Wizards

Les Wizards s’auto-congratulent pour leur recrutement : on en a pris l’habitude, maintenant va falloir assumer

John Wall

Une chose est sûre, tous les ans les mecs sont les champions NBA des déclarations.

Source image : YouTube

Le propriétaire des Wizards Ted Leonsis a publiquement fait part de sa satisfaction quant au travail effectué par son GM Ernie Grunfeld durant l’été. Il faut reconnaître qu’avec le peu de marge de manœuvre dont dispose la franchise de D.C l’équipe apparaît pourtant renforcée. Étant cependant des spécialistes de l’auto-congratulation, cela suffira-t-il pour step-up ?

Petit récap de l’été niveau trades et signatures. La franchise de la capitale perd Marcin Gortat, le « Marteau Polonais » ressemblant  plus à un plot désormais, contre Austin Rivers qui quitte le giron familial et qui a déjà montré de belles choses, en défense comme au shoot, afin de suppléer Brad Beal. L’arrivée de Dwight Howard, pour la mid-level exception, apparaît clairement comme le bon coup de la free agency, celui-ci ayant prouvé qu’il a encore beaucoup à apporter près du cercle, en défense comme en attaque. En résumé la franchise perd un pivot vieillissant athlétiquement, peu dissuasif et moins efficace que par le passé et récupère, n’ayons pas peur des mots, un top player à son poste. Il ne faut pas non plus oublier un Jeff Green irrégulier mais encore capable de planter dans de bonnes soirées, cf ses 19 points dans le Game 7 face aux Celtics, qui vient renforcer le banc. On notera également la signature de Thomas Bryant, non conservé par les Lakers, un pivot athlétique encore en progression, pour gratter quelques minutes. Du coup, spécialité maison, on se félicite à Washington, notamment le proprio à son GM au micro de NBC Washington :

« Je penses que ce que Ernie a fait durant cette offseason était exactement ce que nous avions prévu », a déclaré Leonsis. « Je pense que quand une saison se termine, vous vous asseyez et voyez ce que vous voulez accomplir. Pour les Wizards, nous devons avoir plus d’équilibre et de profondeur et être mieux préparés aux blessures. « 

Suffisant pour permettre à Scott Brooks et la « meilleure traction arrière » de la Ligue de passer enfin un cap, c’est-à-dire d’atteindre les finales d’une Conférence Est dont l’épouvantail est parti se dorer la pilule à LA ? Ils sont décidément trop choux dans cette franchise, on ne peut qu’admirer la cohésion et l’amour qu’ils se portent entre eux, surtout avant que les choses sérieuses ne commencent. Sur le papier l’effectif est cohérent, le banc est solide, Austin Rivers et Jeff Green correspondent aux besoins de l’équipe, et si Dwight continue sur sa lancée, une connexion Jean Mur – Superman  a de quoi faire peur à toute la Ligue.

Le destin des Wizards est donc entre les mains carrées de Dwight Howard. Ça ressemble à une blague de mauvais goût mais mine de rien le géant apporte, s’il se sort les doigts, une vraie plus-value à cette équipe. Il est désormais temps d’assumer les revendications annuelles de reconnaissance et de prouver que la franchise peut jouer dans la cour des grands.

Source : NBC Washington

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top