si le destructeur de cercles est évidemment le personnage que l’on préfère, c’était touchant de voir les coulisses de RW, un phénomène qui en a chié pour en arriver là et tenait un discours plein rempli de coeurs pour ceux qui l’ont aidé à en arriver là. Trêves de blabla, place au MVP, ci-dessous.

Je ne peux pas tenir le trophée, j’ai beaucoup de personnes à remercier.

Avant toute chose, merci au Seigneur. Sans son honneur et sa bénédiction, je ne serai pas là donc merci. Je me sens très honoré d’être ici aujourd’hui, donc j’apprécie tout ça.

Premièrement, j’aimerais remercier le Thunder. Monsieur (Clay) Bennett, Sam (Presti), Coach Donovan, merci d’avoir cru en moi, de m’avoir drafté en 4ème place, personne ne pensait que c’était une bonne décision donc j’apprécie vraiment cela. J’ai une longue liste de personnes d’Oklahoma que j’aimerais remercier. Les gens de la salle vidéo, les gens du staff médical, les entraîneurs, les masseurs, les gens qui s’occupent du matériel, ceux du management, les cuisiniers, le staff du stade, les gens de la communication, en bref tous ceux qui sont d’Oklahoma City et me permettent de jouer au plus haut niveau tous les soirs. J’apprécie vraiment votre présence et votre aide donc merci.

Ensuite, j’aimerais remercier mes coéquipiers. Si vous pouviez monter sur scène, s’il-vous-plaît, j’apprécierais énormément. […] Mes gars quoi, mes gars. Tous mes coéquipiers ne pouvaient pas être là ce soir, mais voici mes frères. Ils ont tellement sacrifié tout au long de l’année, c’était une saison exceptionnelle pour moi mais sans eux rien de cela n’aurait été possible. Donc ce n’est pas un trophée individuel mais un qui est aussi à vous, j’ai de la chance de vous avoir avec moi, vous êtes des frères pour toute la vie et je vous aime, merci.

J’aimerais également remercier la NBA, Je ne pensais jamais dire ceci un jour mais je veux remercier les médias (rires). Sérieusement, merci d’avoir voté pour moi, je pense que je vais sur le terrain tous les soirs en essayant de tout donner au plus haut niveau et je vous remercie de l’avoir compris. Les fans, j’aimerais remercier les fans du monde entier, pour leur soutien tout au long de ma carrière. Mais j’aimerais dire merci tout particulièrement aux fans d’Oklahoma City. Vous avez été avec moi depuis le premier jour, dans les bons comme les mauvais jours à essayer de me relever, et je suis très reconnaissant de vous avoir donc merci. Mon agent et son équipe, je vous remercie pour les sacrifices que vous réalisez au quotidien afin de me permettre de jouer au plus haut niveau, donc merci.

Enfin, j’aimerais remercier ma famille. Sans vous, je ne sais pas où je serais. Je ne pourrais me tenir ici sans votre soutien et vos sacrifices, tout ce que vous avez fait pour moi, en commençant par mes parents : je vous demande de les applaudir, s’il-vous-plaît. Vous avez fait tout ce qui était possible pour que mon frère et moi ayons ce dont nous avions envie. Je m’étais promis de ne pas pleurer (rires)… Je ne peux pas assez vous remercier, tous les sacrifices réalisés. Papa, l’ancien, avec deux boulots, à te lever à 4h du matin et à me réveiller pour que j’aille bosser à la salle, à tirer dehors avec moi ou à rester debout tard pour jouer aux jeux-vidéos avec moi… Maman, qui a tout fait pour garder notre famille ensemble. Je suis honoré de t’avoir comme mère, c’est incroyable, je n’aurais rien pu faire de tout cela sans vous… Il n’y a pas assez de choses que je pourrais dire pour vous remercier, rien que de m’avoir permis d’être ici aujourd’hui, je suis chanceux de vous avoir avec moi donc merci.

Mon frère, mon vrai gars. Tu es si important pour moi, tu es mon modèle à moi. Je te suis vraiment, je te regarde vraiment, tu es incroyable et je suis chanceux de t’avoir comme frère. Je ne te changerai contre rien au monde, peu de monde le sait mais il vient d’avoir son Master il y a deux semaines. Je suis si fier de lui, pas pour ça uniquement mais aussi pour l’homme qu’il est aujourd’hui et le soutien qu’il m’apporte au quotidien. Mon frère m’écrit chaque match à la mi-temps, chaque match, depuis que je suis en NBA. Il n’a pas à le faire mais il le fait car il a un vrai coeur, il est bienveillant et je t’aime du fond du coeur, mon frère. Je te le promets, j’apprécie tout ce que tu fais.

Enfin, ma magnifique femme. Toi et moi, depuis le 1er jour en 2007 à UCLA, depuis ce jour j’ai su que tu étais spéciale. Spéciale pour moi. Tu me fais avancer, tu me protèges, tu me surveilles dans les bons comme mauvais moments. Tu vérifies que je suis sur la bonne voie et j’apprécie tellement ce que tu fais car tu as tant sacrifié pour moi, chaque jour. Je ne peux pas assez te remercier, en tant que ma femme. Tout ce que tu sacrifies, je ne peux pas mettre de mots dessus ou décrire à quel point je me sens chanceux de t’avoir dans ma vie. Tu m’as béni par la naissance d’un magnifique garçon et je te remercie pour ça. Tu continues à me faire avancer. Quand je rentre, que ce soit après un bon ou mauvais match, je vois ton visage, ton sourire et il n’y a rien qui me donne plus d’énergie. Je veux donc te remercier pour tout ce que tu as fait jusqu’ici, tu es la meilleure femme que je puisse imaginer et je t’aime.

Je veux enfin remercier toutes les personnes qui sont venues ce soir, merci à ceux qui sont chez moi, je ne pouvais pas remercier tout le monde mais j’apprécie tous ceux qui m’ont aidé sur ma route et je vous souhaite une bonne fin de soirée. Merci à tous.


1 Comment

1 Comment

  1. Nhado

    28 juin 2017 à 14 h 29 min at 14 h 29 min

    Il a oublié de remercier James Harden, sans qui, cette course au MVP ainsi que sa victoire n’auraient pas eu la même saveur ni n’auront pas la même légende dans le futur !

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top