La NBA selon Twitter

TrashTalk Award – Semaine 25 : qui a eu la plus grande gueule de la NBA ?

Si le premier tour ne vous parait pas assez serré et palpitant pour le moment, on a comme chaque semaine le remède miracle : le TrashTalk Award. Et le niveau de testostérone a grimpé, Playoffs oblige. Cinq candidats pour le titre cette semaine, à vous de choisir celui qui vont fait le plus rêver. 

Vainqueur de la semaine passée : Matt Barnes Jr

Matt Barnes enfants

En trollant son père avec un maillot de Stephen Curry, c’est le fils du thug des Clippers Matt Barnes qui vous a convaincu. Avoir un award si jeune n’est pas donné à tout le monde, contrarier un père avec une gueule pareille non plus. On lui adresse nos sincères félicitations, et s’il veut venir faire son stage de 3ème chez nous, on l’accueille à bras ouverts. Retrouvez l’intégralité du TrashTalk Award précédent ici.

Candidat n°1 : JR Smith s’en prend à Avery Bradley

J.R. Smith face à Avery Bradley

Bien que vainqueur lors du premier match de la série face aux Celtics, J.R. Smith a un peu tiré la gueule après la première rencontre. La cause ? Le trop grand nombre de fautes de sa part sifflées (à son goût) par les arbitres. Et vu que deux d’entre elles ont eu lieu sur des duels avec Avery Bradley, le meilleur ami du whisky a balancé une petite punchline aux arbitres :

Ne pas toucher Avery Bradley. Apparemment, il est comme Kobe maintenant, donc je ne peux pas le toucher.”

Combo pour le joueur des Cavaliers qui non content de s’en prendre à un adversaire direct, a décidé d’aller titiller un Kobe Bryant en vacances. Enfin, sa défense est quand même limite. Non ?

Candidat n°2 : Nicolas Batum, la paella et le chorizo

Nicolas Batum Victor Claver

Syndrôme post-Londonien pour l’ailier des Blazers et de l’équipe de France, et on peut le comprendre. Après avoir perdu le premier match de la série face aux Grizzlies de Marc Gasol, Nicolas Batum s’est auto-motivé en prenant pour cible un de ses plus vieux ennemis :

On ne perd pas contre des joueurs espagnols”

Dès que l’affaire est sortie, on a d’ailleurs reconnu la patte du numéro 88 qui s’est rapidement excusé dans les médias. Depuis, les Blazers ont perdu le match 2 et repartent dans l’Oregon la peur au ventre. On espère cependant que Marc Gasol n’aura pas à passer le balai au Moda Center. Ca ferait tâche.

Candidat n°3 : Lionel Hollins n’aime pas Ashton Kutcher

Lionel Hollins

Comme quoi, on peut ouvrir sa gueule sans pour autant être en position de force dans sa série. C’est ainsi que le coach des Nets, Lionel Hollins, a balancé un joli taquet à Kyle Korver. Pourtant, ce dernier venait de lui placer 21 points à 5/11 à trois points lors du premier match. Mais le beau gosse n’a tourné qu’à 49% du parking lors de la saison régulière, et il en faut plus pour faire peur à Lionel :

Combien de tirs a-t-il pris et combien en a-t-il manqué ? Voyez par vous-même, s’il est aussi bon que ça il n’en loupera aucun… Tout le monde loupe des tirs, c’est un bon shooteur et je l’admets, on prépare notamment nos stratégies parce qu’il est très bon dans sa spécialité. Mais on continuera à venir aider, à revenir sur les joueurs et contester les tirs, jusqu’à ce qu’il tire à 100% de réussite. On parle de Kyle Korver là, c’est pas Stephen Curry. Il est très bon pour tirer derrière les écrans et bouger sans la balle, mais il ne met pas souvent la balle au sol et vous déstabilise comme Curry.”

On ne prendra pas partie, mais il va falloir qu’on s’occupe vite de lui trouver une bonne maison de retraite.

Candidat n°4 : Zaza Pachulia un peu enervé

Zaza Pachulia

Milwaukee vs Chicago, Bucks vs Bulls, Wisconsin vs Illinois, Green vs Red, Georgie vs Montenegro, Zaza vs Nikola, Pachulia vs Mirotic. Un match dans le match entre ses deux équipes proches géographiquement. Et si les Bulls font actuellement un sans faute face aux Bucks, les premières rencontres nous ont donné leur lot de bar fights entre le pivot de Milwaukee et l’intérieur de Chicago. Jugez plutôt :

La testostérone prend place et inutile de vous dire que ce ne sont pas des mots doux que les deux hommes se sont susurrés. Et si vous en voulez plus, on vous conseille de ne pas louper le prochain match, car on n’est pas certains qu’il y en aura un cinquième.

Candidat n°5 : Bradley Beal allie le geste à la parole

Bradley Beal John Wall

Autre série de Playoffs à l’Est entre les Wizards et les Raptors. Et si Bradley Beal a pu sentir un manque de respect de la part des Raptors avant et pendant la série, il a mérité d’être nominé pour ce TrashTalk Award grâce à une toute petite action. Dans le match 2, c’est lui qui va provoquer la sixième faute de Kyle Lowry en fin de rencontre, alors que l’écart entre les deux équipes est ténu. Non content d’avoir réussi son coup, le pote de John Wall va sortir un petit Trash Talk qui va bien, en disant au revoir à son adversaire :

On se demande bien ce qu’il pourra sortir si les Wizards finissent le sweep à Washington. Ca pourrait être épique.

Voilà, c’est fini pour cette semaine et comme d’habitude, vous avez jusqu’au week-end prochain pour départager ces  5 candidats ! 

Qui mérite le TrashTalk Award de la semaine ?

View Results

Loading ... Loading ...


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top