Los Angeles Clippers

Les Clippers font confiance à Doc Rivers pour la reconstruction, du coup le fiston est en bonus ?

doc rivers
TrashTalk

C’est le grand bal des coachs depuis la fin de saison régulière, pourtant le front office des Clippers a lui décidé de faire confiance à son coach en place pour leur projet de reconstruction. En effet, Doc Rivers et ses dirigeants ont convenu d’une extension de contrat.

Ce n’était un secret pour personne depuis les déclarations de Bill Plaschke du Los Angeles Times, les Clippers et Doc Rivers discutaient sur une prolongation de leur aventure. C’est désormais officiel, le Doc rempile en Californie. À l’issue d’une saison difficile marquée par les départs de Chris Paul durant l’intersaison et de l’image de la franchise, Blake Griffin, en plein milieu de régulière, les coéquipiers de Lou Williams finissaient aux portes des Playoffs (42 victoires pour 40 défaites). Un résultat décevant par rapport aux précédents exercices mais la bande de L.A fût plus que valeureuse tout au long de l’exercice. En effet, le bilan du Doc à la tête des Clippers en cinq ans est tout simplement excellent. 259 wins pour 151 losses, cela en fait la cinquième meilleure franchise sur cette période. Établissant même un record de franchise dès son arrivée (57-25), l’entraîneur de 56 ans aura réussi avec Lob City en régulière. Seul ombre au tableau du Doc, les résultats de la franchise en Playoffs. En ne dépassant jamais les demi-finales de Conférence, ces cinq saisons gardent tout de même un goût très amer. Mais alors quand vient le temps de repartir sur un nouveau projet après le départ des stars, Steve Ballmer fait confiance au mec en place et ce dernier est excité de rempiler comme il le confie en conférence de presse :

« Je suis fier du succès que nous avons eu durant les cinq dernières saisons, mais il y avait plus de travail à faire […] Nous finissons une saison où l’équipe a affronté beaucoup de défis et beaucoup d’adversité, ils ont prouvé qu’ils avaient énormément de talent et un grand potentiel. Je suis pressé de retourner au travail sur les parquets pour développer nos joueurs et affronter l’élite de la NBA. »

C’est donc un Doc Rivers très impatient de commencer l’exercice 2018-19 placé sous le signe de la reconstruction. En effet après CP3 et Blake, c’est DeAndre Jordan qui pourrait faire ses valises et cela marquerait la fin définitive des cinq derniers exercices des Clipps. Un nouveau départ qui n’est pas commun pour l’ancien entraîneur de Boston. Ce dernier avait à son époque, dans le Massachusetts, décidé de quitter la franchise au dix sept bannières au moment où Danny Ainge partait sur une reconstruction dont nous admirons les fruits aujourd’hui. Novice face à ce genre de tâches, le bonhomme n’en est pas pour autant un peintre. Seul coach actif avec Gregg Popovich à plus de huit cents victoires (846 victoires), il a également le quatorzième plus grand nombre de victoires all-time sur un banc NBA. S’il a parfois déçu à L.A quand il a fallu être performant en postseason, il n’en reste pas moins un des meilleurs coachs en activité. Ses compétences, le proprio Steve Ballmer les connaît et il fait confiance au Doc.

« Doc est l’un des top coachs dans la NBA, à la fin d’une de ses saisons les plus belles depuis qu’il a rejoint les Clippers […] Nous faisons confiance à Doc pour mener une équipe compétitive, dure et travailleuse tout en faisant respecter la culture de responsabilité qui est attendu dans toute l’organisation. »

Doc Rivers rempile donc avec les Los Angeles Clippers. Après cinq saisons bonnes mais frustrantes en Playoffs, le Doc part sur un projet de reconstruction. Une mission qui semble l’attirer particulièrement. Si la durée et le montant de l’extension de contrat ne sont pas connus, les deux parties semblent sur la même longueur d’onde et c’est bon signe pour évoluer au mieux. Avec l’arrivée récente de Lawrence Frank à la direction des opérations des Clipps, le Doc ne s’occupera que du coaching, et vu le bilan du bonhomme, il sait y faire.

Source texte : NBA.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top