Pistons

Rip Hamilton aura lui aussi son maillot retiré : personne ne pourra porter le 32 aux Pistons !

Rip Hamilton Pistons
Source image : YouTube

Un nouveau membre du squad champion en 2004 sera honoré cette saison, en voyant son maillot grimper jusqu’au plafond du Palace d’Auburn Hills : c’est Rip Hamilton qui aura droit à sa cérémonie, le 26 février prochain.

Chauncey Billups, c’était fait. Ben Wallace, c’était fait également. Il fallait donc qu’un troisième larron rejoigne le duo dans les hauteurs de leur ancienne arène, après des années passées à martyriser la Ligue des deux côtés du terrain. Et si ces fameux Pistons de l’ère Larry Brown sont souvent mentionnés dans les grandes équipes de la décennie 2000, Billups et Big Ben sont tout autant mis en avant, bien plus qu’Hamilton. Et pourtant, et pourtant c’est bien Rip qui était le meilleur marqueur de Détroit pendant toutes ces années, 9 longues saisons passées à prendre écran sur écran, à démarquer son corps d’anguille soir après soir, pour 18,4 points de moyenne en plus de 600 matchs. Pas mal, pour un joueur que de nombreux analystes voyaient comme trop maigrichon et surtout trop unidimensionnel. Mais en ayant notamment modélisé son jeu en regardant Reggie Miller pendant des heures, Hamilton savait qu’il devait proposer une cardio à la hauteur de ses ambitions, et c’est ce que la gâchette validait en jouant constamment plus de 75 matchs par saison sous le maillot des Pistons.

All-Star à trois reprises, entre 2005 et 2008, champion en 2004 avec les siens, Hamilton était certes discret mais son CV pouvait ouvrir sa gueule pour lui. Car si le divorce fût compliqué avec Détroit autour de 2011 et de nombreux fans auraient aimé voir Rip finir sa carrière dans le Michigan, personne ne viendra retirer ces montagnes de points scorés sans se fatiguer, cette capacité à gratter des lancers et à scorer à outrance pour les siens, afin d’emmener les Pistons en permanence jusqu’aux Finales de Conférences. Et quand bien même on pourrait rester collés aux chiffres ou au scoring, comment ne pas se souvenir d’Hamilton et de ce fameux masque ? Celui qu’il a gardé pendant des années et qui a fait son image ? Quand on connaissait un poil la NBA de la décennie 2000, certaines cases identitaires étaient cimentées et voir Rip enfiler son masque avant chaque match en faisait partie. Le 26 février prochain, à la mi-temps du match opposant Détroit à Boston, les bandelettes seront serrées une dernière fois devant le public du Palace, avant de voir le numéro 32 grimper jusqu’au plafond. Récompense logique pour un garçon qui ne sera peut-être pas Hall of Famer, mais a été au coeur d’une des grandes équipes de ces 15 dernières années.

Et si la franchise fait les choses bien, Tayshaun Prince suivra avant que la grosse teuf entourant Rasheed Wallace soit actée. Car oui, que les fans veulent en débattre ou non, ce sont bien les 5 potes de Détroit qui doivent se retrouver en-dessous du même toit.

Source : Free Press


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top