Sixers

De retour, Joel Embiid préfère prévenir le Heat : « Je vais être un cauchemar pour eux »

Joel Embiid
Source image : YouTube

Blessé depuis le 31 mars au plancher orbital, Joel Embiid a fait son grand retour à la compétition ce jeudi. Un comeback masqué et réussi pour la star des Sixers, dans une victoire importante de siens à Miami (128 – 108) pour reprendre le lead dans la série. Bon sur le terrain, Jojo n’a pas manqué de l’être également en dehors. Le full Process est de retour.

Il fait parti de ceux autour de qui la NBA gravite. Nouvelle figure de proue d’une NBA qui l’envoie en Chine pour vendre la marque, le Camerounais est un véritable phénomène sur et en dehors des terrains depuis sa Draft en 2014. Joel fait parler de lui mais n’est pas en reste quand il s’agît de le faire soi-même. Sa première postseason était donc très attendue par tous les fans de la balle orange. Frustré de ne pas pouvoir participer aux deux premiers matchs de la série avec ses copains de Philly contre Miami, le géant masqué a lâché les chevaux pour son retour au Game 3. L’intérieur enfile son déguisement, pose 23 points, 7 rebonds et 4 passes sur le Heat de son meilleur ennemi Hassan complètement dépassé dans la série, et la win qui va vec. De retour avec une protection aussi massive que gênante, Embiid a semblé perturbé par ce qui lui permet de protéger son visage. En le jetant parfois au sol d’agacement, le Process rappelle même que Justise Winslow, l’arrière du Heat, a tenté de marcher dessus et de le casser. Une tentative vaine cherchant selon lui à l’écarter de la série un peu plus longtemps. Bien tenté Justise mais en fait tu nous l’as énervé… Et pas que lui, la NBA a imposé 15 000 dollars d’amende pour le coquin, mais là n’était pas le plus fun dans cette mini-scène en plein match.

« En ce qui concerne le masque, Justise (Winslow) a marché dessus et a essayé de le casser avec ses mains […] Mais ils ne savent pas qu’on en a environ 50. Il en faudra plus pour me sortir de cette série, je vais être un cauchemar pour eux. »

Une histoire plus que rocambolesque dont le suspect numéro un préfère plaider non coupable :

« Il a continué à le jeter au sol, donc je ne sais pas s’il ne l’a pas aimé ou quoi. Mais je parlais à Jojo, nous étions en train de parler, de trashtalker, on se chambrait du tac-au-tac. Pas d’amour perdu entre nous. »

A peine arrivé donc, le Process anime une série qui l’était déjà beaucoup sur le plan sportif. En remportant le match 3 à l’American Airlines Arena, les hommes de Brett Brown ont repris l’avantage du terrain et comptent bien mettre un premier pied en demi de Conf’ en s’imposant une nouvelle fois en Floride ce samedi. Menés par Jojo dont le masque est incassable si vous ne l’aviez pas encore compris, les Sixers n’ont rien à perdre ce soir avant un retour en Pennsylvanie. Miami est prévenu, le cauchemar n’en est qu’au début.

Saupoudrée de trashtalking comme on l’aime, cette série a pris un tournant avec le retour de Joel. Déjà surmotivé à l’idée de participer aux Playoffs avec son copain Ben Simmons, Embiid n’avait pas forcément besoin qu’on le titille plus que ça. Rien ne sert de s’attaquer à son masque, le Process a décidé d’écraser le Heat et cela commencera ce soir à 20h30 dans un match qui déterminera la suite de la série.

Source texte : USA Today

Les visiteurs ont tapé :

1 Comment

1 Comment

  1. MagictheGoAT32

    21 avril 2018 à 14 h 07 min at 14 h 07 min

    Allez on va aider Mis Khalifa:
    Je me demande combien de D peuvent rentrer dans une si grande bouche.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top