MIP Rankings

MIP Rankings – Semaine 9 : Lance Stephenson est bien perché

Sir lancealot

Nouvelle semaine où Lance Stephenson brille de mille feux, et s’affirme comme grand favori au titre, alors que Bledsoe est blessé, et que Davis est de plus en plus seul à New Orleans. Thomas confirme de son côté qu’il est un starter solide à la mène, dans une équipe de Sacramento qui trouve enfin un peu de cohérence et d’équilibre.

Seule entrée, Goran Dragic, qui tient les Suns sur ses épaules offensivement, et qui prouve que même sans Bledsoe, il reste un très bon joueur.

Aaron Afflalo, blessé, et dans une équipe d’Orlando qui ne cherche de toute façon pas à gagner perd sa place parmi les 10.

PlaceJoueurCommentaire

1
(-)

Lance Stephenson
Essai
Ca en devient presque ridicule, sa progression s’affirme de jour en jour, avec un career high hier soir face au Knicks, qu’il a ridiculisés à lui tout seul. Il a de bonne chances de finir au All Star Game, en compagnie d’un ou plusieurs de ses coéquipiers, tant Indiana écrase la Conférence Est, et la NBA tout court. On l’attendra avec beaucoup d’impatience en Playoffs, le dernier test qui lui reste à passer avant de ramasser quoiqu’il arrive, un gros chèque cet été. Stats: 13,7pts à 50%; 6,6rbds; 5,1pd

2
(-)

Anthony Davis
New Orleans Pelicans v Dallas Mavericks
Les temps sont durs à NOLA, avec la blessure de Jrue Holiday, son principal fournisseur, Anthony Davis s’en sort tout de même honorablement. Malgré les 7 défaites consécutives, il sort 5 matches de suite à plus de 20pts et 50%, dont 3 double double. La fin de saison risque d’être très compliquée, tout ce qu’on peut lui souhaiter, c’est que la franchise échange Eric Gordon contre un meneur distributeur.Stats: 19,8pts à 53%; 10,2rbds; 3cts; 1,5int

3
(-)

Isaiah Thomas
IMG_1232_1
Sacramento sort de sa torpeur, avec 4 victoires en 5 matches, et Thomas continue de s’affirmer contre un excellent titulaire, complémentaire de la paire Cousins/Gay, les 3 contribuant à plus de 65pts par match. Deux matches complètement foirés, mais 3 matches à plus de 20pts, avec une excellente capacité à aller sur la ligne quand le shoot ne rentre pas. Stats: 19,2pts à 45%; 41% à 3pts; 86% aux LF; 6,1pd; 1,4int

4
(-)

Klay ThompsonEssai

Toujouts aussi important pour GS, Klay continue de jouer avec une régularité parfaite, sans jamais trop en faire en attaque, tout en défendant souvent les meneurs adverses, pour éviter la tâche ingrate au chouchou Stephen Curry, un arrière à presque 20pts par match, avec les pourcentages qu’il a, Golden State ne peut pas rêver mieux à ce poste. Stats: 19pts à 45%; 41% à 3pts; 3,2rbds; 2,6pd

5
(-)

Goran DragicLos Angeles Lakers v Phoenix Suns, Game 6Première entrée largement méritée, les Suns sont évidemment moins bons sans Bledsoe, mais certainement pas à cause de lui. 5 matches à plus de 20pts, un quasi triple double contre les Lakers, une volonté de toujours attaquer le panier, sa nouvelle association avec Leandro Barbosa fait plaisir à voir, c’est surtout défensivement que les Suns peinent. Stats: 19,3pts à 48%; 3,3rbds; 6pd

6
(+4)

Andre Drummond2013-05-12-andre-drummond-4_3_rx404_c534x401Ca va un peu mieux pour Detroit et Drummond qui ont stoppé l’hémoragie, et restent sur deux victoires consécutives. Avec 4 double double, et 5 matches à plus de 12 rebonds de suite, le pivot des Pistons fait toujours parfaitement son travail, il fait également moins de fautes ces derniers temps, le dernier élément essentiel à corriger dans son jeu avec les lancers francs. Stats: 12,7pts à 59%; 12,7rbds; 1,8cts; 1,4int

7
(-)

Gordon HaywardEssaiUn seul match joué puisqu’il vient de manquer les trois derniers sur blessure, mais quel match ! Avec 37pts à 13/16, 11rbds, et 7pd contre OKC, il a livré un vrai récital contre Kevin Durant himself, et a gagné le match pour le Jazz. C’était surtout l’occasion d’apercevoir le potentiel d’un joueur qui sera parmi les plus courtisés de la ligue l’été prochain. Stats: 17,1pts; 5,4rbds; 4,9pd; 1,4int

8
(-2)

Jordan Crawfordcrawford-jordanPeut être sa dernière apparition dans le classement, puisqu’à GS, son temps de jeu va clairement diminuer. Toujours aussi discutable dans ses choix de shoot, il s’est encore une fois révélé comme créateur, avec 26 passes décisives contre 8 pertes de balle lors de ses 4 derniers matches pour Boston ! Stats: 13,7pts; 3,1rbds; 5,7pd

9
(-1)

Bradley BealiDans le même moule que Klay Thompson, son maître mot est la régularité. 6 matches consécutifs en double figures au score, des pourcentages et une défense qui restent dans de très bon standards, Washington tient là un excellent arrière pour compléter son back court avec John Wall. A l’image de Curry/Klay à GS, la paire Wall/Beal est faite pour durer. Stats: 17,4pts à 44% à 3pts; 3,6rbds; 3pd

10
(-5)

Evan TurnerEssaiCa sent la sortie pour Evan Turner, qui devient de plus en plus crispant avec les Sixers, multipliant les shoots casse croute et les pertes de balle (il est vrai que Phila a le plus de possessions par match dans la ligue). Toujours est t-il qu’il se révèle comme un joueur à fort potentiel quand il jouera dans une meilleure équipe, avec sa taille et son handle. Il nous tarde de le voir jouer pour une équipe exigeante, où il ne pourra pas se permettre de faire les erreurs qu’il fait maintenant avec Phila. Stats: 19pts; 6,3rbds; 3,9pd
Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top