Sixers

Point Thanksgiving : Tony Wroten pense toujours être le dindon de la farce et aimerait revenir à Phila

Tony Wroten

Write, wrote, wroten.

source image : youtube

Il n’y a plus de respect pour les anciens ma petite dame. Tout part à vau-l’eau, il n’y a plus de mérite dans ce monde. Ce sont sans doute ce type de phrases que Tony Wroten doit prononcer avec ses anciens collègues des Sixers qui avaient lancé « le Process ». Aujourd’hui il lance un cri du cœur pour revenir en Pennsylvanie parce que la G-League, ça va bien deux secondes.

Drafté 25ème en 2012 par Memphis, le meneur de 24 ans a terminé sa première saison en G-League après 35 petits matchs avec les Grizzlies. La saison suivante, il est envoyé aux Sixers et s’installe confortablement dans le roster. Des statistiques convaincantes, 13 points, 3 passes et 3,2 rebonds en 2013-2014. Il augmentera même son total à de points à 16,9 la saison suivante. En mars 2016 il signe un contrat au minimum vétéran à New York (à 22 ans…). Cependant il ne pourra pas jouer de la saison à cause d’une rupture des ligaments croisés. Il ne portera jamais le maillot bleu des Knicks et sera coupé l’été suivant. Quelques jours après il signe à Memphis avant de se faire couper pour faire de la place dans le roster à Andrew Harrison et Wade Baldwin derrière Mike Conley. Depuis que son genou est réparé, il joue avec les Vipers de Rio Grande (franchise de G-League affiliée aux Rockets), mais se rappelle aux bons souvenirs de ses années à Philly :

Tous mes gars de là-bas me manquent. J’adore le fait qu’ils réussissent actuellement ensemble. Ils font forte impression, en espérant que je sois bientôt de retour. Ce serait juste que l’inventeur du « Trust the Process » revienne à la maison. #LesSixersSontQuandMêmeMaFamille » – Tony Wroten

Cette saison, il resterait peut-être un peu de place derrière Ben Simmons et T.J. McConnell pour diriger l’attaque de Brett Brown. Il serait donc possible que Wroten joue quelques minutes. Mais quid de la saison prochaine ? Quand Markelle Fultz reviendra, que pourrait bien faire ce pauvre poissard ? Glisser à l’arrière, pourquoi pas, mais encore une fois, il y a du monde avec J.J .Redick et Nick Stauskas. De surcroît, depuis son départ de Philly, le front office des 76ers a drafté un ailier qui crée tellement plus que la moitié des meneurs de la ligue en 2016 en la personne de Ben Simmons, et l’année suivante, ce fut le cas pour un pur meneur avec Markelle Fultz. Est-ce que cela voudrait dire qu’il ne fait plus partie des plans du Process ? Il y a de fortes chances, peut-être même que les mecs ne se souviennent mêle plus de son nom. A voir finalement ce qu’il pourrait apporter avec une poignée de minutes, des minutes que Phila aimerait sans doute filer à un autre vétéran comme Bayless pour l’expérience (bon, Bayless à 29 ans, mais vu l’âge du roster, c’est un vieillard).

Il y a beaucoup de sincérité dans ce tweet de Tony Wroten, une réelle envie de pouvoir s’éclater avec l’œuvre qu’il avait entamé. Le problème réside dans le fait que les Sixers n’ont pas forcément l’envie ni la place dans le roster pour le signer en tant qu’agent libre. Dans tous les cas, il n’y a rien à perdre et cela pourrait être intéressant de voir le papa du Process revenir au bercail.

Sources: Twitter

1 Comment

1 Comment

  1. Rodzilla

    25 novembre 2017 à 19 h 23 min at 19 h 23 min

    Bon petit playmaker ce Wroten, mais d’autres équipes l’utiliseraient mieux que Philly qui est blindée avec le futur du basket à la mène.
    Un petit tour du côté de Denver ? Ou l’Europe s’il veut, on ne dirait pas non !

    PS : attention à la police Stanislas, on est tolérants mais attention ^^

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top