Wizards

John Wall XXL pour la victoire des Wizards : 25 points, 10 passes, 7 interceptions et clutch !

Face à un dragster particulièrement doué et en visite chez lui, le meneur de Washington a sorti sa brouette et a imposé sa détermination sur la rencontre d’hier soir : du grand John Wall au Verizon Center.

On voulait justement voir comment il allait répondre. Comment il allait se comporter avec Kemba Walker dans son arène, une équipe de Charlotte solidement installée dans le haut du panier à l’Est, et une défaite encore frustrante à Miami pour sa dernière sortie en équipe. Comme souvent, Wall apportait cette explosion athlétique et ses déchets éventuels dans le jeu, entre faute technique chopée en plein money-time et ballons perdus à la pelle. Avec des Hornets qui tentaient d’ailleurs un petit comeback derrière les assauts signés Marco Belinelli, on pensait même que John allait nous faire sa spéciale en perdant la rencontre sur des bêtises coûteuses. Une possession foirée, une gueulante mal adressée, bref ce qu’on avait pu voir sur ce début de saison et qui empêchait notamment Washington de produire 48h de qualité en déplacement comme à la maison. Sauf que pour une fois, Jean Mur n’a pas cherché à vouloir impérativement faire le show, il a tout simplement donné son coeur sur le parquet afin de ramener la victoire aux siens. Des tirs cruciaux dans le money-time, des interceptions forcées par son énergie, le tir de l’égalisation signé Kemba Walker ricochait au buzzer sur l’arceau comme un signe du karma : tiens, celle-là est pour toi car elle est méritée. Et il l’avait méritée, cette victoire.

Car avec une ligne statistique aussi pleine et ce combo tir à mi-distance puis pénétration pour définitivement enfoncer les visiteurs dans la défaite, Wall avait tout tenté : 25 points, 6 rebonds et 10 passes avec 8 ballons perdus mais 7 volés de l’autre côté, John était en mode Legend. D’ailleurs, sa dalle en pression défensive lui permettait de devenir le meilleur intercepteur de l’histoire des Wizards, en dépassant Greg Ballard et ses 762 interceptions en carrière. Une belle ligne à ajouter sur son CV, mais qui n’était pas forcément le sujet le plus intéressant de la soirée. Car pour la première fois de la saison, Kelly Oubre démarrait dans le cinq majeur à la place de Markieff Morris et l’impact du jeune ailier se ressentait dans l’alchimie du premier groupe. Plus complémentaire, plus défensif et capable d’apporter une énergie athlétique plus intéressante, le gaucher satisfaisait Scott Brooks et le peuple de D.C en claquant 15 points tout en ayant le plus gros temps de jeu de toute son équipe (40 minutes). S’agissait-il d’un test éphémère, ou bien d’un essai fait pour durer ? Affaire à suivre, mais ce changement de cinq a payé pour la toute première fois, permettant aux Wizards de se payer un bon client de la Conférence Est.

Face à un autre potentiel All-Star à son poste, John Wall a fait ce qu’il savait faire de mieux. Bomber le torse, sortir les balloches et offrir une pure performance avec la victoire. Si seulement Washington pouvait jouer de grands meneurs tous les jours…

couverture


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top