Bucks

Jabari Parker estime qu’il mérite de jouer davantage en Playoffs : aussitôt dit, aussitôt fait

Jabari Parker
Source Image : YouTube

De retour dans le groupe des Bucks depuis le 2 février, Jabari Parker est dans une situation complexe. En fin de contrat cet été, son cas est très difficile à traiter. Mais surtout, en ce début de Playoffs, le temps de jeu de l’ailier a été famélique sur les deux premiers matchs, ce qui a poussé l’intéressé à gueuler un coup.

Voilà une nouvelle étape dans le feuilleton du printemps. Depuis son retour de blessure (deux fois les ligaments croisés en deux ans), Jabari Parker s’exprime régulièrement pour montrer les avancements de son cas. Dernièrement, les Bucks semblaient avoir pris le dessus sur le joueur, mais Jabari Parker n’est pas du genre à se laisser faire. Du coup, le bonhomme a persisté dans son jeu, en voyant dans ces Playoffs une opportunité de retrouver de l’importance dans l’effectif. Malheureusement pour lui, il n’a joué que 24 minutes dans les deux premiers matchs, pour un total de 2 points, 6 rebonds et 1 assists, pas vraiment tip-top. Pour lui, c’est à cause de son temps de jeu qu’il ne peut pas s’exprimer, une situation qu’il a eu du mal à vivre jusqu’ici. Et avant un Game 3 salvateur, Parker a laissé son coeur parler.

« Je suis un humain, j’ai des sentiments, et je mérite de jouer. Je ne prends pas bien cette situation, ça fait tout de même deux ans que j’attends. Personne ne serait d’accord d’être traité comme ça après avoir attendu deux ans. »

Ces quelques mots, accordés à Stephen Watson de WISN 12 Newstémoignent d’un certain désespoir de Parker. C’est compréhensible puisque Jabari essaye de revenir depuis un bon moment, et qu’il espérait toucher le pactole aux Bucks. C’était sans compter sur le départ de Jason Kidd. Joe Prunty, le nouveau coach, ne l’a pas dans ses petits papiers pour la suite de l’aventure, c’est donc tout naturellement qu’il ne le fait que très peu jouer. Une situation compliquée pour Jab qui est quasi-certain de changer de franchise cet été. Etant agent libre restreint, Parker a tout de même des chances de rester dans le Wisconsin si les offres restaient modestes. Mais ne nous voilons pas la face, les Bucks n’ont, à priori, pas vraiment envie de garder Parker dans leurs rangs. Il suffirait donc qu’une franchise se montre intéressée, et que l’offre soit à la hauteur des espérances de Jabari Parker pour régler l’affaire. Après, de la à trouver dans quelle équipe il pourrait aller, nous ne sommes pas des devins, même Alexinator n’est pas encore sûr de lui sur ce cas. Allez, histoire d’émettre quelques hypothèses, les Nets ou encore les Mavericks pourraient s’avérer être intéressés, mais tout cela est à prendre au conditionnel.

Ceci étant dit, la gueulante a fait son petit effet. De retour au bercail pour le G3, l’ailier formé à Duke a triplé sa moyenne puisqu’il a touché 30 minutes de jeu, soit nettement plus que les deux premiers matchs… cumulés. Est-ce qu’on peut attribuer ça à l’écart assez fat que les Bucks ont imposé aux Celtics d’entrée, permettant à Prunty de faire tourner son banc, ou voit-on un geste de compassion venant du coach de Milwaukee ? Ce sera à vérifier pour le Game 4 de ce dimanche. Ce qui est sûr, c’est que si défensivement l’ami Parker est borderline Hall of Famer dans le manque d’effort, il reste une arme intéressante en attaque.

Pour l’instant la tendance est claire, Jabari Parker est sur le départ. D’un côté Joe Prunty ne le fait pas beaucoup jouer, et de l’autre, Parker souhaite sortir de cette situation. Agent libre restreint, son avenir est plus qu’incertain, et son dossier sera à suivre cet été… Avant ça, il faudra faire le job en Playoffs, avec le temps de jeu donné.

Source : WISN 12 News

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top