Raptors

Les Raptors encore privés de Christmas Day malgré leur lobbying : pas facile d’être Canadien en NBA

kyle lowry

Drake pourra manger sa petite dinde bien au chaud en famille, les Raptors ne joueront toujours pas à Noël.

Source texte : NBA League Pass

Depuis 2001, les Raptors n’ont pas eu le plaisir de jouer le Christmas Day, événement particulièrement suivi de l’autre côté de l’Atlantique. Seuls les Hawks, le Jazz, les Hornets et les Grizzlies font pire. Et ce n’est pourtant pas faute de réclamer avec insistance auprès de la NBA, qui est cependant un business avant tout.

« Business is business », c’est l’adage de la NBA actuelle, on peut le déplorer mais c’est un fait, il faut l’accepter. Malheureusement pour Toronto, la ville ne représente qu’un petit marché, comme d’ailleurs les autres franchises absentes depuis longtemps de l’événement. Comme le rapporte Dan Feldman pour NBC Sports :

« Dans une Ligue qui génère beaucoup de revenus en fonction de l’audience de la télévision américaine, il est difficile de justifier la mise en lumière une équipe canadienne. Bien qu’important, Toronto est un marché difficile. »

A l’inverse, les Knicks, qui seront pourtant probablement privés de leur star et tête d’affiche Kristaps Porzingis sont programmés ce soir-là. Cela peut paraître injuste, mais cela s’explique facilement par la taille du marché que représente New York par rapport à Toronto. On pourrait crier au scandale, l’aspect sportif étant en l’espèce totalement abandonné au profit des revenus générés. Les Raptors sont une bien meilleure équipe, beaucoup plus compétitive que les Knicks et même qu’une bonne partie des équipes de la Ligue, mais pâtissent malheureusement du fait de jouer au Canada. Même terminer premier de sa Conférence en saison régulière ne suffit pas pour attirer les lumières en NBA. Une réalité à laquelle se sont déjà résolus beaucoup d’autres petits marchés à l’instar de Memphis qui n’a tout simplement jamais joué le 25 décembre. Alors pour ces équipes régulièrement oubliées ou délaissées des programmateurs, la solution reste de proposer un dossier en béton pour accueillir le All-Star Game comme ce fut le cas à Toronto en 2016 et comme en 2019 où Charlotte a finalement décroché son précieux. Mais même lorsque cela se passe bien, l’Association reste parfois une organisation traditionnelle qui ne veut pas trop bousculer ses habitudes. Pour Noël, il faudra donc se contenter d’un énième duel entre LeBron et les Warriors. Mince alors !

Dommage, on aura pas le droit à notre petit (gros) meneur balançant des briques à 3 points accompagné d’un mec tressé totalement silencieux dévorant son adversaire direct à coup d’interceptions et de jumpshots létaux. Sinon, vous pouvez toujours tenter d’envoyer une pétition à l’adresse d’Adam Silver.

Source texte : TSN et NBC Sports

1 Comment

1 Comment

  1. Maxence

    13 août 2018 à 10 h 43 min at 10 h 43 min

    C’est quoi l’adresse ?

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top