Wizards

John Wall a encore régalé : le 2ème meilleur joueur de ces Playoffs à l’Est derrière LeBron…?

La question parait absurde au premier abord, mais cette première semaine de Playoffs nous impose de devoir la poser : et si, derrière LeBron à Cleveland, John Wall n’était pas la deuxième force de la Conférence Est ?

Ils sont nombreux, à vouloir obtenir ce spot. Ils ont participé au dernier All-Star Game, sont plus ou moins âgés, ont de grandes ambitions sur ces Playoffs 2017 et ne veulent pas rendre leurs armes d’entrée face au cyborg des Cavs. Ils se battent pour obtenir la place de dauphin, mais ils sentent aussi que le champion en titre n’est pas imprenable. Tous ont un mot à dire, des avantages comme des inconvénients dans leurs dossiers, et peuvent bouffer à la table du King. Paul George ? En duel justement avec LeBron, PG nous régale sur ces deux premiers matchs mais elles ont été ponctuées par deux défaites, malheureusement pour lui. Jimmy Butler ? Victorieux à deux reprises sur le parquet des Celtics, le pitbull de Chicago a réalisé un grand Game 1 avant de partager la gagne au match suivant. Giannis Antetokounmpo ? Exceptionnel sur les deux premiers matchs de sa série, mais battu une fois sur le parquet canadien, de façon assez logique. Isaiah Thomas, DeMar DeRozan, Kyle Lowry et Paul Millsap, tous très chouettes mais un cran en-dessous si on en juge leurs débuts de Playoffs, eux qui auront des bouches à fermer sur cette fin de semaine. Puis vient le dossier John Wall, le dragster réalisant un départ canon avec ses Wizards face aux Hawks.

Sur ces cinq premiers jours de compétition, difficile de tenir tête au meneur formé à Kentucky. Lors du Game 1, il avait déjà envoyé du pâté avec 32 points et 14 passes, dans la victoire des siens au finish. Hier soir ? Jean Mur a posé le ciment sur les bottes des Hawks, claquant à nouveau 32 points… mais avec 5 rebonds et 9 passes cette fois-ci. Clutch, actif en défense, leader vocal et productif, le All-Star est fabuleux pour Washington sur ce premier tour de Playoffs, et il devra confirmer en déplacement du côté d’Atlanta. Mais ce qu’il y a d’impressionnant chez lui, et c’est ce qui nous pousse à poser cette question, c’est sa mainmise sur chaque rencontre. Alternant merveilleusement entre le scoring et la distribution, boostant ses coéquipiers tout en gérant son public, Wall est au sommet de son art et sa production n’a jamais été aussi écoeurante. Derrière un écran, il est devenu impossible de le laisser tirer sereinement. En contre-attaque ? Sans commentaires. Et quand il se donne autant en défense pour donner le ton aux siens, c’est toute une équipe qui le suit pour écraser la concurrence. Certes, il ne s’agit que des Hawks en face et certes, cette question est posée bien tôt dans ces Playoffs. Mais quand on voit le doublé de John à domicile, son niveau de sérénité et l’incapacité totale d’Atlanta à pouvoir mettre la main sur lui, on doit forcément lui donner quelques fleurs. En attendant, évidemment, que les autres stars du circuit lui répondent ce weekend…

John Wall n’est pas seulement déterminé par le fait de passer un tour, il veut aller le plus loin possible avec ses Wizards et on a du mal à voir quiconque pouvoir le stopper. Pour le moment, ce sont les Hawks qui doivent s’incliner, mais la concurrence est prévenue : Jean Mur est venu pour torcher du monde sur ces Playoffs 2017.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top