Raptors

DeMar DeRozan roule sur New York : 35 points pour l’arrière et podium assuré pour les Dinos

DeMar DeRozan

Les Wizards ? Je les bois…
Les Celtics ? C’est quand ils veulent !

Source : YouTube

En entrant sur le parquet du Madison Square Garden ce soir, les Raptors avaient un objectif clair en tête : gagner leur 50ème victoire de la saison et surtout s’assurer ainsi une place sur le podium de la conférence Est. Car les Wizards ne finiront au mieux à 50 succès et le tie-breaker entre ces deux équipes est favorable aux Canadiens. C’est DeMar DeRozan qui a encore une fois sorti son arsenal de tueur pour permettre aux siens de gérer le match et prendre l’ascendant petit à petit pour l’emporter 110 à 97 au final. Sans trembler. 

DMDR – comme on l’appelle dans certains milieux autorisés – s’est fendu d’une première mi-temps au cours de laquelle il a planté 26 points. Heureusement qu’il était là pour tenir l’attaque des siens car les Knicks jouaient plutôt bien. Les locaux étaient même devant de six points après douze minutes et encore de trois unités au moment de filer au vestiaire faire une petite pause. Plus discret au retour sur le parquet, c’est tout de même DeRozan qui plantera ce lay-up tout en facilité et malgré la defense de quasiment tous les Knickerbockers pour donner l’avantage aux siens à la clôture du troisième quart (76-75). Il vient de poser neuf points dans cette période et en est donc déjà à 35 sur le match. Mais il ne marquera plus et finira la rencontre avec ce total à 11/15 au tir, 13/15 depuis la ligne de lancer. Un feuille très propre, à l’image de la saison du swingman des Raptors.

Dans l’ultime période, c’est Kyle Lowry qui va prendre les choses en main alors qu’il avait été très discret depuis le début. Le meneur va distribuer le caviar à un peu tout le monde et notamment Patrick Patterson qui finira le match avec 15 points. Mais Lowry va également apporter du scoring, des interceptions, du rebond… Du Lowry dans le texte en fait (17 ponts, 7 rebonds, 11 passes décisives et 3 interceptions) et c’est de très bon augure à l’approche des Playoffs. Dans le sillage de son duo d’arrières, c’est tout Toronto qui semble bien en route désormais. Car outre ses deux stars et le très bon match depuis le banc de Pat Patterson, Serge Ibaka y est allé de 12 points et 4 rebonds, P.J. Tucker de 8 points et 7 prises et le jeune Poeltl a proposé lui aussi sa huitaine de points. Les Raptors sont sur huit victoires lors de leurs dix derniers matchs et transpirent la confiance. L’idée d’une possible demi-finale de conférence contre les Celtics ne peut que faire saliver.

Des Celtics que DeMar DeRozan et ses potes peuvent même espérer aller chercher s’ils gagnent à Cleveland pour leur dernière sortie en régulière et que, dans le même temps, Boston se rate sur ses deux ultimes rencontres. Loin d’être fait mais pas non plus impossible. En tous cas, les Candiens ne vont rien lâcher et s’appuyer aussi bien sur leurs stars que sur leur roster très profond.

Le DeRozan Show du soir…

Boxscore Raptors

Boxscore Knicks


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top