Los Angeles Clippers

DeAndre Jordan ne pense pas encore à son avenir : ça sent le roussi pour les Clippers

DeAndre Jordan

Allô Mark Cuban ?

Source image : YouTube

Déjà cité dans des rumeurs de trade pendant l’hiver, DeAndre Jordan pourrait bien agiter le marché cet été. Le pivot, disposant d’une player option pour 2018-19, n’est pas sûr de son avenir. Du coup, devenir free agent est une option envisageable.

Plus que jamais, cet été s’annonce excitant. En plus des agents-libres déjà présumés (LeBron James, Kevin Durant, Paul George, pour ne citer qu’eux), certains dossiers comme celui de Kawhi Leonard, ou DeAndre Jordan suscitent beaucoup d’interrogations. A l’heure actuelle, on ne connait pas la décision que va prendre Dédé, et pour cause, on ne crache pas sur une option à 24 millions de dollars comme ça. Pour une fois, c’est le joueur qui a son avenir entre les mains, et non pas le front office. Par conséquent, sa décision se fait attendre et pourrait surprendre. Le pivot, qui a passé ses dix saisons en NBA sous le maillot des Clippers pourrait bien quitter le navire, quelques années après avoir frisé l’infidélité. Rappelez-vous, durant l’été 2015, DeAndre était tout proche de signer aux Mavericks, avant de re-signer à L.A. suite à un scenario dingue. Il ne serait donc pas étonnant de voir le cousin de Michael Jordan filer vers une autre franchise, bien que son choix ne semble pour l’heure, pas décidé, comme il l’a confié au Los Angeles Times.

« Je pense que je vais profiter de mon été et décider après, c’est un choix très difficile que je ne peux pas prendre à la légère. Du coup, je veux réfléchir à toutes les options et faire le mieux pour ma carrière et ma famille. Le plus important c’est d’être dans une équipe qui me désire. C’est logique pour moi d’aller là où on me veux. J’ai été au centre de rumeurs de trade pendant cinq ans, au bout d’un moment, ça ne me fait plus rien. Mais je sais que cet hiver j’intéressait plusieurs équipes, et c’est quelque chose de très flatteur. […] Pour l’heure, il n’y a eu aucune discussion de prolongation avec les Clippers, mais dans tous les cas je n’oublierai pas Doc Rivers. J’adore Doc, c’est le meilleur coach que j’ai connu. »

Comme Dédé le dit si bien, cet hiver, il intéressait quelques franchises. Si aucun trade n’a eu lieu, il pourrait très bien faire le choix de devenir agent-libre cet été pour s’engager dans la franchise de son choix. En plus, en faisant ce choix-là, il ne ferait pas une croix sur les biftons. Car oui, si cette année les franchises ont peu d’oseille à offrir, d’autres options sont envisageables. Par exemple, le sign-and-trade pourrait faire zizir à tout le monde. D’un côté, Jordan touche le pactole, d’un autre, les Clippers ne le perdent pas contre rien, et peuvent même obtenir du calibre All-Star en échange, permettant enfin à la franchise qui l’accueille de se séparer de quelques joueurs. Parmi les franchises intéressées et intéressantes, on compte les Blazers, les Cavaliers, les Lakers et… les Mavericks. Bien sûr, ceci est une liste non exhaustive, plus ou moins réalisable en fonction de comment se dérouleront les Playoffs et la fin de l’été. Les Cavs, grâce à leur trade deadline, ont un paquet de joueurs à offrir, et Jordan pourrait faire du bien au secteur intérieur de Cleveland. Les Blazers aussi s’avèrent être une destination intéressante, pourvu qu’ils arrivent à refourguer un de leur contrat béton (Evan Turner, Mo Harkless, Meyers Leonard). Les deux autres franchises ont la masse salariale suffisante, reste à voir si elles sont vraiment intéressées…

Vous l’aurez compris, le cas DeAndre Jordan est très compliqué, et risque d’agiter le marché, et pourquoi pas Twitter, comme en 2015. Dans tous les cas, le profil du pivot intéresse beaucoup, et il pourrait peut-être viser la bagouze, s’il fait un choix pertinent cet été…

Source texte : Los Angeles Times

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top