Kings

Les Kings sont officiellement dans le Top 8 : merci Minnesota, merci Portland, merci Santa !

DeMarcus Cousins

Tu veux des cadeaux ma gueule ?

Source image : Instagram

Pouvaient-ils demander meilleur cadeau pour Noël ? En remportant leur dernier match ce vendredi, les Kings ont bien validé leur place dans le Top 8 de la Conférence Ouest : c’est ça, l’esprit des fêtes.

Le scénario avait été planté, non seulement la veille, mais même l’avant-veille. Avec des Blazers tout simplement insupportables et un DeMarcus Cousins possédé en cette fin d’année, il fallait commencer à redessiner la hiérarchie à l’Ouest car l’écart n’était plus aussi grand qu’imaginé précédemment. D’abord, c’est Boogie lui-même qui terrassait Portland avec un match à 55 points en tout début de semaine, de quoi réduire la distance avec ses propres mains et son propre protège-dents. Le lendemain ? Les Kings osaient se ramener à Utah avec près de 20 points de retard dans le troisième quart-temps, avant de voir Ty Lawson débourrer totalement et le Jazz piquer dans sa réserve. Une victoire précieuse, qui comme par hasard faisait combo avec une nouvelle défaite bien cheum de Portland, cette fois à domicile face aux Mavs. Du coup, on abordait ce vendredi avec un léger sourire en coin, car ce qui semblait improbable avait en fait une gueule sacrément réelle. Un match à Minnesota pour les Kings, un match contre San Antonio pour les Blazers, si DeMarcus faisait le boulot et Damian Lillard non, afin de continuer sur la récente tendance, les places pouvaient être officiellement inversées au sein du Top 8 de l’Ouest.

Et c’est justement ce qui s’est produit cette nuit, en voyant d’abord Cousins faire le job avec les siens au Target Center. Inquiétés par un Zach LaVine en feu, qui plantait 40 points en fermant les yeux, Dave Jorger et son staff sentaient que le match pouvait glisser entre leurs mains mais heureusement pour eux, les Wolves n’arrivaient pas à égaliser devant leur public. Un coup Rubio, deux coups Towns, trois gamelles et autant de signes du karma qui allaient dans le sens de Sacramento, au dernier buzzer les Kings serraient le poing en validant un nouveau succès. Tout ce qu’il restait à faire, c’était de prendre la douche, se poser devant le match des Spurs, et espérer que l’armée texane remplisse sa part du contrat. Le genre de mission que Kawhi Leonard gérera personnellement, avec Patty Mills et LaMarcus Aldridge, en verrouillant la win 110 à 90 chez les Blazers. Et comme par magie, le changement de spot se réalisait enfin : pour Noël, les fans de Sacramento sont en Playoffs, et peu de monde aurait pu le concevoir il y a encore quelques semaines, quelques jours même ! Alors certes, il ne s’agit que d’une position momentanée, qui peut changer du jour au lendemain et être flinguée par une série de défaites typique des Kings. Cependant, entre l’absence de Rudy Gay (woops), la forme de DeMarcus et cette prise de conscience comme quoi l’Ouest n’est pas aussi fermé que cela, la troupe californienne a de quoi aborder 2017 avec enthousiasme et ambitions.

Vous ne rêvez pas, ceci est bien votre réalité. La Conférence Ouest comprend actuellement 8 équipes prêtes à s’accrocher pour aller en Playoffs, et parmi celles-ci se trouve celle de Sacramento. Allez, on laisse les fans en profiter parce que ça fait une blinde que cela n’était pas arrivé, bonnes fêtes aux Kings et doucement sur la bibine : ce serait con de gâcher une aussi belle fin d’année.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top