Pacers

Paul George accueille LeBron James chez lui ce soir : le King se fera-t-il détrôner par le prince de l’Est ?

Paul George

Deux mastodontes de la Conférence Est en duel ce soir. L’un siège au sommet du basket mondial, l’autre entend bien bouleverser la hiérarchie.

Source image : YouTube

LeBron James vs. Paul George, c’est l’histoire d’une match-up formidable. Malgré une terrible blessure au péroné, ce dernier semble revenu plus confiant que jamais. L’objectif annoncé est clair, faire tomber de son piédestal son bourreau en Finale de Conférence (2013 et 2014). Tout le monde veut prendre sa place édition 2016 – 2017 : les paris sont ouverts  !

Poster sur Chris Andersen ou shoot au buzzer à 10 mètres ? A 1h chez nous, les deux prototypes auront à cœur de nous faire revivre les meilleurs actions des Finales entre les deux franchises. Cinq quart-temps sont réclamés par le peuple. Tyronn Lue ramène son armée à Indianapolis pour un des chocs de la Conférence Est. Solidement préparés, les Cavs ont dû batailler jusqu’au bout pour disposer de Toronto cette nuit (121 – 117) avec un grand LeBron : 28 points, 9 rebonds et 14 assists. L’issue du match s’est jouée dans les ultimes secondes, grâce notamment à Kyrie Irving (24 points) et Channing Frye (7/10 du parking ) qui ont boosté l’équipe pour arracher la victoire. Un vrai cœur de champion. Les Pacers sont quant à eux sorti victorieux d’un des matchs les plus prolifiques de l’année : 88 – 69 contre le Magic d’Orlando ce lundi. Retour gâché, Frank Vogel a surement apprécié la prestation offensive de sa nouvelle équipe. En grande difficulté après onze rencontres, Indiana accuse un bilan peu flatteur (5-6) au vu de la qualité de son effectif. Malgré des renforcements évidents avec l’arrivée de Jeff Teague, Thaddeus Young ou encore Al Jefferson, la mayonnaise met du temps à prendre. Ce soir, il faudra bien battre les œufs pour envisager sereinement la venue des Cavs à la maison. Fraîche, leader de Conférence et sûre d’elle, la meute de l’Ohio sera opposée à des petits chiots encore en manque de repères.

L’un des principaux problème de cette équipe réside dans le fait que le coach, Nate McMilan, n’arrive pas à mettre en place un réel fond de jeu. Assistant coach de Frank Vogel de 2013 à 2016, il vole de ses propres ailes depuis le départ de celui-ci pour la Floride. Avec un profil défensif, il peine à tirer profit d’un effectif particulièrement offensif avec notamment Teague, Ellis, George, Young ou encore Myles Turner. Le point d’ancrage de la rencontre de ce soir ne sera certainement pas à la mène, mais bien à l’aile. Même avec des statistiques en deçà de ce qu’on attendait de lui (21 points, 6,6 rebonds et 3,4 assists) et un état d’esprit pas toujours focus sur le match, Paul George aura à cœur de faire tomber son plus grand adversaire de ce côté du pays. Avant sa blessure, “PG” n’était pas vraiment considéré comme un véritable rival pour LeBron James, mais bien comme une étoile montante de la Ligue désireuse de se frotter aux plus grands. Désormais plus mature et endurci par les épreuves qu’il a dû traverser, il s’était déclaré avant le début de saison prêt à faire tomber le kid d’Akron cette année.

“Je suis prêt. Je suis prêt pour toi. Désormais je suis un vétéran, je te connais et tu me connais. On va se retrouver et faire le travail.”

Nul doute que le duel de ce soir s’annonce palpitant. Cependant est-il possible d’imaginer une contre-performance de Cleveland ce soir ? Malgré le back-to back, l’équipe est parfaitement rodée contrairement aux Pacers. Tout le monde a du temps de jeu, chacun connait ses responsabilités et les assume. Expérimenté et performant, le banc pourrait être le facteur clé de la rencontre. Avec près de 12,8 points à 51% à 3 points, Channing Frye pose beaucoup de soucis et oblige les intérieurs à venir le chercher au large. Richard Jefferson et Iman Shumpert s’inscrivent quant à eux à merveille dans le dispositif du coach. Cependant attention car la NBA sait se montrer imprévisible, et on aime les surprises. Indiana a des raisons d’espérer sortir vainqueur ce soir. Deux joueurs sortent du lot : Myles Turner et C.J. Miles. Le jeune pivot totalise 14,6 points, 7 rebonds et 2 blocks tandis que le marsupilami se montre en réussite cette saison avec 14,5 points de moyenne. Individuellement cette équipe a ses chances, il suffit d’un bon soir pour pouvoir titiller les Cavs. Qui plus est le côté psychologique entre en jeu, car ce match peut véritablement lancer la saison d’Indiana. Jamais l’équipe n’a gagné deux fois de suite depuis le 25 octobre et la possibilité de le faire face aux champions en titre devrait stimuler plus que jamais Paul George et ses hommes. La Banker Life Fieldhouse va devoir pousser les décibels pour encourager ses joueurs, car le défi sera de taille !

Désormais rétabli de sa blessure, Paul George a fait preuve d’une détermination à toute épreuve pour revenir à la compétition. Cette force mentale va t-elle s’accompagner d’un match référence ce soir, face au triple champion LeBron James ? Le duel s’annonce éclatant et on risque fort de retrouver les deux meilleurs joueurs de la Conférence Est dans le Top 10 à l’heure du café demain matin.

Source : The Vertical, Yahoo Sport 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top