Sixers

Les Sixers s’intéressent à R.C. Buford comme nouveau GM : Kawhi va-t-il finir par faire imploser les Spurs ?

R.C. Bufford

R.C. Buford peut-il quitter San Antonio ? Dans tous les cas, les Sixers vont tenter leur chance.

Source image : Youtube

Cinq comptes Twitter, une enquête et une démission plus tard, les Sixers sont toujours sans general manager. La franchise examine les différents candidats disponibles, et s’attaque cette fois-ci au quadruple champion NBA R.C. Buford. Le GM peut-il vraiment quitter San Antonio ?

Depuis la démission d’@phila1234567 de Bryan Colangelo, suite à une affaire de compte Twitter pour le moins cocasse, les Sixers sont toujours sans general manager. Néanmoins, aucune précipitation n’est prévue : avec Brett Brown à l’intérim et un front office qui continue à faire le boulot, la franchise souhaite prendre son temps pour embaucher le meilleur dirigeant possible. Objectif : un candidat avec une bonne expérience en tant que GM, qui pourra s’intégrer directement dans le front office, resté intact. Et après David Griffin, c’est R.C. Buford qui est désormais au cœur des rumeurs, selon les informations de Keith Pompey, du Daily News Philly. General Manager des Spurs depuis 2002, le double Executive of the Year a largement contribué à la dynastie de San Antonio, compilant quatre titres de champions NBA depuis sa prise de fonction. Un ajout majeur, qui semble à première vue difficile à mettre en place. Mais avec l’imbroglio actuel autour de Kawhi Leonard, et la page qui se tourne dans la franchise entre le départ de Duncan et désormais de Tony Parker, Buford pourrait être tenté par un nouveau défi en Pennsylvanie.

Plusieurs autres cibles sont également examinées. Kiki VanDeWeghe serait en effet intéressé par le poste. En plus d’avoir l’un des meilleurs surnoms de la Ligue, l’ancien entraîneur des Nets pour la fin de la saison 2009-10 jouit d’une certaine expérience dans les front offices, étant passé par ceux des Mavericks et des Nuggets. Mais la perle rare pourrait être trouvée au sein même de la franchise de Philadelphie. L’actuel vice-président des opérations basket, Ned Cohen, pourrait être promu, les Sixers jouant ainsi la carte de la continuité. Car trouver le parfait candidat s’avère difficile. Le mode opératoire des Sixers diffère de celui des autres franchises de la Ligue : le GM n’est aucunement en possession des pleins pouvoirs, devant les partager avec l’ensemble des principaux acteurs de l’équipe. Une situation qui pourrait décourager bon nombre de potentiels candidats, qui souhaitent avoir le maximum de marge de manœuvre. Néanmoins, au vu de la qualité de l’effectif actuel et des récents résultats, les Sixers ont un avenir radieux devant eux, et beaucoup rêveraient de reprendre la situation, qui pourrait venir étayer leur palmarès de dirigeant de quelques titres NBA.

Malgré une affaire bien cheum, les Sixers semblent en total contrôle de la situation. La franchise jouit d’une organisation bien huilée, ne nécessitant que la dernière pièce manquante pour reprendre le cours naturel des choses. Reste à trouver cette pièce, pour tourner définitivement la page de l’incident Colangelo.

Source texte : DailyNews Philly

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top