MIP Rankings

MIP rankings semaine 5: Drummond fait résonner les arceaux

Semaine assez triste pour commencer, puisqu’on perd notre leader, Anthony Davis, blessé à la main et absent plusieurs semaines, Eric Bledsoe lui laisse sa place à l’infirmerie, et revient direct en tête du classement.

Conséquence directe du retour de Bledsoe, Gerald Green, crédité de moins de minutes, et auteur d’une semaine bien moisie, s’en va déjà, remplacé par un autre joueur au QI basket en dessous du niveau de la mer, Jordan Crawford, qui semble néanmoins enfin décidé à jouer avec ce qui lui sert de cerveau.

Enfin l’énorme progression de la semaine est à l’actif de Andre Drummond, qui a écrabouillé tout ce qui se présentait sur son passage avec fracas, et qui plus est en contribuant aux trois victoires consécutives des Pistons. Espérons que ce n’est qu’un début, Jennings a l’air d’avoir compris qu’il n’avait qu’à jeter la balle en l’air pour avoir une passe décisive avec Drummond, pourvu que ça dure donc.

[table color=”red”]

Place Joueur Commentaire

1
(-)

Eric BledsoeEBPHX11113 Retour direct au top pour Bledsoe, après avoir manqué les deux dernières semaines sur blessure. Il a souffert lors des deux défaites des Suns face à Utah et à Memphis, mais a livré deux performances parfaites, et notamment un match magnifique à Houston, lors de la victoire surprise des siens. Même si Dragic a brillé pendant son absence, et si certains joueurs ont su le suppléer, Bledsoe a, comme Anthony Davis, un impact beaucoup trop important sur le jeu de son équipe, des deux côtés du terrain, pour ne pas être placé à cette position dans notre classement.Stats: 18,8pts à 49%; 4,2rbds; 5,9pd; 1,6stl

2
(-)

Lance Stephenson
Essai
Semaine chargée niveau calendrier pour Indiana, et donc petite baisse pour Stephenson. Il avait bien commencé avec un ligne à la J-Kidd face à Washington (7pts, 11rbds, 10pd), il a en revanche sombré à Portland avec 6 fautes, et pas grand chose à montrer. Il s’est repris à Utah, et va avoir l’occasion de prouver sa maturité, avec un petit voyage à San Antonio qui se profile, avant le choc de Mardi contre Miami.Stats: 12,2pts; 6,6rbds; 5pd

3
(-)

Klay ThompsonEssai Ca avait mal commencé avec un gros trou lors du match épique à OKC, puis Klay a retrouvé son shoot, avec deux victoires à la clé, à Sacramento, et lors du comeback de malade mental face aux Raptors, avec 50 pts marqués et 14 tirs à 3 pts rentrés sur les deux matches. On a pas encore trouvé ce qui peut le perturber, il semble capable de scorer 20 pts tous les soirs, peu importe les évènements qui se déroulent autour de lui.Stats: 21,3pts à 48%; 48% à 3pts

4
(+6)

Andre Drummond2013-05-12-andre-drummond-4_3_rx404_c534x401

Le héros de la semaine, et espérons des semaines à venir, tant il a martyrisé les cercles et les intérieurs adverses. Un petit 31/19 à 12/15 en toute simplicité face à Philly, suivi par 18 rebonds en 23 minutes faisant passer les joueurs de Miami pour des nains de jardin, et un petit 24/18, agrémenté d’un 8/14 aux lancers francs à Milwaukee. Il semble enfin réussir à se lâcher, Jennings lui donne plus la balle, Detroit défend mieux, Monroe ralentit sur les isolations au poste, et ce sont Drummond et les heureux propriétaires du League Pass qui s’éclatent.Stats: 13,5pts à 64%; 12,8rbds; 1,3cts; 2int, on oublie son pourcentage au lancers tant sa semaines a été bonne 

5
(-1)

Evan TurnerEssai Turner continue ses prestations solides dans le laboratoire de Philadelphie, avec encore une fois une semaine au dessus des 20/5/5 de moyenne, avec bien entendu le temps de jeu nécessaire pour noircir la feuille à ce point. Attention tout de même aux pertes de balles qui commencent à s’empiler, tout comme les briques à 3pts. A part ça RAS, on attend Février pour voir sa prochaine équipe.Stats: 21,5pts; 6,8rbds; 3,9pd, attention aux 3,8 TO et 24% à 3pts 

