Heat

Le soleil revient à Miami : victoire contre Indiana, Winslow sur le terrain, Whiteside dominant !

Miami

YEAH !

Source image : YouTube

Une soirée parfaite pour le Heat ? C’est en battant les Pacers à domicile, avec un joueur enfin de retour et un gros pivot qui se gave : Erik Spoelstra s’est fait plaisir ce mercredi (95-89).

L’entraîneur le disait d’ailleurs lui-même en sortie de victoire, avec la satisfaction du devoir accompli. Un match entre Miami et Indiana qui se termine sous la barre des 185 points, c’est la base quand on se souvient des récents affrontements entre ces deux équipes, en saison régulière comme en Playoffs. Certes, les gueules ont bien changé depuis l’époque des Finales de Conférence, et on ne parle plus trop de titre d’un côté comme de l’autre, mais l’intensité était elle au rendez-vous dans ce match qui était davantage un grind mental qu’un pur ballet basketballistique, notamment dans un festin de dernier quart-temps (27 points… au total). D’un côté, les Pacers qui démarraient difficilement la rencontre et n’arrivaient pas à trouver de véritable rythme, Paul George étant le seul à véritablement surnager dans ce bordel offensif sans nom (37% de réussite au tir pour Indiana). Si PG espérait prolonger la bonne phase des siens en dominant un Heat qui venait de gagner à Washington, c’était forcément compliqué avec 22 points certes de son côté mais 33 seulement pour le reste de son cinq majeur. Un secteur intérieur dominé par les hôtes (58-38 au rebond), pas assez de lancers provoqués, difficile de l’emporter dans ces conditions et face à une équipe qui retrouvait le sourire.

Car de l’autre côté, il y avait un Heat toujours aussi défensif et boosté par le retour de sa pépite sur les ailes, Justise Winslow. Forcément hors-rythme et testant son poignet pour la première fois depuis un mois en match officiel, le gaucher formé à Duke n’était pas le plus brillant en attaque mais ses réflexes défensifs et son comeback étaient des éléments suffisamment excitants pour que le reste du groupe retrousse ses manches. Goran Dragic, en grande forme ces derniers temps, continuait sur sa voie en agressant la défense des Pacers, et en cas de galères c’est sa tour de contrôle qui veillait sur ses arrières. Hassan Whiteside ? Juste 26 points et 22 rebonds, avec notamment un 20-10 validé à la mi-temps, le géant ne faisait qu’une bouchée de Myles Turner, Thaddeus Young et Al Jefferson, qui ne pouvaient véritablement matcher sa longueur de bras. Et grâce aux excellentes contributions du banc local, notamment les Johnson Brothers (James et Tyler, aucun lien de parenté) qui apportaient leurs 29 points et 9 passes en tant que remplaçants, le Heat s’offrait son adversaire préféré devant un petit public satisfait du boulot accompli. Certainement pas la plus belle victoire de la saison pour Miami, mais un succès qui validait celui tamponné à Washington cette semaine et permettait à Winslow de revenir en toute sérénité. La suite sera évidemment intéressante à observer concernant l’ailier ainsi que le reste de son groupe, mais pour une première soirée avec un effectif quasi-complet, Erik Spoelstra pouvait garder son sourire.

Cinq matchs sur les six à venir devant le public de l’American Airlines Arena, un Winslow enfin de retour et des cadres en bonne forme, le Heat a pris cher sur ces premières semaines de compétition mais la franchise va peut-être pouvoir enchaîner quelques beaux succès avec un vestiaire en bonne santé. L’heure de bientôt refaire la teuf à Miami ?


couverture

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top