Thunder

Russell Westbrook est aux portes de l’histoire : 16 rebonds, et il a une nouvelle saison en triple-double

Russell Westbrook
Source image : YouTube

Si la victoire du Thunder était évidemment la mission principale de Russell Westbrook, une autre course domine encore les pensées du MVP en titre : la quête des rebonds, pour une nouvelle saison en triple-double de moyenne. Encore jouable ? Oh que oui.

On préfère avertir, car cela va en déranger un paquet, on va à la fois rendre hommage à l’animal qui mène le Thunder, et on va aussi souligner la façon dont ce record est cherché. Car oui, si certains ont du mal à le voir ou regardaient le match de cette nuit à Miami avec deux mains devant les yeux, il faut avoir un sacré culot pour affirmer que Russ n’a (1) ni un compteur dans sa tête sur le nombre de rebonds restants, (2) ni fait le ménage sous sa raquette pour aider un copain au rebond ou (3) n’a jamais laissé son attaquant prendre des shoots ouverts histoire de sécuriser le rebond. Oui, c’est un fait et ce n’est une surprise pour personne, cette fin de campagne est avant tout une course personnelle pour réaliser quelque chose d’historique, de légendaire. Maintenant qu’OKC est qualifié en Playoffs, c’est plus que jamais une affaire de record. Est-ce qu’on est confortablement installés devant nos écrans, à faire les Tim Duncan de la bienpensance humaine en affirmant qu’on n’agirait jamais ainsi ? Oui. Mais est-ce qu’on ne devrait pas plutôt accepter le fait que ce type est un monstre de notre génération, un animal pour qui le triple-double est devenu un café quotidien, et qu’il faudrait célébrer cette quête de gloire ? Oui, aussi. Quand c’est collectif, c’est évidemment mieux, mais pour le coup l’ami Russ a aussi son image et sa marque à développer, et pour ce faire rien de mieux que d’aller chercher un accomplissement jamais fait auparavant. Tout en ayant obtenu sont ticket pour les Playoffs. Il est là, devant lui, avec une rencontre à jouer contre Memphis.

16 petits rebonds, 16. Ce qui paraît énorme pour nous pauvres êtres humains, mais qui représente en fait une broutille pour un type comme Russ. Le phénomène Westbrook a déjà tapé de telles pointes cette saison, on vient de le voir en gober 18 sur des baobabs pourtant réputés comme Hassan Whiteside, James Johnson et compagnie. Mais pour peu que Memphis trolle un peu la partie ce mercredi ? On pourrait vite suivre une rencontre totalement WTF durant laquelle le MVP en titre décide de bouffer ses adversaires à la petit cuillère, s’ils sont encore là. C’est sûr et certain, une fois l’écart creusé, on observera un Russ dans le flow du jeu, refusant de scorer pour plutôt servir ses potes et aller au rebond. Une envie de gagne, une envie de record, une envie de respect individuel, on vous voit venir. Il n’empêche que si le Brodie nous capte 16 rebonds ce mercredi, forcés ou pas, il faudra s’incliner devant ce qu’on considérait d’impensable pendant notre existence : deux saisons de suite en triple-double de moyenne. Maintenant, une autre remarque vient dans le sens de cette quête, à la fois épique et totalement absurde. Est-ce que le fait de terminer à 9,9 rebonds devrait discréditer le meneur ? On sait que nombreux sont ceux qui vont aller dans ce sens et considérer que dix reste dix, mais quoi qu’il en soit sa saison restera immense et Russ ne changera pas prochainement : taper des triple-doubles, rentrer dans l’histoire, jouer chaque match à 5000% et finir sa saison en beauté, oui on attendra tout ça et plein d’autres choses venant d’une mini-légende de notre époque. Allez, forcage total ou pas, va le chercher ce record…

Si le Thunder n’était pas assuré d’aller en Playoffs, il l’est aujourd’hui et peut donc se concentrer sur un grand moment all-time ce mercredi. Westbrook a 16 rebonds à aller prendre sur les Grizzlies, peut-il y arriver ? S’il y en a bien un qui en est capable, c’est lui.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top