Knicks

Joakim Noah s’est exprimé sur sa suspension : “J’ai déçu beaucoup de gens, c’était une erreur”

Joakim Noah
Source image : wheresweems

La nouvelle est tombée il y a quelques jours, comme un point d’exclamation sur la saison des Knicks. Joakim Noah suspendu pour 20 matchs, l’intéressé s’est enfin présenté aux médias pour répondre à quelques questions.

C’est Ian Begley de chez ESPN qui était évidemment sur le coup. Le journaliste, qui couvre la franchise new-yorkaise plus que jamais, était impatient à l’idée de pouvoir interroger le tricolore depuis l’annonce de cette lourde punition. Vingt matchs sur le côté, pas de salaire pour ces rencontres loupées, après avoir violé les règles anti-drogues de la NBA. Pourtant, ce n’est pas comme si Joakim avait pris un produit clairement illicite en voulant faire une grosse connerie. L’intérieur vivait blessure sur blessure et avait décidé de prendre un supplément médical qui pouvait lui permettre de mieux passer cette période obscure. Compréhensible d’un point de vue compétitif, mais difficile d’un point de vue légal chez les hauts-placés de la NBA. La Ligue décidait donc de punir Noah pour 20 rencontres, et il fallait que le géant retourne à l’entraînement afin que la peine commence officiellement à être purgée. C’est donc ce mardi que Jooks s’est présenté à la presse, en lâchant un mea culpa évident avant d’enchaîner sur la suite.

J’ai commis une erreur. C’était une année difficile pour moi, comme pour toute l’équipe. J’ai déçu beaucoup de gens, c’était une erreur. Et je dois apprendre de celle-ci pour rebondir au mieux. C’est un moment difficile et je vais apprendre de tout ça.

J’ai voulu prendre un complément afin de m’aider dans ce que j’était en train de traverser. J’ai vécu pas mal de blessures et j’ai voulu prendre quelque chose qui puisse m’aider, mais cela s’est retourné contre moi.

Je sais que cela ne venait pas d’un mauvais endroit. Je communiquais avec la Ligue là-dessus depuis quelques temps. Je pense que la punition de 20 matchs est sévère, mais c’est ainsi et je dois revenir à fond.

On connait un paquet d’athlètes qui se retrouvent dans la merde et hésitent à surfer hors-piste. Dernièrement, bien que retraité, c’est Tracy McGrady qui avait affirmé avoir longtemps pensé à prendre des produits hors-liste pour retrouver son jeu d’antan. Heureusement pour lui, il n’avait jamais franchi cette ligne (ou n’avait jamais été grillé, au choix), mais pour Joakim la police de la NBA le chopait en pleine galère. Ce qu’il y a probablement de plus intrigant dans cette affaire, c’est le fait que le produit en question pris par Noah était autorisé par l’ancienne convention collective de la Ligue (CBA), alors que la nouvelle signée en début d’année l’interdit. Non pas qu’on veuille commencer à cacher le tricolore derrière quelconque excuse, la connerie a été faite et assumée, mais il faut tout de même souligner la badance de toute cette affaire. Pour ce qui est de la suite, Jooks devra prendre ses 10 matchs de suspension sur cette fin de saison, en reprendre 10 au début de la campagne suivante, et faire en sorte – entre temps – de revenir au top de sa forme avec 6 mois d’exercices physiques. On en a vu, des joueurs limités par leur déclin physique mais trouvant un moyen de rester productifs : c’est à Noah de trouver et prendre ce chemin.

Du moins, s’il souhaite basculer son dossier dans la pile positive des Knicks. Car pour le moment, le mariage liant Joakim et sa franchise de coeur n’est pas le plus beau des contes de fées.

Source : ESPN

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top