News NBA

Mike Scott agent libre cet été : qui veut d’un sniper tatoué à la Gérard ?

Mike Scott
Source image : Youtube

Votre attention tout le monde, messieurs les GM, un nouveau sniper est disponible sur le marché. Et il s’appelle Mike Scott. En fin de contrat avec les Wizards, il pourrait intéresser bon nombre de franchises ayant besoin de ficelles à 3 points.

Difficile de ne pas lui filer un contrat tant sa saison a été pour le moins respectable. Signé pour un an au salaire minimum l’été dernier par les Wizards, Mike Scott est l’une des bonnes pioches à ne manquer en cette future Free Agency. Qui aurait pu prédire qu’en 2018, des franchises se battront pour obtenir le 43ème choix de Draft de 2012 ? Transferé en février 2017 des Hawks à Phoenix puis coupé dans la foulée, l’ailier de Washington avait envisagé la fin de son aventure dans la Grande Ligue. Plusieurs équipes étaient intéressées pour se renforcer avant les Playoffs mais aucune n’a voulu lui filer de petite enveloppe. En même temps, le fait que Scott était poursuivi par la justice pour possession de drogue depuis 2015 a dû refroidir quelques teams. Charges abandonnées en mai 2017 qui lui ont permis de se re – motiver et ainsi perdre plus de 13 kg. Une fois ses qualités athlétiques et son jump retrouvé (demandez à Ian Mahimi de qui vous en parlez), l’ami Mike a gentiment été dragué par Scott Brooks. Ce dernier s’avoue d’ailleurs très satisfait de sa bonne affaire de l’an passé.

« Il était un excellent remplaçant. Juste un vrai professionnel, qui a travaillé dur, nous a donné tout ce qu’il avait. Il a eu beaucoup de bons moments, et c’est un joueur qui devrait continuer à s’améliorer. »

Compliqué de dire le contraire tant le sorcier de 29 ans et a été, avec Kelly Oubre Jr, un des seuls rayons de soleils d’un banc bien pale cette saison du coté de la capitale. Après s’être remis en forme du coté d’Atlanta avec « Mr. Shut Up and Train », «M. tais-toi et entraîne-toi » en VF, Mike Scott a retrouvé le scoreur polyvalent qui sommeillait en lui depuis son aventure aux Hawks. S’il a galéré en défense, il a réussi à compenser par son apport de l’autre coté du terrain. Deuxième meilleur marqueur du banc en saison puis en postseason, le sorcier a récolté en 76 matchs une moyenne de 8,8 points tout en tirant de 52,7% sur le terrain et de 40,5% du parking lors de la régulière. Il n’a pas baissé en Playoffs puisqu’il y a maintenu une moyenne de 10,8 points tout en tirant à 63,4% et 63,6% derrière l’arc. Des stats le plaçant au rang de troisième meilleur marqueur de son équipe, devant Markieff Morris et Otto Porter. Paye ton contrat à 24 millions, Otto ! Ces chiffres devraient assurer à l’artilleur de Washington, un chèque un peu plus juteux pour les saisons à venir. Reste à savoir s’il restera au sein de la franchise de District of Columbia. Cette dernière, bien handicapée par une masse salariale de 123 millions dont les gros contrats des gloutons de Gortat et Mahimi (12 millions pour le premier et 16 pour le second), devrait surement avoir besoin d’une « salary cap exception » pour le conserver. Pour cela, il faudra que le proprio Ted Leonsis aligne les sous, même si Scott se sent bien à la capitale.

« C’est une fraternité, que vous y croyiez ou non. Nous sommes tous proches. Je suis proche de tout le monde, je suis cool avec tout le monde. J’adore cette équipe, j’adore cette organisation et le personnel d’entraîneurs ».

Si Mike Scott a affirmé son amour à la franchise de la capitale, on peut penser pour autant que d’autres équipes vont déclarer leur flamme au sniper de 29 ans. Il est toujours bon d’avoir quelqu’un pour lancer des bombes à 3 points dans sa team.

Source : NBC Sports Washington

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top