Spurs

Isiah Thomas encense Kawhi Leonard : “C’est le MVP de la Ligue selon moi”

Presque oublié du débat pour le titre de MVP derrière les deux extraterrestres d’Oklahoma City et Houston, Kawhi Leonard impressionne par sa régularité et sa complémentarité des deux côtés du terrain. Au point d’être le candidat le plus crédible pour le trophée Maurice Podoloff selon la légende, Isiah Thomas. Pour les éventuelles réclamations, on vous laisse voir ça directement avec lui.

Double champion NBA avec les Bad Boys, Isiah Thomas ne s’est pas fait beaucoup d’amis dans sa carrière professionnelle. Réputé pour son sens du trashtalking et les humiliations qu’il infligeait à ses adversaires, Zeke était l’un des meilleurs ennemis de Michael Jordan juste avant le premier Three Peat des Bulls. Cette animosité entre le meneur et tous ses adversaires lui a d’ailleurs valu quelques déceptions comme sa non sélection aux Jeux Olympiques de Barcelone en 1992 pour évoluer avec la Dream Team. Mais IT, le premier du nom, était comme ça. Un mec entier qui ne mâche pas ses mots et qui n’essaye pas de faire plaisir. Alors quand on sait tout ça, ses mots prononcés sur NBA TV à propos de l’ailier des Spurs ont encore plus de poids que ceux d’un Hall of Famer traditionnel.

“- Qui mérite le plus de crédit ? Est-ce que c’est le système, est-ce que c’est lui ? Comment est-il arrivé jusqu’ici ?

– C’est un peu des trois en même temps. Et par troisième, je veux parler de Gregg Popovich. Je me rappelle quand il s’est fait drafter. Il a d’abord été sélectionné par les Pacers avant d’être échangé à San Antonio et personne ne pensait qu’il allait devenir ce genre de joueur. Pour apprécier le système dans lequel il est arrivé et qui lui a permis de se développer, il faut revenir jusqu’à ses fondateurs, David Robinson et Tim Duncan. Ils ont bâti les fondations et déterminé quels types de joueurs évoluent à San Antonio et ce qu’il faut attendre d’eux en tant que personnes et en tant que joueurs. Ensuite Gregg Popovich a placé le système au-dessus de lui mais il a aussi eu la volonté et le courage de devenir meilleur chaque année. C’est ce qu’il a fait jusqu’à maintenant et, selon moi, il est le MVP de la Ligue et le joueur le plus complet des deux côtés du parquet en ce moment.”

Le numéro 23 basé dans l’Ohio appréciera sûrement. Il n’empêche que l’ancien joueur des Pistons n’a pas tort. Plus scoreur que par le passé, Kawhi Leonard a passé un nouveau cap dans sa carrière et il assume désormais clairement son rôle de franchise player qu’il détenait déjà officieusement depuis quelques années. Plus que n’importe qui, il est capable de se coltiner le meilleur joueur adverse tout en assurant de faire monter le score de son équipe au tableau d’affichage et ce tous les soirs de l’année. Sa progression au scoring est constante depuis ses premiers pas en NBA et il pourrait rejoindre en fin d’année le club très fermé des 50-40-90 grâce à des pourcentages très propres dans tous les compartiments du jeu (48,7% au tir, 41% du parking et 91% aux lancers-francs). Moins flashy et bruyant que Russell Westbrook et James Harden, il est pourtant tout ce dont un entraîneur pourrait rêver. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si les Spurs (37-11) sont deuxièmes de la Conférence Ouest… sans vraiment faire parler d’eux.

Nous en parlions récemment dans un Overtime de l’Apéro TrashTalk, le numéro 2 est trop souvent zappé des discussions pour MVP à cause d’un caractère un peu trop timide. Heureusement que Zeke est là pour rétablir la vérité et ouvrir les yeux à ceux qui se concentreraient uniquement sur les performances au-dessus des 50 points.

Source texte : NBA TV

Les visiteurs ont tapé :


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top