Rockets

Carmelo Anthony aurait donné son accord officiel pour rejoindre les Rockets : ah mais c’était pas fait encore ?

Carmelo Anthony

On se moque, on se moque, mais on espère quand même que Melo nous fera taire cette saison.

Source image : YouTube

C’était le secret le moins bien gardé des États-Unis ces derniers jours, avec le QI de JaVale McGee et le taux moyen d’alcool dans le sang de Gérard bien sûr. C’est désormais officiel, Carmelo Anthony sera la saison prochaine le poste 3 des Rockets. Bon, sérieusement, c’est bien ou c’est pas bien ce deal ?

Je le savais, tu le savais, vous le saviez, vive le savon. Carmelo Anthony va donc s’engager pour un an avec les Rockets de Houston, avec comme objectif premier de faire taire les loleurs qui hurlent à la blague et qui renvoient le roster de Mike D’Antoni dans ses 22 car Melo est fini et Melo ne défend pas.

L’accord de principe était déjà dans les tuyaux et Melo avait donc simplement informé ses futurs employeurs que l’officialisation attendrait son retour d’Afrique, parce qu’il faut bien profiter un peu de l’été avant de se remettre dans les papiers, avant de se remettre au travail. Tradé par OKC du côté des Hawks, Melo n’était évidemment pas dans les plans de la franchise géorgienne qui l’avait rapidement libéré, et les Rockets tenaient la corde pour récupérer le quadruple médaillé olympique, dix fois All-Star et multiple steak d’or au Memphis Coffee. Une signature qui intervient quelques 48h seulement après les premières projections d’ESPN faisant des Rockets les favoris à la deuxième place à l’Ouest. Difficile de prétendre à mieux me direz-vous, un peu comme si un mec ambitionnait vraiment de gagner Roland-Garros tant que Rafa Nadal sera à Paris au mois de mai.

Mais l’ajout de Carmelo Anthony est-elle vraiment une upgrade pour les Rockets ?

On vous arrête tout de suite, ici pas de « gros Melo ne défend pas » ou de « Melo = Melon », ça on le voit déjà partout ailleurs. Simplement un constat et une comparaison rapide avec la saison dernière, avant de s’atteler prochainement à des analyses plus en profondeur. Exit Trevor Ariza et Luc M’Bah A Moute dans les ailes, hello Melo et James Ennis. Alors oui, les deux premiers cités étaient de vrais soldats, et Trevor Ariza était l’âme défensive de Houston tout au long de la saison tout en envoyant quelques tirs de temps en temps… mais les Playoffs nous auront montré une autre histoire car aussi bien Luc que Trevor n’ont finalement pas pesé tant que ça en postseason, pour des raisons différentes. L’arrivée de Melo nécessitera surtout une redistribution des cartes, avec le dernier arrivé dans un rôle de shooteur unidimensionnel mais qui lui ira à ravir puisque aujourd’hui Melo est… un shooteur (un exceptionnel shooteur) et pas grand chose d’autre. Le trident Chris Paul / James Harden / Clint Capela est toujours là, Michael Carter-Williams est arrivé pour se relancer et le D’Antoni basket pourrait lui convenir… bref on n’est pas prêt de voir les Rockets plonger en deçà des 50 victoires si l’on se fie au talent du roster.

Alors oui Melo va sur ses 35 balais, oui il sort de sa pire saison en carrière, non il ne fera aucune concession de type bench et non il n’est pas capable de défendre sur 90% des postes 3/4 de la Ligue… mais on parle quand même d’un futur Hall of Famer auteur de plus de 25 000 puntos en carrière. Un mec qui apportera forcément, beaucoup moins que ce que les die-hard fans voudraient mais on n’est tout de même pas en train de parler de Malachi Richardson là. On parle de Carmelo pu**in d’Anthony, l’un des meilleurs joueurs de sa génération, malgré tout ce que l’on peut déblatérer chaque jour sur son matricule.

L’arrivée de Melo est donc actée, et si elle ne fera probablement pas des Rockets des grandissimes favoris au titre, on évitera juste les raccourcis de type Houston est moins fort avec lui que sans lui. On peut rigoler, on va se refoutre de sa gueule très vite c’est promis, mais on essaiera de le faire avec le respect qu’il mérite. Allez, maintenant fais nous taire Melo, sinon tu vas recevoir comme jamais, pas de traitement de faveur ici.

1 Comment

1 Comment

  1. AlexBrousse

    12 août 2018 à 21 h 00 min at 21 h 00 min

    Très sympa, je viens de découvrir le site ! Une petite touche d’humour par ci par là qui donne son effet dans l’article ! Une envie forte de lire les autres !

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top