Celtics

Celtics solides et Knicks amers : 119 – 114, Boston mate le Madison Square Garden

Celtics

“Ok les gars, on laisse Melo shooter et on ramasse les bûches de Noël.”

Source : NBA League Pass

Les Knicks sortaient de deux victoires consécutives plutôt convaincantes face aux Pacers et au Magic alors que les Celtics devaient certainement garder une certaine frustration de leur défaite à domicile ce vendredi contre le Thunder. Après ce premier match de la soirée de Noël, ce sont les new-yorkais qui doivent avoir un arrière goût amer. Car les hommes de Jeff Hornacek avaient largement les moyens de faire mieux ce soir mais ils n’ont pas su hisser leur niveau de jeu dans les moments clé et les Verts ont fait preuve de maturité pour assurer l’essentiel.

Pourtant, les trois stars du “Big Three” des Knicks émargent chacune à plus de 20 points. Kristaps Porzingis – peu utilisé tout au long des trois premiers quarts – a été le moteur du retour des siens dans les douze dernières minutes et finit avec 22 points à 9/16, accompagnés de 12 rebonds. Derrick Rose a été très propre avec 25 points à 10/19 au tir. C’est Carmelo Anthony qui a cru bon d’envoyer de la bûche dans tous les sens pour fêter le Christmas Day. 19 points mais à 9/24 au tir pour l’ailier au numéro 7. Normalement, avec leur trio qui score aussi solidement, les Knicks auraient dû se montrer capables de gagner. Sauf que pour cela, il faudrait déjà proposer autre chose qu’une passoire en papier mâché en guise de défense. Il faudrait que le banc apporte un peu plus que ce qu’il a donné ce soir avec 19 points répartis sur Holiday, O’Quinn, Thomas et Kuzminskas. C’est maigre.

Car en face, les remplaçants celtes ont envoyé 41 unités avec notamment 16 de Marcus Smart et 15 de Kelly Olynyk. Car quand Isaiah Thomas joue les snipers – alors qu’il n’en est pas un – et canarde depuis le parking sans rentrer grand chose (3/13), c’est tout le collectif vert qui prend le relais. C’est Al Horford qui envoie 15 points, 7 rebonds, 5 passes décisives, 3 interceptions et 2 contres. C’est Jae Crowder qui pose 16 points, ramasse 6 rebonds et défend le plomb (le pourcentage au tir de Melo doit beaucoup au rastaman des Celtics…). Les Knicks ont mis 41 paniers dont 11 sur des passes décisives. Les Celtics ont mis 45 paniers dont 25 sur des passes décisives. Vous voyez la différence ? C’est ce qui sépare une équipe très ambitieuse, avec des principes collectifs solides d’une équipe également ambitieuse mais dont les principes ne sont pas encore bien clairs. Et même en fin de match, quand les Celtics ont plutôt mal géré, les hommes d’Hornacek n’ont pas su en profiter pour arracher une victoire ou au moins une prolongation devant ce Madison Square Garden chaud bouillant et qui ne demandait que ça. Le score final reflète finalement assez bien une rencontre dominée sans trop de souci par Boston.

Pour autant, il ne faut pas trop juger ces Knicks sur ce match car les Celtics ont un vécu collectif bien supérieur et visent beaucoup plus haut, ce qui est finalement logique. Ils vont continuer leur course aux Raptors et surtout tenter de s’assurer une place dans le top 3 de l’Est pendant que New York va d’abord tout faire pour entretenir ce bilan positif qui lui va très bien. 

boxscore-celticss

boxscore-knicks

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top