6
(-)

Arron AfflaloArron Afflalo
Dans une équipe qui continue de souffler le chaud et le froid, lui continue d’être très très chaud, et de scorer en gros volumes. Un peu dans la même position d’attente que Evan Turner, à la différence qu’il est en fin de contrat, il profite de ses opportunités pour se faire de la pub, et ça marche plutôt bien, avec notamment un record en carrière à Philadelphie (43pts).Stats: 22,6pts à 46% à 3pts; 4,6rbds; 4,2pd

7
(-2)

Gordon HaywardEssai Le retour de Trey Burke lui a permis de souffler un peu, et de ne plus avoir à porter son équipe à bout de bras. Les résultats du Jazz s’en ressentent, avec 3 victoires sur les 5 derniers matches, et même une victoire à l’extérieur à Phoenix. Productif dans toutes les catégories du jeu, et toujours très discret, dans le bon sens du terme, sur le terrain, son shoot continue par contre de chuter de manière vertigineuse, il est passé cette semaine sous les 40%Stats: 16,7pts; 5,4rbds; 5,1pd; 1,4int, 39% au tir, et 29% à 3pts

8
(-)

Isaiah Thomas
IMG_1232_1
Semaine cruelle pour les Kings, avec trois défaites serrées à domicile face aux ténors de l’Ouest. Si il s’est perdu face aux Clippers, il a bien redressé la barre face à GS et OKC, orchestrant à chaque fois des comeback sur-puissants dans le dernier quart temps. Il est aujourd’hui le troisième meilleur scoreur de la ligue dans le dernier QT, et le deuxième joueur avec le plus de matches à 20pts en sortie de banc, derrière Jamal Crawford. Il arrose beaucoup certes, mais son coach Mike Malone a pleine confiance en lui, en témoigne la grosse accolade envers son meneur, après le shoot de l’égalisation manqué face au Thunder.Stats: 17,6pts à 45%; 40% à 3pts; 85% aux lancers francs; 4,5pd

9
(-)

Spencer HawesEssai Présent dans le classement pour la première fois la semaine dernière, il n’a pas fait grand chose pour y rester. De retour de blessure, il a été brouillon, comme tous ses collègues de Philly. Avec 1 lancer franc et 18 tirs à 3pts tentés sur les trois derniers matches, on aimerait lui rappeler qu’il mesure 2m10, et que même si dans les systèmes de Brett Brown il s’éclate bien en tête de raquette, une petite visite sous le panier ça fait du bien de temps en temps.Stats: 16,2pts à 53%; 45% à 3pts; 9,9rbds; 3pd; 1,7cts

10
(-)

Jordan Crawfordcrawford-jordan A l’image d’un Lance Stephenson, il y a des transformations que l’on attend pas chez certains joueurs. Il suffit de regarder quelques statistiques, pour réaliser la mesure de l’exploit effectué par Brad Stevens en rendant Crawford utile. Il réalise pour l’instant ses meilleurs pourcentages au tir, au tir à 3pts, aux lancers francs, tout en augmentant sa moyenne de passes décisives de 2, le tout sans perdre plus la balle que la saison dernière. Un retournement de carrière comme ça laisse surtout rêveur concernant le potentiel du système de Brad Stevens, quand les Celtics auront un vrai effectif. Avec un triple double, et trois matches à 10 assists ou plus cette saison, on dirait qu’il a enfin appris à lever la tête.Stats: 13,1pts; 3,2rbds; 5,2pd

[/table]

1 Comment

1 Comment

  1. pedro

    décembre 6, 2013 à 12:29 at 12:29

    "Jennings a l’air d’avoir compris qu’il n’avait qu’à jeter la balle en l’air pour avoir une passe décisive avec Drummond" ahah oui contre Milwaukee et Philadelphie c'était totalement ça!

    Sinon à la décharge d'Evan Turner c'est en grande partie le run-and-gun style des Sixers de Brett Brown qui ajoute pas mal de turnovers à sa ligne de stats (un peu comme S Curry aux GSW) à la difference de meneurs comme Holiday ou Rubio qui tentent plus de "circus pass" dans un jeu plus posé

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top