Thunder

James Harden évoque son transfert à Houston en 2012 : le Barbu n’a toujours pas fait son deuil du Thunder

Thunder durant harden westbrook

Le potentiel de cette équipe…

Source image : YouTube

Kevin Durant, Russell Westbrook, James Harden : il fût un temps où les trois énergumènes portaient le même maillot dans l’Oklahoma. Le trade du Barbu pour Houston avait marqué les esprits en 2012 et nourrit d’énormes fantasmes quant aux exploits qu’aurait pu accomplir le Thunder si le Sixth Man of the Year 2012 n’avait jamais quitté la franchise. Et le principal intéressé continue d’y penser. 

Les mots n’ont pas encore été prononcés mais il est certain à 99,9 % que James Harden sera le MVP cette année. L’arrière est le meilleur joueur de la meilleure franchise de la Ligue et après plusieurs médailles d’argent, son heure est enfin arrivée. Une fois qu’il aura été officiellement récompensé, chacun des membres de l’ancien trio du Thunder aura été MVP. KD en 2014, BeastBrook en 2017 au Thunder et donc la Barbe à Houston en 2018. L’émergence du Thunder en tant que contender de la Conférence Ouest a été rendu possible par les exploits de ces trois joueurs qui ont emmené leur franchise jusqu’en Finales NBA en 2012. Malgré leur jeune âge et seulement trois années passées ensemble, l’ancien trio du Thunder a réalisé des exploits mémorables pour leur franchise et ils n’ont pas été égalés depuis. Westbrook et Durant en co-leaders, Ibaka en chef de la défense, Harden en sixième homme de luxe : ce Thunder dégageait une puissance inouïe et restera à coup sûr comme l’un des grands what if de l’histoire. Les fans de la franchise y pensent certainement encore tout comme El Barbudo. Dans une longue interview accordée à Devin Gordon de GQHarden évoque le fameux trade de 2012 et s’interroge encore.

« C’était le puzzle parfait. Comment peux-tu abandonner ça ? Comment peux-tu le laisser partir ? »

Le Thunder sortait d’une Finale NBA, la seule de l’histoire de la jeune franchise à ce jour, depuis son déménagement en provenance de Seattle. LeBron et Wade les avait certes bien dominés (victoire du Heat, 4-1) mais l’équipe n’en était qu’à ses premiers pas. Harden n’avait que 22 ans et ses deux compères un an de plus et ils étaient pourtant parvenus à dominer la Conférence Ouest pour aller défier le Heat en Finale. L’avenir semblait leur appartenir mais l’aspect financier est venu mettre son grain de sel. Ramesse voulait un contrat conséquent après sa saison XXL en sortie banc, les dirigeants étaient trop justes financièrement pour satisfaire sa gourmandise : l’arrière s’envole pour Houston et le trio vole en éclats. L’arrière est plutôt bien retombé, il est devenu l’un des joueurs les plus indéfendables de la Ligue et son duo formé avec CP3 est taillé pour contester l’hégémonie des Warriors. En parlant d’eux, Kevin Durant déclarait récemment qu’ils ne pourraient pas tous se vanter d’avoir été MVP s’ils étaient restés ensemble. L’ailier dit vrai, le Barbu sera MVP et l’avenir lui sourit. Mais la force et le potentiel déployés par le Thunder du trio restent encore dans un coin de sa tête.

À quoi ressemblerait la NBA aujourd’hui ? Les Warriors auraient-ils remporté deux des trois derniers titres ? Le départ de James Harden d’OKC continuera de générer des théories basées sur le « si » et il est lui-même partagé entre l’incompréhension et les regrets. Allez, une bague avec CiPiFruit et on n’en parle plus.

Sources texte : GQ

1 Comment

1 Comment

  1. Bad Boys Rule

    21 avril 2018 à 19 h 06 min at 19 h 06 min

    Une phrase aussi banale justifie un article tautologique ? #fautoccuperlesstagiaires

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top