MIP Rankings

MIP Rankings – Semaine 10: la revanche des snubs

Une fin de mois rythmée par l’annonce des participants au All Star Game dans les rankings, et le moins qu’on puisse dire, c’est que les joueurs oubliés ont passé la vitesse supérieure. On retrouve donc logiquement sur le podium, Stephenson, Dragic, et Davis, les deux derniers étant encore en course pour remplacer Kobe Bryant.

Klay Thompson, en grosse difficulté ces derniers temps, et Andre Drummond, handicapé par la paresse de ses coéquipiers connaissent les plus grosses chutes.

Pour le reste, on gagne Markieff Morris, et Reggie Jackson, qui font une saison très solide tous les deux et deviennent des joueurs très intéressants, on perd Gordon Hayward, blessé pendant une semaine, et en difficulté depuis son retour, et Jordan Crawford, dont le temps de jeu a complètement fondu depuis son transfert à Golden State.

Place Joueur Commentaire

1
(-)

Lance Stephenson

 

Son absence au All Star Game en a rendu plus d’un très très triste. Depuis le dernier ranking, il a encore passé une vitesse avec une multitude de matches à plus de 5 rebonds et 5 passes décisives. Il a posté son 4ème triple double de la saison (leader NBA), quelques minutes seulement après avoir appris sa non sélection, son match face à Brooklyn a été moins abouti, il a paru beaucoup trop nerveux, s’en prenant verbalement, à tort à Joe Johnson, et très souvent au banc des Nets, petit bémol donc sur ce point là. Stats: 14,2pts à 50%; 7,2rbds; 5,2pd

2
(+2)

Goran Dragic
 
Sa non sélection au ASG est aussi très difficile à avaler, il a sorti un mois de Janvier monstrueux, beaucoup le disaient, lui, et ses Suns, condamnés par la blessure de Bledsoe, au contraire, Dragic est devenu l’âme d’une équipe qui excède maintenant les 60% de victoires dans l’impitoyable conférence Ouest. Stats: 20pts à 50%; 3,5rbds; 6,1pd; 1,3int

3
(-1)

Anthony Davis
 
Lui aussi n’est pas au ASG (il est favori pour remplacer Kobe Bryant dans la sélection, sans compter que le show se passe à New Orleans), et lui a aussi a franchement accéléré le rythme, pour compenser les nombreuses blessures qui s’abattent sur son équipe. Après avoir mis fin à une vilaine série de défaites à Memphis, les Pelicans ont gagné 4 de leurs 6 derniers matches, à chaque fois contre des équipes de l’Est, il vient de poster 33 contres sur les 6 derniers matches… Stats: 20,4pts à 50%; 10,4rbds; 3,3cts; 1,6int

4
(-1)

Isaiah Thomas
 

Toujours aussi solide starter, sa production est toujours régulière, mais a pris un coup avec les blessures récurrentes de Rudy Gay et DeMarcus Cousins. Conséquence, Sacramento a perdu 9 de ses 10 derniers matches, mais Isaiah continue de prouver sa grande valeur, et devrait gagner pas mal d’argent quand l’heure de se faire payer viendra cet été. Stats: 20pts; 2,8rbds; 6,3pd; 1,3int

5
(-)

Markieff Morris

 

Il fallait mettre un deuxième Sun dans le ranking, et entre le franc tireur Gerald Green, et le premier scoreur en sortie de banc Markieff Morris, le choix a été serré. Mais c’est Morris qui remporte le privilège, il sera forcément dans la conversation pour le 6th man of the Year à la fin de la saison, et pour cause, il reste sur une série de 10 matches de suite en double figure, et à plus de 50% (avec même 3 pointes à plus de 20pts), avec à la clé 8 victoires pour les Suns. Stats: 12,8pts à 48%; 36% à 3pts; 5,8rbds

6
(+3)

Bradley Beal
 
Toujours très régulier, pour des Wizards qui semblent à deux doigts d’enfin décoller dans les classements. Pas d’énorme performance, mais il s’est montré plus que précieux dans les grands matches, c’est à dire les victoires contre Miami, à Phoenix, ou à GS. Il a tout le package offensif et défensif pour devenir un excellent arrière. Stats: 16,8pts à 42% à 3pts; 3,7rbds; 3,2pd

7
(-3)

Klay Thompson
 
Comme pour son équipe, la deuxième partie du mois de Janvier a été très dure. Pas un seul match au dessus de 20pts, un shoot perdu, et des responsabilités offensives un peu floues. Son rôle important en défense, du aux carences de Steph Curry commence à le tirer vers le bas, il se retrouve souvent en foul trouble. Son match horrible à 3/20 à Utah illustre sa mauvaise passe. Stats: 18,7pts à 41% à 3pts; 3rbds; 2,6pd

8
()

Reggie Jackson
 

Pas forcément une sélection unanime, mais sa saison est plus que bonne, il a parfaitement digéré le fiasco total des derniers Playoffs, ses chiffres et son impact étaient déjà bons lorsqu’il sortait du banc, au point d’en parler pour le 6th Man of the Year, son impact en tant que titulaire est tout aussi important. Il n’est pas dans sa meilleure période, lors des 4 ou 5 derniers matches, mais il met une telle pression sur les défenses adverses que sa progression mérite d’être notée. Stats: 13,3pts; 3,8rbds; 4,1pd

9
(-3)

Andre Drummond

 

Son équipe est une calamité, et c’est vraiment dommage pour lui, parce qu’il donne absolument tout sur le terrain. Avec 9 doubles doubles sur les 10 derniers matches, et un impact défensif incroyable, ça parait improbable que les Pistons n’arrivent pas à gagner plus de matches que cela. Mauvaise nouvelle pour lui, ils n’auraient pas prévu de trader Greg Monroe qui marche sur ses plates bandes, et le force à travailler pour deux en défense. Stats: 12,8pts à 61%; 12,8rbds; 1,9cts; 1,3int

10
()

Evan Turner
 
Toujours dans une équipe en perdition, il a sorti un mois de Janvier assez moribond, mais ses quelques très gros matches le sauvent, avec une performance énorme au Madison Square Garden, ou un game winner à Boston, il a aussi réussi à limiter un peu les pertes de balles dernièrement. Courage Evan, la deadline des transferts arrive. Stats: 18,1pts; 6rbds; 3,8pd

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top